Lumière sur la plaque Sud-américaine

Découvrir et comprendre la formation des Andes et la formation de l'océan Atlantique par les mouvements tectoniques autour de la plaque (...) Voir descriptif détaillé

Lumière sur la plaque Sud-américaine

Découvrir et comprendre la formation des Andes et la formation de l'océan Atlantique par les mouvements tectoniques autour de la plaque (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Initiation aux grands mouvements tectoniques avec les interactions aux limites des plaques Nazca/Sud-américaine et Sud-américaine/Africaine.

Le Journal de Bord


Lumière sur la plaque Sud-américaine

Témoin d’une planète vivante !


Présentation de la fiche

Sujet d’étude : Comprendre la formation des Andes et la formation de l’océan Atlantique à travers les mouvements aux limites de la plaque tectonique Sud-américaine.

L’océan Atlantique et la chaîne des Andes, deux paysages de la surface de la Terre directement liés aux mouvement des plaques tectoniques.


Résumé des objectifs : Découverte, observation et compréhension des mouvements tectoniques convergents et divergents aux limites Est et Ouest de la plaque Sud-américaine et de leurs activités sismiques et volcaniques associées.



Type de production envisagée : reconstituer le passé de l’Atlantique sud grâce à l’âge des sédiments et rapprocher les deux plaques africaine et sud-américaine.

Fabrication d’un cake permettant de comprendre la morphologie d’une dorsale océanique.

Faire apparaitre la plaque subductée par le pointage des séismes au niveau de la subduction sur un profil 2D (longueur/profondeur).

Chercher l’épicentre d’un séisme à partir de données sismiques enregistrées dans un jeu de villes et tracer les courbes isoséistes.

Capacités

> Maîtriser les savoirs et savoir-faire relevant des outils traditionnels.

> Développer en groupe une méthodologie scientifique pour résoudre la problématique à partir de données.

Connaissance

> Outils plastiques et techniques : dessins, images, photos, croquis, photographies.
Niveau > Tout niveau

Public > Tout public

Travail > En groupe
Organisation de la salle > Groupe de 2 ou 3

élèves autour d’une table
Matériel didactique

> Ordinateur

> Vidéoprojecteur

> Polycopié

> Papier
Matériel élève

> Feutres

> Crayons de couleurs

> Stylos

> Ciseaux
Intervenant extérieur

> /

Aspects pédagogiques

Objectifs principaux

Alphabétisation scientifique

> Plaque tectonique, dorsale océanique, subduction, croûte océanique et continentale, volcanisme, séisme.

Histoires et références

> Travaux de Alfred Wegener en 1915.

Technique

> Utilisation du matériel.

> Lier les paramètres entre eux.

Recherche scientifique

> Chercher et trouver.

> Démarche expérimentale.

> Rigueur.

Objectifs transversaux

Loisirs

> Rire et s’amuser avec les activités de groupe.

> Rester ludique et de bonne humeur.

> Bonne ambiance.

Construction de l’individu

> Responsabiliser les personnes face aux autres et au matériel.

> Faire réfléchir les jeunes sur leurs idées et leurs actions.

> Apprentissage de la vie en collectivité.

Vie en groupe

> Travail en équipe, respect de l’individu, être à l’écoute, être tolérant et patient.

> Rendre service, participation aux tâches quotidiennes.

> Vivre en paix avec les autres, trouver des solutions aux conflits.

Démarches pédagogiques

1 journée sur le thème de l’ouverture océanique

Étude de cas n°1 : Ouverture de l’océan Atlantique

> A partir d’une carte actuelle de l’océan Atlantique sud présentant l’âge des sédiments marins, reconstituer à chaque intervalle de temps le mouvement des continents africain et sud-américain. Il faut pour cela, à chaque pas, coller au mieux les limites de sédiments contre la dorsale jusqu’au moment où les deux continents sont accolés.

> On peut aussi mettre en évidence les points communs entre les espèces fossiles présentes sur les deux continents.

Étude de cas n°2 : Analogue de la morphologie d’une dorsale

> Fabrication d’un cake.

> Reporter les légendes d’un dessin scientifique d’une dorsale sur un dessin d’observation du cake. Prendre l’exemple du cake pour expliquer la formation de la croûte océanique.

Dégustation du cake ensuite !

1 journée sur le thème des séismes

Étude de cas n°3 : Mise en évidence de la subduction

> Pointer sur un graphe (longueur/profondeur) sous la subduction andine les séismes recenser dans la zone pour faire apparaître la trajectoire de plongement de la croûte océanique.

> On peut deviner le mouvement de la croûte plongeante par l’observation d’un graphique d’anomalie de vitesse représentant une anomalie thermique.

Étude de cas n°4 : Localisation d’un séisme

> Sur un jeu de données d’un séisme passé dans une région, relier les points de même intensité sismique pour tracer les courbes isoséistes de la plus faible à la plus intense pour encadrer l’épicentre.

> Sensibilisation à la surveillance des séismes pour les populations vivantes dans les Andes. Réfléchir à des solutions pour que les dégâts soient peu importants sur les villes et les gens.

1 journée sur la synthèse des mouvements tectoniques

> Reconstitution des mouvements tectoniques sur une coupe à grande échelle des plaques Nazca, Sud-américaines et Africaine. Possibilité de faire une coupe de la planète en reconstituant les mouvements de la lithosphère sur 360°.

> Présentation d’un morceau de granite représentant la croûte continentale et d’un basalte constituant la croûte océanique. Décrire les roches sur un dessin par observation à l’œil nu et par microscope.

L’océan Atlantique constitué principalement de basaltes et la chaîne des Andes constituée essentiellement de granite.

Aspects Scientifiques

L’objectif de ces travaux est la compréhension de la mise en place des grands reliefs à la surface de la Terre avec 2 exemples.

Les questions de sécurité vis à vis de l’aléa sismique qui est une problématique actuelle dans les pays sud-américains notamment.

D’un point de vue scientifique, il est intéressant de comprendre que l’étude de la géologie permet de localiser des zones à risque. Ces risques, nous ne pouvons pas les contrôler mais on peut essayer de les prévenir pour éviter des catastrophes humanitaires.

Nos partenaires

Voir également