GEOCLIM : Au coeur des grottes (du 21 juillet au 4 août)

Voici le journal de bord de la deuxième quinzaine de ce séjour, où nous allons continuer notre aventure Au cœur des grottes, entre découverte (...) Voir descriptif détaillé

GEOCLIM : Au coeur des grottes (du 21 juillet au 4 août)

Voici le journal de bord de la deuxième quinzaine de ce séjour, où nous allons continuer notre aventure Au cœur des grottes, entre découverte (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 21 juillet

Tous les participants sont bien arrivés dans la Drôme, où nous avons été accueillis par nos animateurs dans une chaleur caniculaire et dans ambiance provençale !

Nous avons fait la connaissance de nos camarades et découvert le centre Musiflore qui nous accueille cet été.

A demain pour le récit de notre première journée !

Lundi 22 juillet

Phase Contact

C’est parti ! Pour débuter ce camp, nous avons tenté de sauver nos glaces à l’eau du changement climatique. Le Professeur Globule nous a aidés à comprendre comment les conserver fraîches le plus longtemps possible à l’aide de divers matériaux naturels que nous avions à portée de main. Cela nous a permis de nous familiariser avec les différents processus thermodynamiques.

L’après-midi, nous avons approfondi les notions abordées dans la matinée. Nous nous sommes notamment intéressés à la dissolution, le processus qui permet d’éroder les roches et de former les fameuse grottes.

Manipulation Chimie

Tout en découvrant les bases de la Chimie en laboratoire, nous avons préparé une solution d’HCl diluée. Nous avons préparé une expérience : installation d’un goutte à goutte pour observer, au fil des jours, le pouvoir érosif de l’eau.

Mardi 23 juillet

Phase Découverte

Ce matin, nous sommes allés à quelques kilomètres du centre Musiflore, entre Bourdeaux et Saou, pour observer des couches de roches sédimentaires.

Nous avons commencé par dessiner ce que nous observions, afin de mettre en évidence les particularités de cet affleurement rocheux.
Il s’agissait d’une alternance de strates de calcaire et de marnes : sur le photo, la strate de marnes est de couleur grise et d’épaisseur moindre que le calcaire.
Les marnes sont également des roches sédimentaires, comme le calcaire, mais contiennent plus d’argile.

Léane, Raphaëlle et Arthur


Observation de couches sédimentaires











Après cette observation, nous nous sommes assis à l’ombre d’un arbre pour discuter au sujet de la formation de ces roches sédimentaires et de leurs particularités, qui témoignent des changements environnementaux et climatiques, et apportent ainsi des renseignements concernant les paléoenvironnements.

Nous avons également évoqué l’eau en tant que principal agent d’érosion et par conséquent de modification des paysages.

Alternance de strates de calcaire et de marnes


Les marnes, plus friables que le calcaire

Mercredi 24 juillet

Phase Approfondissement

Cette journée était dédiée a la révision et la découverte du cycle de l’eau. Nous avons commencé par l’atmosphère en découvrant quelle était la véritable forme des gouttes de pluie et nous avons répondu à quelques questions comme « Pourquoi le ciel est bleu ? », ou encore, « Comment se forme la pluie ? ».
Nous nous sommes ensuite retroussés les manches et avons entamé la fabrication d’un pluviomètre. Nous avons placé ce dernier dans une clairière bien dégagée au-dessus du centre pour avoir une mesure locale des précipitations.

Installation du pluviomètre


Traversée du Roubion














L’après-midi, nous avons pu nous dégourdir les jambes et faire une petite promenade au fil du Roubion, le cours d’eau qui passe en dessous du centre. Cela nous a permis de voir une autre partie du cycle de l’eau en effectuant des mesures sur ce cours d’eau (pH, température,...). Nous avons également eu la possibilité de faire un traçage colorimétrique à la fluorescéine pour faire une mesure de débit de ce ruisseau. La chaleur étant de mise, nous avons pu constater que ce débit était très faible, voir quasi nul lors de notre départ.

Test de la Fluorescéine


Mesure de débit











Jeudi 25 juillet

Enfin ! Enfin, nous sommes arrivés au jour J, le jour où l’on va pouvoir faire de la spéléologie et visiter le cœur des grottes. Départ à 10h, pique-nique en montagne, puis entrée dans la grotte du Berger à 14h. Nous avons du ramper, nous faufiler dans d’étroites diaclases, pour passer de salles en salles avec Pascal, notre sympathique accompagnateur. Mais tous ces efforts nous on permis d’observer à l’état naturel le puissant pouvoir érosif de l’eau et de magnifiques formations de calcite.

Préparatifs de la sortie


Précipitation de calcite














La journée s’est terminée par une grande baignade avec tous nos camarades. Ce repas du soir les pieds dans l’eau nous a bien changé de nos petites habitudes quotidiennes.

Léane au fond du trou


Dissolution du calcaire

Vendredi 26 juillet

Cette matinée, nous avons commencé par interpréter les données que nous avons mesurées mercredi au bord du Roubion. Ce dernier semble être en bon état avec un pH de 7,4. Nous avons également calculé un débit de 1,6 L/s ce qui confirme l’impression que nous avions au bord de l’eau : ce ruisseau est impacté par les fortes chaleurs de ces derniers jours et commence à se tarir progressivement.

Nous avons ensuite passé le reste de la journée à préparer la retransmission de demain. Nous allons présenter un poster sous forme de bande dessinée qui retracera, avec humour, les aventures de Peter du Rocher et Ruth de la Goutte.

Cette journée de préparatifs s’est terminée dans la joie et la bonne humeur avec une fabuleuse soirée Casino. Nous avons misé, gagné, et dépensé nos jetons pour quelques précieuses friandises et breuvages.

Samedi 27 juillet

Aujourd’hui, retransmission ! Nous avons donc terminé dans les temps notre bande dessinée retraçant les principaux évènements qui conduisent à la formation de grottes.

La pierre qui a été soumise à un goutte à goutte d’une solution d’acide chlorhydrique diluée a été récupérée. Nous avons alors pu présenter la formation d’un creusement de ce dernier par dissolution.

Raphaëlle, Léane et Arthur lors de la présentation

L’après midi fut dédiée à la présentation de nos travaux aux parents et camarades. Après une brève répétition, Arthur, Léane et Raphaëlle ont présenté avec brio toutes les notions et processus qui régissent l’apparition d’une grotte, depuis la formation des roches sédimentaires, jusqu’à la précipitation de la calcite sous forme de concrétions calcaires, telles que les stalagmites et les stalactites.

Dimanche 28 juillet

Dimanche, jour du grand chassé croisé ! C’est aujourd’hui que ceux qui ont terminé leurs vacances nous quittent et que les nouveaux arrivants nous rejoignent. Une grande randonnée a donc été organisée dans la joie et la bonne humeur. La journée s’est conclue sur un grand feu de camp avec guitares, saucisses, et bananes au chocolat, jusqu’à l’arrivé de la pluie qui nous a rafraichi et envoyé au lit !

Lundi 29 juillet

Aujourd’hui nous avons accueilli Manolin, Thomas et Virgile au sein du camp « Au cœur des Grottes ». Léane et Raphaëlle ont présenté aux nouveaux les principaux concepts que nous avons vu au cours de la semaine précédente. Nous avons rapidement enchainé sur une initiation à la morphologie fluviale. C’est ainsi que l’on a pu mieux comprendre comment se produisaient les crues et quelles en étaient les causes.

Relève du pluviomètre

Les fortes précipitations de la nuit nous ont permis d’aller relever le pluviomètre que nous avions installé la semaine dernière dans une clairière au dessus du centre.
Après quelques paris sur la quantité de pluie tombée nous avons tous été surpris de constater que notre pluviomètre était sous-dimensionné. C’est plus de 50 mm de pluie qui est tombé au cours de cet évènement de 13h.
Cela a eu pour effet de remplir notre pluviomètre jusqu’à l’entonnoir.
Nous en avons donc déduit que nous avions eu à faire à un évènement pluvieux quasi extrême. Une bonne entrée en matière pour l’étude des crues !

Nous avons continué l’après-midi en commençant à préparer notre projet de retransmission de fin de semaine. La récolte des matériaux nous a alors occupés jusqu’à la fin des activités scientifiques.

Mardi 30 juillet

Aujourd’hui nous nous sommes séparés pour découvrir les deux autres programmes du camp : « Les drones » et « Au fil de l’arbre ».
Nous avons donc chaussé nos lunettes-caméra de « serial interviewer » et participé à la fabrication de drones, ainsi qu’au périple dans les arbres.

Le soir, nous avons voyagé jusqu’à Mars, croisé Saturne, contourné Jupiter pour atteindre les étoiles pendant une fabuleuse veillée Astronomie.

Mercredi 31 juillet

Nous avons débuté la journée en découvrant les notions de bassin versant et nous avons conclu sur l’origine des crues. La confection de notre grotte nous a pris encore une partie de la journée, et nous en avons profité pour revoir quels étaient les processus de formation et d’altération des différentes roches rencontrées au cours de notre prospection.

Test du boudin d’argile

Les chaleurs du début de l’après-midi nous ont poussés à continuer notre discussion au frais, dans notre grotte. Quelques rébus et pendus nous ont fait réviser en jeu, les notions que nous venons de voir.

Et nous avons fini l’après-midi et passé la soirée au bord de l’eau pour une super baignade : Toboggans naturels, Tyrolienne, Course de drones, Vasques spacieuse et pique-nique, les cheveux au vent.

Jeudi 1er Août

Aujourd’hui, départ à 9h30 pour explorer la grotte de... à Font d’Urle, sur les haut plateaux du Vercors. Nous avons retrouvé notre guide préféré, Pascal, qui nous a accompagnés pour une nouvelle aventure souterraine.
Tout commence par un rappel de quelques mètres pour accéder à la première salle qui nous a coupés le souffle !

Entrée dans la grotte


Stalactiques sphériques

















Un plafond rempli de cristaux, stalactites et colonnes nous attendaient. Nous avons eu le privilège d’observer une forme quasi unique de stalactites en forme de boules. De nombreux scientifiques ont étudié ces formations et n’ont pas encore réussi à expliquer la rareté de ces concrétions.

Notre petit groupe


Course de stalagmites














Nous avons ensuite fait le tour de ce réseau karstique en passant de salles en salles par d’étroits goulets et quelques passages d’escalade.

Raphaëlle et Antoine à la sortie d’une galerie


Manolin sur la paroie












Léane à la sortie d’un étroit goulet


Thomas à son aise

Vendredi 2 Août

Nous avons décidé de passer cette dernière matinée de sciences au bord de l’eau pour faire quelques mesures sur le Roubion au niveau de Crupies. Après quelques explications sur les processus d’infiltration et la formation de nappe phréatique, nous avons complété les données que nous avions mesurées la semaine dernière : pH = 7.8, température = 15.4°C, et après calcul, nous avons obtenu un débit de 0.1m3/s (soit 100L/s).

L’après-midi fut consacrée à la préparation de la grande retransmission de demain. Nous avons terminé la journée par une grande boum organisé par les ados.

Samedi 3 Août

C’est le grand jour ! La grande retransmission. Nous avons passé la matinée a préparer notre stand qui présentera, de façon ludique, les différentes expériences et activités que nous avons pratiquées au cours de cette quinzaine, tout en incluant les notions que nous avons appris.

Léane nous a donc présentés avec brio la méthode de calcul du débit d’un cours d’eau à l’aide de la fluorescéine. Raphaëlle a expliqué ou rappelé le cycle de l’eau à l’aide de notre poster bande dessiné et d’une fabuleuse maquette. Thomas nous a présentés différentes roches sédimentaires et métamorphiques en précisant leurs origines, ainsi que les procédés d’érosion. Et Manolin a tenu, avec classe (même s’il était seul), le bar à eau. Les visiteurs ont donc pu goutter 6 eaux minérales différentes et tenter de les reconnaitre.

A la fin de cet après-midi fort en émotions, nous avons pu nous détendre en profitant d’un spectacle préparé par les ados accompagnés de plus jeunes motivés. Chansons, sketchs, origamis et tours de magie en live pour conclure dans la bonne humeur ces deux semaines de colonie scientifique !

Dimanche 4 Août

Ce matin, c’est le départ, petites larmes et grands sourires. Nous avons passé de super moment tous ensemble. J’espère vous revoir l’année prochaine.

Nos partenaires

Voir également