Envoyer à un ami

Séjour Star Finder du 12 au 19 juillet 2020

Nous partons à la découverte de l'univers, et plus précisément des exoplanètes ! Et nous allons essayer de les détecter ! Voir descriptif détaillé

Séjour Star Finder du 12 au 19 juillet 2020

Nous partons à la découverte de l'univers, et plus précisément des exoplanètes ! Et nous allons essayer de les détecter ! Voir descriptif détaillé

10 jeunes de 10 à 17 ans
Viennent améliorer notre méthode pour la détection d'exoplanètes
Avec un penchant pour l'astrophoto

Introduction

Pendant une semaine, ou deux pour certains, nous allons découvrir les étapes de la démarche scientifique menant à la détection de la présence d’une exoplanète. Nous irons à l’observatoire de Saint-Luc, et nous expérimenterons depuis le centre. L’astronomie étant un vaste domaine, nous aborderons bien d’autres sujets, comme nous repérer dans le ciel ou la manipulation des télescopes. Et bien sûr, tous le reste, comme les veillées, les grands jeux et les bivouacs sous les étoiles !

Le Journal de Bord

Cette semaine, Lou continue l’aventure, rejointe par 7 autres jeunes de 10 à 17 ans. Le ciel de Chandolin va être scruté par (au moins) 10 paires d’yeux attentifs (et oui, il y a aussi Stephen et Grégory les deux animateurs !).

Dimanche 12 juillet

La fin de journée racontée par Noé et Ruben

Entre 16h et 18h tout le monde est arrivé, nous avons fait connaissance et nous nous sommes installés dans nos chambres. Au dîner, nous avons mangé des lasagnes à la polenta et de la salade. Puis, à la veillée, nous avons fais un jeu sur les noms. C’était un lucky-luke, mais au lieu de dire « pan », on devait dire le nom de son adversaire. Ensuite, nous avons fais le jeu du maître du temps, on lançait un chronomètre et on voyait qui savait le mieux mesurer le temps dans sa tête. Finalement, c’est Nam qui a gagné. Puis, nous sommes allés nous coucher en se demandant ce que l’on ferait demain.

JPEG

Lundi 13 juillet

La journée racontée par Valentin et Thomas - Départ en Bivouac
matin :
Réveil et petit déjeuner à 8h00, avant le forum à 9h00. Préparation des sacs pour le bivouac jusqu’à midi, avant de manger.

après-midi :
Départ en bus depuis l’auberge des Choucas jusqu’à St Luc. Puis, nous avons pris le funiculaire pour rejoindre le départ du chemin des planètes.
Nous avons commencé par voir un cadran solaire et nous avons appris à l’utiliser. Ce cadran solaire représentait aussi le soleil sur le chemin des planètes et permet de faire une comparaison de taille avec les planètes du système solaire.
Nous avons parcouru le système jusqu’à Neptune, lentement mais sûrement, avec des explications pour chaque astre orbitant autour de notre étoile (seulement les planètes, pas le reste).

soir :
Une fois arrivés au bivouac sur le lac de l’Armina à 2500m d’altitude, nous avons retrouvés le groupe « A la recherche de la biodiversité ». Nous avons installé nos affaires puis nous sommes partis chercher du bois. Quand l’heure du dîner fut venu, nous avons allumé le feu pour faire cuire nos saucisses et nos patates. A la fin du repas, nous avons mangé des bananes au chocolat puis des marshmallows pour une bonne dose de sucre. A la nuit tombée, nous avons installé une lunette sur monture équatoriale. Nous avons observé les différentes constellations et les planètes Jupiter et Saturne. Entre temps, nous avons regardé quelques astres du ciel profond à travers la lunette : le double amas de Persée ; l’amas d’Hercule (M13) et la nébuleuse de la Lagune dans la constellation du Sagittaire. La Voie Lactée était bien visible à l’œil nu.
.
.
.
.
.

JPEGJPEGJPEG


Mardi 14 juillet

La journée racontée par Katia et Lou - Retour de Bivouac
Vers 8h, nous nous réveillons sous les cris de Valentin car Thomas se baignait courageusement dans le lac à 4 °C. Après le petit déjeuner, nous commençons notre débat scientifique sur l’intérêt de l’étude des exo-planètes et sur la vie extraterrestre. La conversation dévie rapidement vers l’écologie et les énergies. Nous arrivons à la conclusion que l’écologie est un enjeu crucial de notre génération. Suite à cela, et après avoir admirer les montagnes une dernière fois, nous nous mettons en route pour rentrer à Chandolin. Stephen nous attend en bas de la première descente pour le déjeuner.
Afin de regagner St-Luc, nous empruntons le Chemin des Cascades, pittoresque et tortueux, qui nous plonge au cœur de la forêt dans une contemplation de la nature. À St-Luc, l’animation sur la place du marché pique notre curiosité : nous découvrons le Cor des Alpes.
Finalement, rentrés au chalet, la fatigue se fait sentir. La fin d’après midi sera consacrée au repos. Après le dîner composé d’un plat de nouilles chinoises, le ciel n’étant pas propice à l’observation, nous nous joignons au groupe de Nature au sommet pour une séance cinéma. « Seul sur Mars » est à la fois divertissant et comique. En effet, le manque de réalisme scientifique ponctuel nous fait sourire.

PNGPNG

Mercredi 15 juillet

La journée racontée par Frederieke et Amori - Repos bien mérité.
En fin de matinée on a fait un quizz, puis, on a commencé à inventer une histoire sur les exoplanètes. 
En début d’après-midi, on a continué à écrire l’histoire et dessiné le vaisseau et puis on a présenté nos histoires aux autres du groupe.
Vers 16h30, avec les drones, les nature au sommet et à la recherche de la biodiversité, nous avons créé des contes et nous avons découpé des formes qui représentent des éléments de nos histoires…
Le soir avec les formes découpées on a fait des ombres chinoises pour raconter nos histoires et on a bien rigolé 
Puis les + de 13 ans ont fait un loup-garou.

JPEGJPEG

Jeudi 16 juillet

Ce matin, nous avons raconté toutes nos petites aventures dans ce journal de bord ! L’occasion pour les parents de voir les moments phares de la semaine !

Ensuite nous nous sommes répartis en petits groupes pour préparer la soirée à l’observatoire qui a lieu le lendemain. Le but ? repérer des objets intéressants dans le ciel comme des nébuleuses planétaires ou bien des galaxies et faire attention qu’avec notre position géographique et les montagnes autour, nous puissions bien les voir. Nous avons noté M51 la galaxie du tourbillon, M57 la nébuleuse planétaire (connue dans la constellation de la Lyre), l’amas globulaire M13, NGC 6990 (une nébuleuse dans la constellation du Cygne), la grande galaxie d’Andromède M31 et une galaxie dans le Dragon du nom de NGC 5907.

Le soir, c’était génial ! Nous sommes allés au planétarium de Saint-Luc. Il faut imaginer un petit chalet en bois typique de la vallée avec une fenêtre en forme de Lune. A l’intérieur, 15 gros ’« poufs » de couleur pour s’asseoir confortablement sous la coupole où sont projetés toutes les merveilles du ciel.
Michaël a pu nous raconté pleins d’histoires sur les constellations et sur la vie des étoiles !
JPEG

Vendredi 17 juillet

Aujourd’hui nous avons participé à pleins de petits ateliers : revoir les bases de l’utilisation d’un téléscope et d’une lunette en pointant de jour sur le versant en face, des fermes et des voitures : l’occasion de tester sa précision de pointage et de lecture des différents éléments visibles dans l’occulaire. Ensuite nous avons revu les grandes étapes de la vie de notre Soleil et la fin de vie des étoiles plus massives, jusqu’à arriver à l’étape encore bien mystérieuse du trou noir. Pendant que certains construisaient des petites spectroscopes à l’aide de patrons en carton et de CDs (pour comprendre le spectre lumineux de différents sources lumineuses sur le centre), d’autres se perfectionnaient dans le traitement d’images sur ordinateur.

La grande soirée à l’observatoire à été malheureusement touchée par la météo : des nuages durant toute la soirée nous ont empêché d’observer le moindre objet. Mais on a pu quand même visiter et comprendre les deux gros téléscopes, l’un sous la coupole de 500mm de diamètre et l’autre sur la terrasse de 600. Ensuite on a pu discuter longuement dans la salle de projection, de traitement d’images, de téléscope à fabriquer soi-même (l’animateur OFXB José nous a présenté son téléscope de 350mm qui l’a construit et qui tient tout rangé dans une petite valise !)
Nous n’aurons pas du coup d’images pour détecter une exoplanète via la méthode du transit mais c’est ainsi : en astronomie, on dépend de la météo et c’est ce qui en fait aussi son charme !
JPEGJPEG

Samedi 18 juillet

En dernier jour, nous avons principalement raconté aux enfants des autres camps scientifiques ce que nous avions fait en astronomie. L’occasion d’échanger, de dire bonjour aux parents présents par appel vidéo, et d’apprendre pleins de petites choses en architecture, sur le fonctionnement d’un drone et de savoir reconnaître les fleurs d’altitude...

Un ciel bourré d’étoiles est venu clore ce séjour et nous a permis d’observer la Comète Neowise ainsi que la Station Spatiale Internationale !
JPEG

Bon retour à tout l’équipage de la mission StarFinder !

Nos partenaires

Voir également