Cristaux de l'univers du 4 au 18 juillet 2010

Le séjour « astronomie » et « géologie » des 10-12 ans ! Voir descriptif détaillé

Cristaux de l'univers du 4 au 18 juillet 2010

Le séjour « astronomie » et « géologie » des 10-12 ans ! Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 4 juillet

Arrivée

L’arrivée et l’installation se sont bien déroulées ! Chaque enfant a pu découvrir sa chambre avant de dîner tous ensemble. Ensuite a eu lieu une veillée connaissance avant que chacun ne gagne son lit pour un repos bien mérité, demain les choses sérieuses commencent !

Lundi 5 juillet

1. Phase contact

A 10 heures, nous partons en minibus destination le Mont Peloux situé à 20 minutes de Prabouré. A la descente du bus, les jeunes se mettent des bandeaux sur les yeux et nous progressons en file indienne sur le chemin qui mène au site. Pas facile de suivre celui qui marche devant les yeux fermés et notre chenille, menée par Lionel, qui a déjà fait le camp l’an dernier, se tortille et hésite, voire se disloque à plusieurs reprises. Puis toujours les yeux bandés, les enfants s’assoient sur les bancs aménagés et enlèvent leur bandeau.

Surprise ! Devant nous un lac au creux du volcan, surplombé par des orgues basaltiques, régulièrement hexagonales, orientées différemment selon les endroits. Les enfants dessinent et écrivent ce qu’ils observent, dans l’eau du lac se trouvent : notonectes, gerris, et des gyrins qui tourbillonnent ; un triton vient affleurer à la surface et replonge aussitôt. Nous faisons le silence pour écouter les bruits du volcan. Puis avec Marie-Luce nous cherchons les explications à ce que nous observons : le magma présent sous la nappe phréatique remonte et projette la lave aux alentours. Le lac de lave forme des orgues basaltiques en se refroidissant. Elles ont donné son nom au Mont, qualifié par les anciens de poilu (peloux) à cause de ces orgues qui pointaient au sommet comme des grands poils.

Le basalte a été extrait et tout près nous avons pu observer des maisons construites avec des fragments d’orgues. L’exploitation de la mine de basalte a provoqué la formation du lac (eau de pluie). Nous ramassons des petits morceaux de basalte, où l’on n’observe pas de structure cristalline à l’oeil nu, hormis quelques petits cristaux verts d’olivine.
Déjà l’heure de rentrer

Après le rallye photo, qui a eu lieu en début d’après-midi, nous reprenons avec l’observation de la grotte de Naïca, en restant à distance cette fois. D’une part le Mexique est loin, d’autre part la grotte n’est pas propice à la survie de ses visiteurs. Il y règne une température de 45° avec 100% d’humidité, et l’on s’y aventure à condition d’être équipé d’un scaphandre bourré de boudins de glace, pour protéger le corps de la chaleur. On a aussi des bouteilles d’air frais pour ne pas se brûler les poumons avec l’air surchauffé de la grotte, qui abrite des merveilles de la nature : des cristaux de gypse géants, dont le plus grand mesure 14m de long, pour 1mètre d’épaisseur environ. C’est au cours de l’exploitation minière de l’argent et du plomb dans la sierra de Naïca que cette grotte a été découverte en 2000. Le gypse des cristaux provient du calcaire de la grotte, mis en solution par de l’eau, chauffée par le magma sous-jacent. Les datations leur donnent un âge de 600 000 ans pour le plus grand, ce qui ne révèle pas une croissance rapide même s’ils sont géants. Dans les cristaux , les scientifiques de la NASA ont retrouvé des grains de pollen, et ils s’intéressent aux possibilités de la vie dans ces conditions extrêmes.

Nous avons donc approché aujourd’hui deux phénomènes : la formation de cristaux issus du magma, et celle de cristaux issus de sels minéraux dissous dans l’eau. Qu’est ce qu’un minéral, qu’est ce qu’un cristal, une roche, comment allons-nous mener nos propres expériences de formation de cristaux ?

Mardi 6 juillet

2. Phase Découverte

Aujourd’hui mardi sortie à la journée. Nous quittons Prabouré vers 10h destination le Mont Bar, près de la ville d’Allègre.
Sur la route,nous nous arrêtons près de Chamolix. Dans un petit cours d’eau nous cherchons des cristaux de saphirs avec le matériel à batée. Bientôt, tout le monde a les pieds dans l’eau, récolte les cailloux dans le lit du ruisseau, les passe au tamis et puis dans une cuvette fait tourner l’eau et la lumière pour repérer les cristaux. Ca brille, ça brille, mais ce n’est pas de l’or, plutôt du mica.

Puis nous repartons, après le pique-nique pris dans le pré près du ruisseau, et faisons un second arrêt près d’une ancienne carrière, où nous trouvons de la galène, incluse dans la roche. Nous cassons la roche pour trouver les plus beaux cristaux.

Plus loin nous nous arrêtons à notre ultime étape : au pied du Mont Bar se trouve une veine de basalte riche en cristaux d’olivine, un beau minéral vert. Certains s’imaginent faire fortune, attrapent et cassent tout ce qu’il trouvent. D’autres montent un peu plus haut sur le Mont Bar, l’olivine se fait rare, par contre on trouve de l’obsidienne et du basalte gainé d’une couche plus oxydée : la roche est rougeâtre. On trouve aussi de petits cristaux noirs de pyroxène.
C’est bientôt l’heure de rentrer au camp, et après le goûter nous prenons le chemin du retour.

Cristaux d’olivine
olivine

La journée n’est pas finie : ce soir camping aux alentours du centre. Vers 21h, nous nous dirigeons vers les pistes de ski. Marie-Luce nous amène les tentes en minibus. Au pied des épicéas, dans une clairière nous déballons les tentes et commençons à nous installer. Mais nous n’avons pas pensé aux centaines de moustiques, moucherons etc..., qui rapidement nous repèrent et nous assaillent. Le montage des tentes se transforme instantanément en pugilat avec les moustiques, peu impressionnés par les lotions et crèmes. Bientôt nous quittons cet endroit pour aller un peu plus haut où il y a du vent. Les moustiques n’aiment pas le vent et nous terminons le montage des tentes plus tranquillement.

Après une tentative de jeu du Loup garou (nous sommes trop nombreux et énervés pour rester concentrés, et il fait froid), nous allons nous coucher, certains d’entre nous (les plus sages), bien emmitouflés dans des couvertures, viennent écouter Marie-Astrid leur parler des étoiles.

Mercredi 7 juillet

3. Phase Approfondissement

Ce matin, après le forum, nous avons effectué des recherches internet sur les échantillons ramassés hier : saphirs (même si nous n’en avons malheureusement pas trouvés), olivine et galène. D’où viennent ils ? Comment se forment-ils ? A quelle profondeur et température ? Quelles sont leurs couleurs, duretés, densités, structures cristallographiques (l’olivine a une structure orthorhombique), etc.
Nous avons aussi appris à monter et régler le téléscope, la lunette, et avons observé la cime des arbres. Nous avons remarqué que l’image était à l’envers !

Cet après-midi, nous avons refait les matchs de la coupe du monde ! Il y avait l’Allemagne, l’Uruguay et l’Espagne. C’est l’Uruguay qui a gagné avec plus de 6 buts et chacun a reçu un morceau de lepidolite (roche violette) en récompense.

Après s’être bien défoulés au foot, nous avons confectionné des petites plaquettes où nous avons collé nos petits bouts de roches ramassées en sortie et autour du centre. Nous y avons indiqué leurs noms. Malheureusement, 3 d’entre nous n’ont pas souhaité participer et n’aurons de ce fait rien à présenter lors de la retransmission. C’est dommage...

4. Le Projet de Recherche

Jeudi 8 juillet

C’est parti ! Nous allons essayer de fabriquer nos propres cristaux. 5 d’entre nous vont dans la salle chimie avec Catherine pour faire des cristaux de sulfate de cuivre, les 8 autres sont avec Jérôme pour tenter de faire des cristaux de sel. Nous allons essayer de réunir des conditions similaires à celles rencontrées dans la grotte de Naïca : eau, température élevée, sels dissous. Nous avons donc fait bouillir de l’eau de pluie et l’avons saturée en sel. L’équipe « sel de mer » a ajouté des colorants, l’équipe « sulfate de cuivre » n’a rien rajouté car le sel est déjà bleu. Nous avons raconté le déroulement de l’expérience et avons laissé refroidir les solutions où doivent se former nos premiers cristaux. L’après-midi, nous avons fait un douanier-contrebandiers. La zone à traverser était une bande de forêt entre deux prairies près de la station de ski. Pas facile d’adapter les règles du jeu à notre nombre et au terrain.

Ensuite, nous sommes allés en salle Univers pour une nouvelle expérience de cristallisation. Catherine avait prévu de nous faire faire du caramel, pour se rapprocher de conditions de formation des cristaux dans le magma. Nous étions, comme souvent, assez énervés, nous avons discuté, et décidé après un vote à main levée, d’aller dans la forêt faire une balade-cabane. Dans la forêt, Camille, Lola et Jules ont fait un bouquet pour Paloma, Oscar et Jules ont commencé une cabane, Raphaël, Maxime, Alexandre et Pierre, rejoints par Antoine, Lucas et Rémi, ont fait des barrages dans la rivière et dévié le cours de son lit. Retour au centre pour les douches, nous nous préparons pour la super kermesse organisée par les ados et allons essayer de nous coucher plus tôt.

Vendredi 9 juillet

Ce matin, nous allons tenter une autre expérience de croissance des cristaux, avec cette fois, de l’alun de potassium. La salle de chimie ne pouvant accueillir que 5 enfants à la fois, nous formons deux groupes. Le deuxième groupe commence à préparer la retransmission avec Manon. Nous effectuons des posters avec de beaux dessins de cristaux.

En chimie, nous réduisons l’alun en poudre, que nous dissolvons dans de l’eau de pluie bouillante jusqu’à saturation. Lorsque le liquide est un peu refroidi, nous le filtrons pour enlever les impuretés. En quelques minutes, nous pouvons déjà observer la formation de beaux cristaux d’alun ! Chouette !

Cet après-midi, c’est plage ! En effet, Saint-Anthème a un lac (un plan d’eau plutôt) et une plate-forme d’où nous faisons des « bombes », des plongeons, etc. Nous pouvons aussi profiter de la plage pour faire des barrages et nous enfouir dans le sable !
C’est un peu la course pour remonter au centre et être à l’heure pour les activités.

A la demande générale, nous retournons dans les bois, pour continuer les travaux BTP...la cabane et le barrage et lit de rivières ! Nous trouvons deux grenouilles ou crapauds qui nous occupent bien aussi.

Samedi 10 juillet

5. La retransmission

Ce matin, lever tardif car nous nous sommes couchés plus tard hier après la boum. Pour préparer la présentation de notre semaine : sorties, expériences et recherches, nous faisons 3 groupes. Chaque groupe réalise un poster et se prépare à le commenter aux visiteurs. Nous enrichissons les textes de photos et de nos dessins.
L’après-midi, dès 13h30 nous installons des tables dans l’entrée du centre : une table minéraux et roches, une autre table où se trouvent encore des roches (nos plaquettes) et nos premiers cristaux fabriqués (sulfate de cuivre, alun de potassium et chlorure de sodium), avec deux loupes binoculaires pour pouvoir observer.
Nous avons beaucoup de visiteurs, une cinquantaine sont comptabilisés à la table roches et cristaux. Certains repartent avec un morceau de roche et de cristal mais finalement nous ne vendons rien ! La grotte de Naica a beaucoup de succès, nous faisons comme si nous y étions réellement allés, peut-être qu’on va nous croire...
Après les rangements des tables et le goûter, la phase inventaire a lieu pour ceux qui partent demain, les autres ont un moment libre pour jouer.

cristaux de sulfate de cuivre

Dimanche 11 juillet 2010

Arrivée

Aujourd’hui eut lieu le traditionnel chassé/croisé du dimanche ! Les enfants présents pour une semaine sont repartis ce matin tandis que les nouveaux étaient là en fin d’après-midi.
Entre deux, le centre s’est vidé afin de permettre un grand rangement - les enfants ayant tous été emmenés en randonnée, l’occasion de découvrir cette belle région !

Ce soir, tout le monde est bien installé dans les chambres et a dîné. L’ensemble des 7-12 ans ont été réunis pour une veillée assez unique : la finale de la Coupe du Monde ! A demain !

Lundi 12 juillet 2010

1. Phase contact

Ce matin, nous commençons la semaine par une chasse au trésor professionnelle : Les équipes sont mixtes, composées d’anciens et de nouveaux ainsi que quelques 7-9 ans, « abandonnés » par leur tranche d’âge - en fait, partager notre activité leur permet de faire quelque chose de nouveau, plutôt que de revivre la phase contact qui démarre le programme de la semaine. Les questions sont des énigmes et nous devons aller chercher des pierres correspondant aux réponses. Il faut aussi construire un télescope et du matériel de battée. Enfin, il faut écrire un poème dédié aux cristaux de l’Univers. L’équipe des Francs Clovis remporte la première place.

L’après-midi, exceptionnellement, nous commençons par une activité scientifique car il faut s’atteler à la croissance des cristaux...Essai peu concluant pour l’alun de potassium (mais on verra demain) et l’autre équipe installe un dispositif pour créer un système stalagtite-stalagmite avec du bicarbonate de soude...à suivre.

Durant la chimie, un gros orage nous permet de récolter de l’eau de pluie nécessaire pour faire nos manipes.

Ensuite, de nouveau, nous retournons au Mont Peloux pour le faire découvrir aux nouveaux. A l’arrivée, les anciens guident les nouveaux en leur cachant les yeux. Après quelques explications, nous faisons une pyramide humaine, et une pêche aux têtards s’organise. Nous terminons par le jeu de la tomate avant de rentrer.

En soirée, les ambassadeurs de Belgique débarquent dans la salle, pour nous défier à dessiner, découper, mimer et modeler...gare à ceux qui trichent !!!

Mardi 13 juillet 2010

2. Phase Découverte

Journée de sortie pour notre équipe : nous partons à la recherche d’un filon de quartz localisé par Jérôme aux alentours de La Gravière, à l’ouest d’Ambert. Nous trouvons le chemin qui doit nous mener au filon, progressons sur le sentier bordé d’épicéas et au bout de quelques centaines de mètres, nous nous arrêtons pour pique-niquer sur des troncs d’arbre. Puis nous reprenons le chemin, arrivons à la bifurcation où se trouve le filon d’après la carte... Il y a surtout de la terre remblayée suite à l’exploitation forestière !...

Nous suivons une des deux branches du chemin encore quelques centaines de mètres...rien, et en plus nous descendons - le filon se trouve normalement sur un sommet. Demi-tour, il n’y a pas de filon de quartz ici. Nous repassons devant l’endroit du pic-nique et plus loin, près de la route, là où le matin nous avons observé quelques fragments de quartz sur le chemin, nous trouvons le filon. C’est l’effervescence : tout à tour après avoir mis les lunettes de protection, nous tentons de détacher les morceaux de quartz à coups de marteau. Il y a de beaux morceaux : quartz rose, blanc, transparent, cristaux de tailles différentes.

Deuxième étape : le plan d’eau de Vernet-La-Varenne, où nous allons nous rafraîchir avant d’aller visiter la Maison de L’Améthyste.
La météo est excellente et nous passons de bons moments, baignade, plongeons, glace, babyfoot, volley.

A l’heure dite, nous sommes à la porte de la maison de l’Améthyste. Elle est fermée, quelques minutes passent et nous allons nous renseigner au syndicat d’initiative. Là nous avons l’explication : la personne responsable de la maison a organisé une sortie « géologie » sur le terrain. Un peu dépités, nous nous apprêtons à rentrer, quand certains d’entre nous remarquent des petits morceaux de pierre violette devant la maison de l’améthyste. D’abord sceptiques, les autres se mettent à y croire : peut-être on va trouver de l’améthyste aujourd’hui ! Deuxième phase d’effervescence de la journée : tout le monde retraverse la route pour aller ramasser de l’améthyste sur le trottoir.

Retour au centre où, après le dîner nous attend une veillée QUIZZ chansons préparée par les ados...et nous les avons battus ! Vive les 10-12 !

Mercredi 14 juillet 2010

3. Phase Approfondissement

Nous continuons nos travaux sur la fabrication de cristaux. Le matin, nous nous répartissons en deux groupes. Le premier observe la cristallisation de la vanilline : ça marche bien, très rapidement on obtient de beaux cristaux radiants, l’autre groupe se lance dans la fabrication du caramel, avec ajout d’acide (vinaigre blanc). Au fur et à mesure que les différentes étapes se succèdent, nous observons l’évolution de la consistance, de l’aspect et de la couleur du mélange sucre-eau, nous repérons l’évaporation de l’eau et suivons l’évolution de la température. Nous faisons aussi des prélèvements que nous observons à la loupe binoculaire. Puis nous inversons les groupes, et retentons le caramel sans ajout d’acide ; les étapes sont différentes et nous appelons nos camarades du premier groupe à venir observer l’étape : « magma blanc avec encore des cristaux et un début de fusion du sucre : couleur blonde ».

cristaux de vanilline vus à travers la bino
vanilline en gros plan
sulfate de cuivre à travers la bino
cristaux d’alun de potassium à travers la bino
cristaux de sel coloré

L’après-midi débute par un jeu pour tous les 10-12 au sommet des pistes, avec trésor à cacher dans le sous-bois, sorcières maléfiques, heureusement associées à une bonne fée, courses-poursuites entre les arbres. Ensuite, sur la prairie nous faisons voler les cerfs-volants construits auprès de Damien. Il y a du soleil et du vent et les conditions sont vraiment favorables ; nous cueillons aussi des myrtilles et de l’ail des ours.

Après le goûter nous descendons au centre pour reprendre les activités scientifiques : caramel amélioré (comment faire pour obtenir des fragments de chocolat inclus dans le caramel sans que le mélange initial ne devienne un caramel au chocolat, et la mise en route d’un nouveau dispositif stalactite-stalagmite, auquel nous apportons des améliorations, avec du chlorure de sodium cette fois. A l’occasion nous observons une belle cristallisation qui a démarré dans le dispositif mis en route lundi avec du bicarbonate de soude.
Plus tard, la veillée se termine par un feu d’artifice tiré sous les nuages.

Jeudi 15 juillet 2010

Ce matin, nous commencons notre activité scientifique par le montage et réglage du téléscope et de la lunette astronomique, explication par les anciens aux nouveaux. Ensuite, nous nous attelons à la préparation des plaquettes de roches. Certains anciens recollent leurs roches et donnent quelques bouts des roches ramassées la semaine passée pour les nouveaux : olivine et galène principalement.
Nous réfléchissons aussi à quelques jeux d’eau pour cet après-midi. Gaby nous a préparé un super jeu-relais qui nous a beaucoup amusé et qui a biensûr dégénéré en bataille d’eau !
Heureusement qu’il faisait très chaud !

En fin d’après-midi, nous avons participé à une dégustation « blind test » d’eaux minérales. Nous avons mis en commun nos goûts, nos impressions, nos connaissances. Nous avons discuté la présence de minéraux et leur importance. Certains experts ont même reconnu quelques marques d’eaux, dont certaines ont « le goût de l’eau de chez ma grand-mère » !
Mais celle que nous avons préféré reste l’eau du centre !! Peut-être parce qu’elle était plus fraîche.

Enfin, nous terminons la soirée par un karaoké et des blagues autour du feu de camp.

Vendredi 16 juillet 2010

Comme nous avons prévu de retourner au Vernet-la-Varenne demain matin, pour une sortie sur le terrain à la recherche de l’améthyste, notre journée d’aujourd’hui va être consacrée à la préparation de la retransmission.
Nous nous répartissons en groupes : celui des cristaux trouvés, celui des cristaux fabriqués, celui des stalactites-mites, celui des eaux minérales. Nous prévoyons aussi de faire une démonstration de fabrication de caramel. C’est beaucoup d’organisation ! Nous devons compléter les posters réalisés la semaine dernière, en réaliser d’autres, et prévoir le matériel dont nous aurons besoin demain.
En début d’après-midi nous finalisons la retransmission puis filons au lac de Saint-Anthème nous rafraîchir les idées.
Plus tard, après le dîner, c’est l’élection des Miss et Misters Prabouré, organisée par Brice. Gros succès de la soirée, Paloma est élue Miss des 7-12 ans !

Samedi 17 juillet 2010

5. La retransmission

Aujourd’hui nous nous levons de bonne heure pour la balade à la recherche de l’améthyste au Vernet-la-Varenne. Pierre, notre guide, nous y attend avec le matériel de prospecteur et commence la visite. Nous « sentons » la roche, l’étudions, comprenons pourquoi de l’améthyste est présente à cet endroit très exploité aux 17-18e siècles par les bijoutiers. Plus nous nous enfonçons dans la forêt, plus nous découvrons de bouts d’améthyste ! Nous terminons enfin par l’ancien filon où nous ramassons plein de jolis morceaux et en cassons d’autres à la recherche d’améthyste cachée.
La mairie nous offre un verre de l’amitié avec des gâteaux avant de vite visiter le musée.
Nous devons vite rentrer au centre pour installer nos posters et manips pour la retransmission et l’arrivée des parents. C’est un peu la course mais c’est un succès...Nous avons accueilli de nombreux visiteurs et le caramel a eu beaucoup de succès !

améthyste au musée

Ensuite vient le temps de l’inventaire des valises avant de finir la semaine par un spectacle réalisé par les ados pour les plus jeunes.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également