GEOCLIM : Au cœur des grottes (du 7 au 21 juillet 2013)

Voici le journal de bord de ce séjour qui se déroule dans la Drôme, où nous allons partir à la découverte des grottes et des particularités du (...) Voir descriptif détaillé

GEOCLIM : Au cœur des grottes (du 7 au 21 juillet 2013)

Voici le journal de bord de ce séjour qui se déroule dans la Drôme, où nous allons partir à la découverte des grottes et des particularités du (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 7 Juillet

Nous sommes bien arrivés dans la Drôme, où nous avons été accueillis par nos animateurs sous un soleil radieux et dans une ambiance provençale !
Nous avons fait la connaissance de nos camarades et découvert le centre Musiflore où se déroulent les camps Objectif Sciences International cet été.

Après un bon repas, la veillée se déroula dehors, avant d’aller nous coucher, afin de commencer la semaine en pleine forme.

A demain pour le récit de notre première journée !

Lundi 8 Juillet

Après notre toute première nuit et avoir pris un bon petit déjeuner, nous avons commencé par nous réunir tous ensemble par tranche d’âge pour pouvoir parler librement sur nos joies, nos préoccupations.

Phase Contact

Ensuite, direction la première activité scientifique au cours de laquelle nous nous sommes réunis pour une première mission : garder au frais des Mister Freeze (au coca cola !) à l’aide de tout ce qu’on pouvait trouver dans la Nature : bois, cailloux, mousse... pour commencer à aborder le changement climatique.

Paul (9 ans) & Claire (17 ans)


Thomas (8 ans) & Juliette ( 15 ans)

En début d’après-midi, nous avons fait des jeux avec nos groupes d’âge respectifs. Ensuite, nous avons commencé par faire un mixte de Rhébus/Pictionnary/Pendu scientifique sur des thermes autour des grottes puis nous avons terminé par une petite promenade autour du centre pour ramasser quelques échantillons de calcaire. Ces morceaux de roche seront nécessaires pour commencer notre fil rouge « Plic ploc » du séjour dès demain après-midi...

Mardi 9 Juillet

Ce matin, dès le forum finit, nous sommes partis pour notre première aventure avec le groupe des cristaux !

Phase Découverte

Après avoir traversé de nombreux petits sentiers de randonnées en amont du centre, nous sommes arrivés dans une clairière de papillons dans laquelle nous attendait une mini colline de roche calcaire et de marne. Grâce à nos marteaux de géologue et notre flair scientifique, nos fouilles ont été très fructueuses : de la calcite à gogo et quelques fossiles (ou empreintes de fossiles)....

Les petits géologues & Sophie, la responsable du programme Géoclim

Juliette à l’ouvrage


La découverte de Thomas d’un très beau fossile !

Claire qui observe un échantillon de calcite au microscope

Ces trésors ont pu être observés de plus près l’après-midi même grâce à des microscopes, on a pu découvrir que la calcite était formée de petits cristaux blancs transparents, des minéraux que nous recroiserons plus tard dans le séjour...

Enfin, nous avons fini par découvrir (pour les garçons) ou revoir (pour les filles) l’histoire de bubulles et ses amis qui s’évaporent de l’océan pour former des nuages puis qui se sépareront arrivés en haut des montagnes pour mieux se retrouver à nouveau dans l’océan peu de temps après. Cette histoire est appelée en terme plus scientifique : Le cycle de l’eau qui est un élément clé pour la formation des grottes...

Mercredi 10 juillet

Après un réveil toujours sous un soleil radieux et déjà chaud, nous avons participé au traditionnel forum, avant de partir à quelques kilomètres du centre pour observer un affleurement rocheux.

Phase Approfondissement

Nous avons observé un affleurement de roches sédimentaires : une alternance de strates de calcaire et de marnes. Nous avons constaté que les deux roches n’étaient pas de la même couleur, et que l’une était plus friable que l’autre : les marnes, qui contiennent plus d’argile que le calcaire.

Alternance de strates de calcaire et de marnes


Calcaire dessus, marnes dessous !

Grâce à ces observations, nous avons appris que chacune de ces deux roches n’avait pas la même résistance à l’érosion (érosion différentielle), notamment face à un agent majeur d’érosion : l’eau, qui participe à la modification des paysages.
Outre la notion d’érosion, nous avons également abordé la notion de paléoenvironnements et de changement de conditions environnementales et climatiques, qui expliquent la succession de couches sédimentaires différentes.
Et autre phénomène qui participe à la modification des paysages : la tectonique, qui fait basculer les strates et donne ainsi une inclinaison, ou parfois des plis.

Inclinaison des couches sédimentaires

Avant de rentrer au centre, nous nous sommes arrêtés au bord d’un magnifique cours d’eau, qui nous a démontrés son fort pouvoir érosif !


Après le grand jeu de l’après-midi, nous nous sommes retrouvés pour notre activité scientifique. Nous avons poursuivi notre étude sur la notion et le processus d’érosion, notamment sur la roche calcaire.
Pour tester la résistance du calcaire, notre animatrice a déposé quelques gouttes d’acide chlorhydrique sur un bloc de calcaire, la réaction chimique ne s’est pas faite attendre : effervescence ! Celle-ci démontre que l’acide dissout le calcaire, ce qui entraîne en dégagement de dioxyde de carbone.

Dans la nature, ce sont les eaux de pluie qui se chargent en dioxyde de carbone, dans l’atmosphère et dans le sol, et qui participent ainsi à l’altération de la roche calcaire...mais tout cela, nous le découvrirons dans une grotte demain !

Expérience de dissolution du calcaire

Afin de tester nous-mêmes le pouvoir érosif de l’eau sur le calcaire, nous avons installé 2 bouteilles d’eau au-dessus d’un bloc de calcaire, et l’eau va couler au compte goutte, pendant tout le séjour, et nous observerons ce qu’il va se passer !...

Installation pour une future expérience


Installation réussie !

Jeudi 11 juillet

Aujourd’hui, c’est parti pour la très attendue et extraordinaire sortie spéléologie !!! Après avoir traversé une partie du Massif du Vercors et ses magnifiques vues panoramiques, nous sommes arrivés vers 13h sur place au Pont « La goule noire » où nous attendait notre guide Pascal, spéléologue professionnel et guide très sympathique !

Pascal nous a passé des combinaisons, des « culottes » (pour ne pas se salir les fesses), unmuni de lampe et hop, nous voilà prêts pour notre future péripétie.

Préparation


Entrée de la grotte

Bien couverts, nous avons parcouru la grotte, très fraîche (10°C), de la goule verte qui se trouve être un des chenaux d’un réseau karstique, formé par une rivière à la dernière glaciation du Würm.
En évoluant à l’intérieur du massif de calcaire, au cœur de la grotte, nous avons croisé des pans de roche argileuse, des colonnes de stalagmites et de stalactites, traversé des mini-cascades dont le débit était toutefois impressionnant, rampé à travers de (très) étroites ouvertes (faille, diaclase), tout en ayant le bruit de fond de la rivière souterraine qui creuse encore et toujours le massif.

On écoute Pascal


Les filles

Après 3h d’intenses émotions et de mouvements de contorsionnistes, nous sommes parvenus (avec soulagement tout de même) à sortir de cette merveille de la Nature !

La sortie

S’en est suivi, le retour en voiture, qui a bercé nos jeunes spéléologues en herbe, qui ont dormi pendant tout le trajet.

K.O.

Vendredi 12 juillet

Après une journée forte en émotions et adrénaline, place à une journée beaucoup plus tranquille !

Est-ce que c’est du calcaire ??

Ce matin, nous avons commencé par parler de la journée de la veille, comment ils avaient vécu cette nouvelle expérience, ce qu’ils avaient compris dans les explications de Pascal, notre super guide du monde souterrain.
Ensuite, nous avons mis en place le programme de la retransmission de demain, que nous avons tout de suite commencé, et fini cette après-midi dont

Le chef d’oeuvre des filles

un petit journal scientifique retraçant toutes les aventures de la semaine que vous découvrirez lors des prochaines retransmissions.

Samedi 13 juillet

Retransmission

C’est parti pour une journée pas comme les autres !
Après un lever plus tardif que d’habitude (à cause de la boum de la veille !), Claire a continué le petit journal pendant que Juliette (qui n’était pas très matinale ce coup-ci) a fini sa mini-grotte en cire.
Quant aux garçons, ils ont organisé deux petits jeux : le cache-cache fossile et le mémory roche.

Finalisation de la mini-grotte

L’après-midi est vite arrivée, ainsi que quelques parents pour la mini-retransmission lors de laquelle nous avons présenté tout ce que l’on a observé, expérimenté, conclu dans la semaine.
Et voilà un petit aperçu de la prochaine retransmission qui sera plus importante la prochaine fois...

Première retransmission

Programme de demain : Randonnée & veillée feu de camps pour tout le monde !

Lundi 15 juillet

- Pendant que les filles ont fait la grasse matinée à cause d’une nuit à la belle étoile, nous avons, avec Paul, créé sa propre mini-grotte ou tout du moins commencé. Puis nous sommes allés vérifier et mesurer notre fil rouge « Plic Ploc » à l’extérieur.

Paul dans ses explications

Mise à jour de notre expérience extérieure

- Cette après-midi, une fois les filles réveillées, nous avons appris à lire une carte IGN pour finir par revenir sur quelques notions de base sur les mouvements des plaques lithosphériques mais surtout sur la formation des montagnes.

Mardi 16 Juillet

L’équipe au cœur des grottes a profité de cette lumineuse matinée du jour de mars, pour sortir à quelques pas du centre, sonder les profondeurs de la terre (sans majuscule car nous ne disposions que d’une tarière d’1m50.) Ce petit forage nous a permis de comprendre que le sous-sol comprend un horizon plutôt noir, riche en matière organique, friable (au test du boudin) donc pauvre en eau.

Juliette, Claire, en plein travail

Vers les profondeurs de la terre

Puis lorsque l’on creuse plus profond encore, on atteint un horizon plus clair (plus minéral) plus riche en eau, plus dense.

Expérience de perméabilité des horizons du sol

On remarque aussi que les morceaux de roches sont essentiellement du calcaire, petits et altérés en surface, de plus gros blocs en profondeur, et en extrapolant, plus bas encore la roche mère.

L’équipe de forage

Pour compléter cet étude du sous-sol, nous avons lu ensemble la carte géologique de Dieulefit, c’est à dire une représentation des roches affleurantes sous nos pieds, dans toute la région autour de musiflore. Nous avons remarqué ainsi que nous reposions sur une roche mère globalement calcaire d’âge crétacé, présentant par endroits des signes de la déformation alpine. (Synclinaux, failles...)















Une fois la collation de midi passée, et les activités extra scientifiques derrière nous, nous avons poursuivit notre journée en nous associant au groupe des cristaux pour étudier le cycle géologique du carbone. Une expérience avec acide chlorhydrique, coca cola, papier pH et diverses échantillons de roches nous a permis de constater que seul le calcaire, en présence d’un acide suffisamment fort, faisait effervescence. Un test positif sur le béton nous a permis d’inclure du calcaire dans sa composition. Nous avons ensuite discuté des conditions de formation de ces barrières calcaires qui nous entoure et que nous avions étudiées le matin.

Dans un soucis de comprendre le fonctionnement du monde dans sa globalité, nous avons, par la suite, replacé cette dissolution du calcaire dans le cycle du carbone. Après une description des différents réservoirs et de leurs échanges, nous avons extrapolé sur son impacte sur le climat, et les variations climatiques déclenchées par les cycles de Milankovitch et renforcées par le cycle géologique du carbone. Sans oublier pour finir la place de l’Homme dans l’épuisement des réserves carbonées et sont impacte possible sur le climat.

Petit aparté à la fin, sur un échantillon de roche ramené de Bretagne, sur lequel on peut voir la jonction entre un pluton granitique (principal constituant de la croute continentale) intrusif dans une roche sédimentaire.

Mercredi 17 juillet

Ce matin, nous sommes partis faire une petite randonnée avec l’équipe des cristaux. Équipés de nos marteaux, nous avons retrouvé de nouveaux échantillons de calcite que nous avons rapportés ensuite à notre salle Géoclim pour les étudier de plus près au microscope.

Calcite

Après un début d’après-midi d’AES (olympiades pour les moyens et préparation du spectacle pour les ados), nous nous sommes posés dans notre salle pour revoir rapidement, les notions de perméabilité des différents horizons du sol, de cycle de carbone... Paul a presque fini sa grotte en cire pendant que les filles ont commencé à lister le matériel pour fabriquer une vraie mini-grotte.

La mini-grotte de Paul

Jeudi 18 juillet

Les spéléologues de choc

Superbe journée qui s’annonce pour nous aujourd’hui : direction le massif du Vercors pour notre seconde sortie de spéléologie !

Nous avons retrouvé Pascal, notre guide expérimenté, dans le petit village de la Chapelle en Vercors, qui se situe au centre du massif, au sein même du parc naturel régional du Vercors.

Après quelques kilomètres en voiture, nous nous sommes équipés, avec du matériel supplémentaire comparé à la sortie précédente : baudrier et mousquetons, afin de descendre en rappel dans la grotte…nous avions hâte de vivre et de partager tous ensemble cette nouvelle aventure…au cœur des grottes !

Après un quart d’heure de marche d’approche, Pascal nous a guidés pour cette première descente en rappel afin de découvrir cette nouvelle grotte, où la fraîcheur ambiante nous a fait le plus grand bien !

Mais où est Paul ?

Nous avons arpenté la roche calcaire, glissé sur l’argile, nous nous sommes faufilés dans les ouvertures, et nous avons observé les différentes concrétions calcaires rencontrées sur notre parcours : stalagmites, stalactites, micro gours.

La descente des filles

Besoin d’aide ??

Juliette piégée par Pascal

Cette sortie fut différente de la semaine dernière, car nous avons allié spéléologie et escalade, et cette nouvelle expérience en tant que spéléologues en herbe fut tout aussi intéressante et trépidante !

Nous sommes enchantés d’avoir découvert le monde des grottes !

Vendredi 19 juillet

Aujourd’hui était consacré à la préparation de la retransmission de demain. Claire a continué le journal du petit scientifique alors que Paul a fini sa mini-grotte. Quant à Juliette, elle a commencé à rassembler tous les éléments pour pouvoir construire une représentation miniature du sol et d’une nappe phréatique.

Préparation de la retransmission

La journée s’est achevée par la traditionnelle boum du vendredi soir où tout le monde s’est déchaîné sur le dancefloor.

Samedi 20 juillet

Voilà arrivé la dernière journée du séjour ! Au programme : Retransmission & Spectacle.
Après un levé plus tardif, nous avons terminé de préparer la retransmission toute la matinée.

Notre stand « Au cœur des grottes »

Les mini-grottes en cire

A 14h30, les enfants étaient tous installés dehors, chaque programme avait son stand. Fiers d’accueillir leurs propres parents et ceux des autres, ils leurs ont expliqué leur nouveau savoir scientifique à travers des panneaux d’affichages, des dessins, d’expériences, des mini-jeux ou encore un petit journal scientifique.

Notre petit journal scientifique

Ensuite, tout le monde s’est installé dans l’auditorium où a eu lieu la suite des retransmissions avec un diaporama par programme.

La journée s’est achevée sur un spectacle monté de A à Z par les adolescents : de beaux moments intenses en émotions, notamment le sketch de fin dans lequel nos chers ado se sont moqués des gentils animateurs !

Gwen l’infirmière, jouée par Claire


Sandra la fan de papillons, jouée par Juliette


Antoine, le gps humain


Charles & Jordan toujours en mission commando

Dimanche 21 juillet

Ca y est, l’heure des départs est arrivée, départs échelonnés de 7h à 11h. La plupart est partie à 9h en minibus, en direction des gares les ramenant chez eux auprès de leur famille.

La colo, c’est finie pour cette année, colo exceptionnelle pendant laquelle il y a eu de très belles rencontres, de très beaux moments dont nos sorties spéléo qui resteront à jamais un expérience inédite et riche en adrénaline. A l’année prochaine pour de nouvelles aventures osiennes.

Les grottes ou « Réseaux karstiques »

Photos / Vidéos

Goutte à goutte sur le bloc de calcaire

« A la colo d’Objectif Science... »

Nos partenaires

Voir également