La carboglace - un glaçon qui a la pêche !

Ce petit glaçon qui nous permet entre autre, de fabriquer de la neige Voir descriptif détaillé

La carboglace - un glaçon qui a la pêche !

Ce petit glaçon qui nous permet entre autre, de fabriquer de la neige Voir descriptif détaillé

Comment ça marche, d’où ça vient ? Comment se protéger ? De nombreuses questions qui se posent dont voici quelques réponses.

La carboglace est la forme solide du Dioxyde de Carbone (CO2)

Définition

Le dioxyde de carbone est un composé chimique composé d’un atome de carbone et de deux atomes d’oxygène et dont la formule brute est : CO2.

Sa forme développée est O=C=O.

Dans les conditions normales de température et de pression, le dioxyde de carbone est un gaz incolore-inodore. Il se trouve naturellement dans l’atmosphère (gaz à effet de serre ) à une teneur inférieure à 0,0375 % en volume.

Le dioxyde de carbone sous forme solide est communément appelé glace carbonique, carboglace ou glace sèche. Sa température est de -78,5 °C.

Diagramme d’état du CO2
Document fourni par Linde Gaz

Cette glace carbonique se sublime à température ambiante (point 1 - passage direct solide-vapeur) et ne laisse aucune trace visible.

Utilisation

La carboglace peut se rencontrer sous différentes formes :

- en blocs pour les effets spéciaux (générateur de fumée)
- en sticks pour la génération de froid et la conservation
- en « pellets » pour le nettoyage cryogénique

Pastilles de cargoglace
Photo fournie par Carboservice
Rencontre entre la carboglace, l’eau et le soleil
Photo : Mathey Jérome - OSI 2008

Sécurité relative à la manipulation

Ces consignes sont issues d’une note technique élaborée par l’IGS, l’Association Suisse pour les Gaz industriels.


- La neige carbonique est du dioxyde de carbone pur à l’état solide. Sans laisser de traces, elle sublime (évapore) directement de l’état solide à l’état gazeux. Le gaz est pratiquement inodore et normalement incolore, invisible.
- Ne jamais toucher de la neige carbonique sans avoir mis des gants. La neige carbonique est très froide et présente une température de -78°C. Le contact direct avec la peau peut causer de sérieuses gelures. Ne jamais prendre de la neige carbonique dans la bouche. Pour concasser, il faut porter des lunettes de protection.
- 1kg de neige carbonique produit environ 500L de gaz CO2. La neige carbonique ne doit être conservée que dans des récipients bien isolés à fermeture non étanche. Si l’on ne dispose pas de tels récipients, il faudra l’emballer dans plusieurs couches de papier ou de carton afin de réduire au minimum l’effet de sublimation.
- Le dioxyde de carbone est 1,5 fois plus lourd que l’air. Le gaz CO2 se répand au niveau du sol et se concentre dans les excavations. La neige carbonique ne doit jamais être entreposée dans un local mal aéré, ex. une cave. Une bonne ventilation du sol est indispensable.
- Le dioxyde de carbone peut causer la perte de connaissance. Le gaz CO2 développe un effet narcotique : une concentration de 7% dans l’air inhalé cause la perte de connaissance. Pour une exposition de 15 mn, le taux maximal acceptable de CO2 dans l’air inhalé ne peut dépasser les 3%.

NOTE DE L’AUTEUR DE L’ARTICLE : effectuer les expériences à l’extérieur en prenant comme précautions celles classiquement employées en manipulation de substances dangereuses : GANTS + BLOUSE + LUNETTES DE PROTECTION.

Voci un document décrivant les actions à mener en cas de Gelure (A LIRE AUSSI !)

Quoi faire en cas de brulure froide ?

Photos / Vidéos

Diagramme d’état de l’eau

Nos partenaires

Voir également