Séjour Univers - Ski et Cristaux de neige - Edition spéciale Vercors (...)

La création de cristaux de neige dans le Vercors...?! Et bien c'est parti, venez suivre ici les aventures de nos jeunes nivologues en herbe de ces (...) Voir descriptif détaillé

Séjour Univers - Ski et Cristaux de neige - Edition spéciale Vercors (...)

La création de cristaux de neige dans le Vercors...?! Et bien c'est parti, venez suivre ici les aventures de nos jeunes nivologues en herbe de ces (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

1re semaine

Dimanche 19 Février

Et bien c’est parti, les 16 enfants du premier séjour Ski et Cristaux de neige de ce mois de février 2012 sont arrivés dimanche au gîte de La Terriade. L’arrivée des enfants s’est échelonnée tout l’après-midi : quelques-uns en convoyage avec les animatrices Clothilde et Diane, et d’autres avec leurs parents.


L’installation dans les chambres a été suivie d’un excellent diner préparé par Alain !

La semaine est lancée ! L’ambiance est déjà au beau fixe, et une petite veillée jeux de connaissance, assez courte afin d’aller vite se reposer après la dure journée sur la route, nous a permis d’en savoir un peu plus sur chacun d’entre nous.
A 22h, tout le monde était au lit, pour récupérer des forces avant cette joyeuse semaine !


Lundi 20 Février

C’est le début des vacances, et pourtant, dès 7h45 les « lèves-tôt » étaient déjà débout. Un petit peu de lecture près de la cheminée en attendant que le petit déj’ soit prêt...
A 9h15, la journée d’activités commencera par le Forum, notre petit moment quotidien de préparation du programme, de discussions, d’échanges et autres propositions des enfants concernant les activités.

Phase Contact

Et à 10h, nous sommes équipés chaudement pour partir effectuer notre 1er Igloo, ou plutôt notre 1er Quinzee ! Et bien oui, car en répondant aux plus grands nombres de questions sur la neige et ses caractéristiques, tout ceci en équipe, nous obtenions un peu plus de temps dans notre défi de construire en un temps limite le plus beau et grand Quinzee ! Et c’est gagné, nous avons tous réussi ce défi ! Et 4 beaux Quinzees sont maintenant à côté de notre gîte.


Après tous ces efforts, un bon déjeuner, puis un temps libre calme, et enfin notre 2e sortie.

Phase Découverte

Une petite balade aux alentours du gîte nous a permis de faire une observation du paysage, et du milieu naturel sous la neige. C’est le moment également de
manipuler la neige pour en connaître sa consistance, de l’observer plus précisément à la loupe, d’en prendre sa température, d’évoquer la caractéristique de sa couleur, etc...

Au cours de la balade, des privilégiés ont réussi à voir une biche aux jumelles, et les empreintes dans la neige des différents ongulés (chevreuil et cerf) ont rythmé le parcours.

L’occasion aussi, de se familiariser avec les pièges-photos (appareils photos à déclenchement automatique) que nous avons pu poser dans la vallée au-dessous du gîte, dans les lieux de passage de la faune sauvage.

A 16h30 nous voilà de retour pour un bon gouter avant de faire le bilan de la lecture du paysage (projection de la photo du paysage, et discussion autour du cycle de l’eau).
Et pour finir tranquillement autour de ces fameux cristaux de neige, quelques découpages de papier nous ont permis de fabriquer nos propres cristaux de toutes les formes envisageables !

La journée a été riche en activités scientifiques afin d’anticiper les prochaines après-midi de ski !

La soirée commencera donc par la douche puis le diner, et enfin, une super Veillée « Vampire » à la demande des enfants, accueillis dans la demeure de « Vladimir le vampire » (gîte aménagé pour l’occasion). L’ambiance, rythmée par notre narratrice « Clothilde la démoniaque », entraina le vampire et le loup-garou à attraper les villageois déambulant dans les sombres couloirs de la dite demeure.

Retour au calme, et hop, au dodo !

A demain pour la suite de l’aventure, sur les skis !


Mardi 21 février

Aujourd’hui c’est Mardi Gras ! La journée à été très gourmande autant sur le plan des activités que pour nos papilles !

Phase Approfondissement (1)

Après un réveil en douceur, nous avons entamé les activités scientifiques qui se sont organisées en trois ateliers :
- l’un sur l’évolution du cristal de neige depuis sa formation dans les nuages jusqu’à la fonte de la neige, avec comme support un panneau que nous avons créé,
- un second sur la morphologie du cristal de neige au microscope et à la loupe binoculaire, et la découverte de leur classification.

Nous avons observé de magnifiques étoiles de neiges. Nous avons remarqué qu’en piégeant les cristaux lorsqu’ils tombent du ciel (comme cela avait été fait les années précédentes) nous n’obtenions qu’un type de cristal de forme étoilée.


Nous avons donc pensé à faire une chasse aux cristaux provenant d’une autre classe tels que boutons de manchette, plaquettes, ... et établit un protocole de « capture » des cristaux.

- le troisième atelier portait sur l’observation de la végétation des alentours du centre. Nous avons ramassés trois feuilles chacun afin de commencer un herbier, et de se familiariser avec les techniques de reconnaissance des arbres.



Nous avons ensuite déjeuné un buffet pique-nique au gîte et nous sommes partis avec le minibus sur les pistes de la station de Lus la Jarjatte. Nous avons redécouvert (ou découvert pour certains) le plaisir de la glisse avec au programme : ski, snow-board et une petite surprise de glisse (sortes de petits patins lisses et arrondis à chausser aux pieds pour de nouvelles sensations !).


Nous avons profité d’un beau soleil tout l’après-midi et bien sûr d’un superbe cadre montagneux !


Puis au retour, un bon chocolat chaud nous attendait au gîte, ainsi qu’une douche chaude pour se détendre de cette longue journée !

Félix et Joseph ont participé à l’élaboration de la recette spéciale du mardi gras en faisant une belle pâte à crêpes ! Nos petits cuistots nous ont ensuite accueilli dans leur crêperie où Armand était aux commandes de la crêpière ! Et tout ceci avec en guise de divertissement un Loup-garou animé par Ancelin.

Rendez-vous dès demain pour vivre ces expériences des plus enneigées, et pour connaitre la suite des aventures des rois de la glisse !


Mercredi 22 février

Phase Approfondissement (2)

Nous sommes retournés sur les lieux où nous avions laissé les pièges-photos lundi afin de voir s’il y avait eu du passage, et de découvrir la faune des environs. C’est avec excitation que nous avons pu observer le passage d’un renard et de deux chevreuils dans le périmètre du piège-photos.

Le renard !


Les deux chevreuils...!


Cherchez le 2e...!?


Lors d’un second atelier, nous avons observé directement sur le terrain la forme de la neige à l’aide de microscopes USB portatifs.



Ensuite, nous avons testé le piégeage des cristaux de neige avec un protocole élaboré hier pendant les ateliers. Après de multiples interrogations nous avons opté pour le protocole expérimental suivant :
- Placer sur une lame mince une goutte de super glue (qui se fige au contact de l’humidité),
- A l’aide d’un pinceau fin, sélectionner un cristal de neige et le déposer sur la goutte de colle,
- Recouvrir cette préparation par une lamelle en verre.

Le matériel utilisé doit être en intégralité à la même température que le cristal de neige afin que celui-ci ne fonde pas à leur contact. Les éducateurs avaient pour cela placé le matériel au frais et au sec.
Par binôme nous avons réalisé la préparation en extérieur.

Malgré toute la minutie et la bonne volonté dont nous avons fait preuve, les résultats ne seront pas à la hauteur de nos espérances !

Après discutions, nous avons conclus que les conditions extérieures n’étaient pas en notre faveur, le soleil étant au rendez-vous et la température extérieure avoisinant les 10 degrés. D’autre part, les dernières chutes de neige datent d’il y a 8 jours, et les cristaux sous leurs formes remarquables avaient évolué en grains. Nous attendons donc avec impatience les prochaines chutes de neige pour réaliser des lames de belles étoiles.


Il est midi, nous chargeons la voiture du matériel de glisse et nous partons directement dans le parc du nouveau centre d’OSI pour pique-niquer. Nous avons profité de ce grand espace pour faire des batailles de boules de neige, des bonhommes de neige et surtout des supers descentes en luge.

Il est 14h30, enfin sur les pistes !!


Nous avons retrouvé l’équilibre sur nos skis, et fait des descentes tous ensemble, certains « tout schuss », d’autres un peu moins vite, et bien évidement quelques roulés-boulés ! Avec tout ça, nous nous sommes éclatés !!!!

Après un bon repas, nous avons fait la veillée astronomie, en deux ateliers. Tout d’abord un jeu de mémo astro sur les constellations. Puis, comme il faisait très froid et que la fatigue nous a gagné rapidement, nous avons regardé les étoiles à l’intérieur grâce au vidéoprojecteur et le logiciel Stellarium. Pour finir la tête dans les étoiles, installés confortablement devant un ciel étoilé projeté sur une toile, nous avons écouté les légendes de Cassiopée et Andromède ainsi qu’une légende péruvienne sur la voie lactée (Nicagua la limace).


Jeudi 24 février

Phase Projet (1)

Aujourd’hui nous sommes rentrés dans le vif du projet puisque nous avons approfondi toutes nos connaissances sur la neige, que se soit en sciences ou sur les pistes.

Nous avons joué les ingénieurs nivologues en imaginant une machine à créer des cristaux. Nous avons commencé par lister tous les paramètres nécessaires à la création d’un cristal de neige et réaliser des croquis de nos machines, toutes très créatives.

Après avoir présenté nos esquisses les uns aux autres, nous avons rassemblé nos idées pour obtenir LA boîte optimale.


Notre boîte sera donc en bois pour l’isolation thermique ; l’humidité sera apportée par une éponge imbibée d’eau ; les particules (indispensables à la création du cristal) proviendront d’un fil de couture en polyester. Enfin, nous obtiendrons une température négative grâce à de la carboglace (glace carbonique à -80°C). Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que nos expériences fonctionnent !



Mais ça y est, c’est déjà la dernière journée de ski. Pour ne pas en louper une miette, nous avons pique-niqué directement en bas des pistes. Une fois sur les skis on ne s’est plus arrêté. Tout le monde a bien progressé, on a même pris des bosses et slalomé entre les sapins qui longeaient la piste. C’était la dernière journée et on en a profité au maximum !

Test du super « Oula-One-Again-People » d’Alain !

Le soir, c’est le moment de la veillée et pas n’importe laquelle puisqu’il faut préparer la boum de demain soir. Un groupe prépare la playlist pendant que d’autres font la décoration et la préparation de cocktails. Comme cette semaine c’est mardi gras, nous avons fait des masques en papier mâché pour être déguisés lors de la boum. Il est tard et la troisième journée de ski commence à se sentir. Nous allons donc nous coucher, car demain soir, il faudra être en forme pour la super soirée !

Bonne nuit, et à demain !


Vendredi 25 février

Phase projet (2)

Depuis lundi nous avons étudié à travers divers ateliers et des sorties sur le terrain la nivologie. Aujourd’hui nous avons mis en pratique tout ce que nous avons appris en réalisant une expérience qui consistait à recréer en laboratoire des cristaux de neige.


La boite permettant la réalisation de cristaux nous a été fournie toute prête afin de pouvoir directement la faire fonctionner. L’hypothèse de notre expérience était de vérifier si la concentration en minéraux présents dans l’eau pouvait influencer les formes des cristaux de neige.



Pour se faire, nous avons utilisé des eaux minérales de concentrations différentes en minéraux. Découpé en 4 ateliers avec une boîte chacun, nous avons procédé à l’expérience de la manière suivante :
- Un maître du temps responsable de signaler la prise des mesures toutes les 3 minutes ;
- Un responsable de la mesure des températures à l’intérieur de la boîte et à l’extérieur (température ambiante dans la salle d’activité) ;
- Une troisième personne observant l’évolution de la formation des cristaux de neige dans la boite, avec prise de photos, observation de la forme et de la taille ;
- La dernière personne prenant en note toutes ces données.


Nous avons tous été très consciencieux dans nos rôles, et impatients de connaitre ce que nous apprendra notre expérience !














Ainsi au bout de 45 minutes, nous avons pu constater le début de formation de cristaux de neige le long du fil et ceci pour toutes les boites. Nous n’avons pas pu conclure que la concentration en minéraux avait de l’influence sur la formation des cristaux de neige. En revanche, nous pourrions la semaine prochaine obtenir des résultats plus nets en créant une atmosphère contenant d’avantage d’humidité.


C’est enfin le soir de la semaine tant attendu : la Boum du vendredi soir !
















Nous nous sommes déguisés pour enflammer la piste aminée par notre super équipe de Dj’s : Rémy, Emile et Felix.

Armand et son équipe de barmen ont réalisé de délicieux cocktails, accompagnés de bonbons partagés par Joseph.


Nous avons dansé et ri toute la soirée jusqu’au slow final qui conclua cette belle soirée, avant un bon dodo bien mérité !





Samedi 25 février

La dernière journée de cette belle semaine a débuté avec une petite grasse matinée bien attendue après la boum d’hier soir.

Retransmission

Durant la matinée, nous avons fini la préparation de la retransmission. Chaque groupe a monté son propre stand d’une des activités scientifiques vues pendant le séjour : posters, dessins, matériel scientifique et photos ont été exposés.







































Il est 14h30 et les parents sont déjà là pour assister à la retransmission. Tout le monde est impatient de présenter son atelier et de faire partager toutes ses nouvelles connaissances sur les cristaux de neige.

Passant d’un atelier à un autre, les parents découvraient avec curiosité les activités scientifiques de la semaine, et écoutaient avec attention nos explications.




































On termina cette belle après-midi par une ballade sur les montagnes avoisinantes, afin de faire découvrir le paysage magnifique qui nous avait permis de mieux comprendre le cycle de l’eau, à travers la lecture de paysage.

La dernière veillée fut douce et chaleureuse. Celle-ci a réuni parents, enfants et animateurs autour d’une bonne raclette, puis pour visionner un beau documentaire : « Za Panthera, carnet d’expé » de notre expédition scientifique sur les traces de la panthère des neiges en Asie centrale. Nous avons eu le privilège de poser toutes nos questions à Anne à la fin du film, nous avons appris plein de choses !


Ci-dessous une petite chanson créée par les participants !

On échange nos adresses et numéros de téléphone pour rester en contact avec nos nouveaux amis de la colo OSI, et allons nous coucher pour la dernière nuit à la Terriade.

Dimanche 26 février

Aujourd’hui, le réveil a sonné tôt pour les premiers départs ! Les enfants ont fini de préparer leurs valises après le petit déjeuner, et les au revoir se sont échelonnés toute la matinée, pendant que Joseph a pu rester avec Thomas au centre.

Tout le monde est bien rentré, et les 8 nouveaux arrivants se sont également bien installés à la Terriade !

Nous nous sommes couchés tôt après un chaleureux dîner au coin du feu de cheminée, le voyage ayant été long pour certains !
Nous profiterons davantage demain de découvrir les lieux.


2e semaine

Lundi 27 février

Pour ce premier matin tous ensemble, et après le petit déjeuner, nous nous sommes rassemblés entre 9h30 à 10h pour parler de nos ressentis et de nos attentes ; le forum est lancé. Aujourd’hui nous nous sommes présentés les uns les autres et avons parlé du programme de la semaine.

Phase Contact

Ensuite, nous avons été à la rencontre de la neige en contrebas de notre gîte, là où coule paisiblement une petite rivière. C’est à côté de celle-ci que nous avons commencé nos activités. Pendant que certains s’attelaient à la construction d’un quinzee (igloo amérindien), menée par Joseph qui en avait déjà réalisé la semaine passée, d’autres se sont chargés de trouver la meilleure piste de glisse.


Puis, une petite promenade nous a permis de traverser la rivière et de nous dégourdir les jambes dans la neige jusqu’à un petit plateau où nous avons revisité le jeu de l’épervier en reliant la neige, la température et l’humidité. Nous avons terminé cette matinée en réalisant tous ensemble un cristal géant fait de plusieurs blocs de neige de composition et de texture différentes.


Enfin, de retour au gîte, nous avons fait un point ensemble récapitulant les notions scientifiques abordées durant la sortie.

Déjà midi et le repas est servi. Alain nous a préparé un risotto-poivron-lait de coco qui est venu après une entrée composée de charcuterie. Le dessert fut de la compote, des fruits et des flambis.

Phase Découverte

L’après-midi, nous sommes partis sur un autre chemin qui monte dans la montagne. Nous y avons vu des oiseaux (mésanges noires et charbonnières) et quelques traces d’animaux, comme des laissées de lièvres et des pommes de pin mangées par des écureuils. Nous avons aussi trouvé des petits trésors, comme une abeille congelée dans la neige, une galle d’églantier, que nous avons prélevé pour les étudier plus en détail au gîte à l’aide des microscopes USB et optiques.

Au détour du chemin, nous avons découvert une partie où il restait beaucoup de neige. Nous avons mesuré la température de la neige à l’ombre, au soleil ainsi que la neige plus profonde. De manière générale, nous avons observé une différence de 1 à 3° entre la neige au soleil et celle ombragée.

Pour finir, nous avons déterminé des zones sensibles au passage d’animaux pour y déposer des pièges-photos. L’un près d’un chemin dans la montagne, l’autre près de la rivière.

L’heure du goûter arrivant, nous sommes rentrés au gîte pour y déguster du lait chaud chocolaté, de la compote et des tartines.

Nous avons ensuite analysé nos trésors récupérés sur le chemin à l’aide de microscopes et fait la comparaison entre les empreintes de cristaux (en étoile) que nous possédions déjà sur des lames minces, avec la neige présente et récoltée sur le site (plus en grains roulés).

Pour conclure cette journée forte en découvertes, nous avons réalisé des dessins décoratifs pour les chambres sur le thème du « Cristal de nos rêves ». A vos crayons et ciseaux, et vive l’imagination !

Pour finir, nous avons fait ensemble une séance sur les différents types et formes de cristaux. Même si autour du gîte il n’y a plus beaucoup de neige, nous avons pu constater les différents types de cristaux qui existent ; ceci grâce à des fiches récapitulatives et photos.

Après la douche, nous nous sommes mis à table. Au menu : salade d’endives et de pommes, suivi d’une omelette lardon emmental. Nous avons terminé ce repas avec des fruits et des yaourts.

Selon la volonté unanime des participants, la veillée a été placée sous le signe sombre et terrifiant du jeu : le loup-garou. Sylvain a réalisé les cartes et nous sommes allés dans la grande salle pour y jouer. Après deux parties, la fatigue s’est installée. Nous avons donc rejoint nos chambres vers 22h avec l’excitation du premier jour de ski qui aura lieu demain !

A demain pour la suite de l’aventure !


Mardi 28 février

Après un bon petit déjeuner, place au forum ! Pas de problèmes soulevés, nous sommes contents des repas et des activités, donc place à l’activité scientifique de la journée !

Phase Approfondissement (1)

Aujourd’hui nous pourrons avoir l’excuse d’être dans les nuages car c’est le thème qui sera abordé.

Après une rapide mise au point ensemble sur le cycle de l’eau, nous allons dans la salle d’activités afin de débattre sur : Qu’est-ce qu’un nuage ? De quoi est-il formé ? Leur fonctionnement ? Les trois grandes familles de nuages (Cirrus, stratus et cumulus) et leurs dix déclinaisons : Le cirrostratus, le cirrus, le cirrocumulus, l’altostratus, l’altocumulus, le stratocumulus, le stratus, le nimbostratus, le cumulonimbus et pour finir, le cumulus.

La première activité en tant que telle fut d’attribuer aux 10 dessins de nuages affichés, un nom. Ceci grâce à une description détaillée (altitude, particularités et formes). Pour encore mieux les intégrer, nous avons projeté des photos de nuages grâce à un vidéo projecteur et avons ainsi fait un quizz pour retrouver leur nom et le dessin associé. Notre nuage préféré ?? Le cumulonimbus ! Le plus imposant grâce à son fort développement vertical et à sa forme de type « enclume ».

Une fois les nuages et leurs noms assimilés nous avons écrit leurs noms sur chaque dessin et les avons customisés à notre goût.

Pour jouer avec le vocabulaire scientifique acquis jusqu’alors, nous avons terminé la matinée en jouant au Times up. Les règles ? Chaque participant écrit un mot ou concept abordé lors des séances sur un morceau de papier. Nous avons fait deux équipes, et lors du premier tour chaque équipe doit faire deviner les mots écrits le plus rapidement possible sans prononcer le « fameux mot » bien évidemment. Le deuxième tour ? Faire deviner les mots en ne prononçant qu’un seul mot. Le troisième et dernier tour : les mimer ! Plutôt marrant de mimer un cristal, une rivière ou encore un cumulonimbus !

L’heure du repas approchant, on rentre au gîte et on se dirige droit vers le buffet froid pour se restaurer. On enfile ensuite les combinaisons de ski, masques, gants et casques et on monte dans le minibus direction la station de ski pour plusieurs heures de sensations fortes !

Une fois arrivés, on décharge le matériel, on met ses chaussures de ski, on se dirige vers le tire-fesse avec les skis à la main et on les met aux pieds ! Et là… ça commence ! Les uns après les autres et encadrés des éducateurs, on attrape son tire-fesse. On se divise en deux groupes « avancés » et « moins avancés » et à nous les pistes bleues ou rouges selon les envies et niveaux ! On se suit, on s’entre-aide et on rigole !

Hugo qui était déjà bien expérimenté a mené le groupe des « avancés » admirablement, tandis que d’autres, moins à l’aise ont progressé très vite et n’avaient qu’un objectif pour le lendemain : la piste rouge ! Nous sommes restés jusqu’à la fermeture des pistes et avons ainsi pu profiter des pistes pour nous tous seuls ! Selon les envies : « tout schuss » pour finir ou « tranquillement » ! En bas des pistes nous attendait le minibus, nous avons donc rangé le matériel et repris la route direction le gîte.


Après une bonne douche méritée, nous avons pu déguster un délicieux repas composé de salade de betterave, penne aux fruits de mer et dessert maison à base de fromage blanc, banane et sucre vanillé.

La panse bien remplie nous sommes allés à la salle d’activités pour une veillée « Matchs d’improvisation théâtrale ». En groupes ou tous ensemble nous sommes montés sur la scène et avons fait preuve d’imagination sur des thèmes improvisés : Les vacances à la montagne, les chimistes fous ou encore les explorateurs à la recherche d’un temple perdu dans la forêt amazonienne.

Après tous ces efforts, tant sur le plan physique qu’imaginatif au cours de cette journée, nous avons rejoint nos lits et avons sombré très rapidement dans un profond sommeil.

A demain !


Mercredi 29 février 2012

Aujourd’hui, certains se sont levés plus tôt que les derniers jours. Après un petit déjeuner copieux pour faire le plein d’énergie, vu la journée intense qui nous attend, nous nous sommes rendus à la salle d’activité pour le forum. A l’unanimité celui-ci a révélé une satisfaction concernant la journée de la veille, tant au niveau scientifique que pour le premier après-midi de ski.
Nous sommes alors passés directement à l’activité du matin.

Phase Approfondissement (2)

Pour ce faire, chacun de nous s’est retrouvé dans la peau du scientifique de son choix (de Dr « Aynchtayne » au Professeur « Pasteur ») et s’est confectionné son badge professionnel.

La démarche abordée cette matinée fut la cartographie sous différents angles. Dans cette optique, la carte du site où nous avons et allons effectuer nos recherches, fut projetée sur le mur. Ainsi, nous pûmes localiser les deux sites où nous avions accroché les pièges-photos et le lieu où nous vivons.

Par la suite, nous essayâmes de trouver des solutions afin d’optimiser l’efficacité de ces pièges. La solution des appâts fut retenue. Un nouveau point mystère s’est alors rajouté sur la carte : celui d’un « arbre à appâts ».

Après avoir énuméré le matériel indispensable à un bon cartographe de terrain (GPS, tablette pour écrire, papier, appareil photos et boussole), nous scindâmes le groupe de scientifiques en deux. C’est armé du matériel adéquat que le premier groupe partit sur le lieu mystère, en l’ayant préalablement repéré sur la carte. Nous y trouvâmes nos fameux appâts.

Sur le chemin, un petit détour par un terrier de blaireau s’improvisa. Nous relevâmes, comme tout bon scientifique, son point GPS ainsi que son orientation.

Ceci étant fini, ce groupe rejoignit l’autre dans la salle de travail. Cet autre groupe en question finissait la cartographie du chemin à emprunter pour se rendre sur le site du piège-photos n°1.

Équipés de notre matériel de professionnels, nous nous rendîmes sur le site. Une fois arrivés sur les lieux de nos investigations, nous déposâmes nos appâts dans l’endroit à priori le plus stratégique. Nous relevâmes les coordonnées GPS pour pouvoir les annoter sur notre carte.

L’idée sous-jacente à toutes ces manipulations ? Relever un maximum d’informations précises concernant la localisation des pièges-photos et la démarche adoptée. Ceci afin que les futurs scientifiques de ce camp puissent se baser sur nos travaux pour les améliorer et les enrichir de nouvelles données.

Ensuite, la faim nous appelant, nous sommes allés manger un buffet-pique-nique au gîte. Une fois le repas terminé, pas de temps à perdre ! Nous enfilâmes notre attirail de skieur et montâmes dans les véhicules pour nous rendre à la station. Les chaussures et les skis furent vite aux pieds et nous prîmes sans attendre le télé-ski. Après un tour de piste bleue d’échauffe, nous allâmes tous sur la piste rouge.


Tout le monde la descendit, chacun avec son style, et cette piste devint notre terrain de jeu favori pour cette deuxième partie de journée marquée par la chaude présence d’un soleil radieux.

Les jambes fatiguées mais ravies de glisse, nous fûmes encore les derniers skieurs sur les pistes. Arrivés en bas, nous prîmes un goûter bien mérité, composé de brioches, de chocolat et de pommes.

Sur la route, à travers les fenêtres du minibus, nous pûmes reconnaître les majestueux cirrus présents dans le ciel.

De retour au gîte, tous à la douche ! Le repas du soir se composa de carottes râpées en entrée, d’émincés de dinde accompagnés de petits pois, et d’un pouding en dessert, spécialité du chef ! Miam !

Et ce soir, c’est une veillée organisée par « Alain » ! Veillée théâtrale « télécommande virtuelle ». Images, bruitages et ralentis ont fait la part belle aux improvisations de toute sorte !



Et maintenant, au lit !

Signé : Max et Hélène, Docteurs en passé simple !


Jeudi 1er Mars 2012

Phase Projet (1)

Comme les jours précédents, la matinée débuta par un forum dans la salle d’activités. En attendant tous les participants et pour profiter du soleil, un jeu à l’extérieur s’est improvisé. Rien de spécial n’a été relevé, mis à part l’excellente journée de la veille qui a plu à tous : cette piste rouge ne quittera décidemment pas nos esprits ! Vivement cet après-midi que l’on puisse la retrouver !

Mais tout d’abord, place à la séance scientifique !

L’objectif de la journée fut d’amener les scientifiques en herbe à se remémorer les points principaux et concepts abordés lors des activités scientifiques de la semaine. Tout cela sous forme de jeu et en équipe. Nous tirâmes au sort la journée et la manière de la raconter : en mimant, en chantant, en contant ou encore en se mettant en scène.

Chaque équipe excella et se rappela brillamment des découvertes des derniers jours. Nous les examinâmes afin de comprendre leur relation. Ce qui, selon une démarche scientifique, nous permit d’accéder à la phase des expériences.

Quelles sont nos hypothèses et nos objectifs ?

Les cristaux de neige se formant dans les nuages, nous pouvons nous demander comment ils se forment et quels sont les facteurs qui engendrent leur diversité de formes. Un des facteurs qui apparut comme important au cours de notre colloque entre scientifiques, fut la concentration en minéraux dans les noyaux de condensation, véritables couvains de la conception des cristaux.

Afin de préparer au mieux la partie expérimentale prévue pour demain, nous avons décidé de réaliser les tests à partir d’eau minérale. Celle-ci nous permettant de connaitre avec exactitude les concentrations en minéraux qu’elle contient (car inscrites sur les étiquettes).

Pour cela nous avons décidé de goûter 4 eaux de marques différentes et bien distinctes en termes de goût (Hépar, Volvic, Badoit et Contrex). Cette différence étant due à leurs concentrations différentes en minéraux (Magnésium, Calcium, Sodium, Potassium…).

Ainsi nous avons toutes les cartes en mains pour créer demain nos propres cristaux dans nos propres nuages. Alors rendez-vous demain pour la suite !

Midi sonnant, c’est d’un pas décidé que nous nous sommes rendus au gîte pour chercher le pique-nique. En effet, pour cette dernière journée de ski, nous avons décidé de nous restaurer au pied des pistes pour profiter du paysage et du soleil.

Puis, tels des skieurs aguerris, nous avons chaussé notre matériel et nous sommes avancés la tête haute vers les pistes les plus hautes de la station.
La bleue pour s’échauffer puis direction la rouge ! Tout le monde y trouva son compte et comme les jours précédents nous restâmes jusqu’à la fermeture.

Par chance, et grâce à nos jumelles, nous pûmes observer des chocards à bec jaune en haut des pistes et sur le chemin du retour un jeune chamois !

Une fois au gîte, la douche fut de rigueur avant de passer au dîner : salade de maïs-thon-tomate suivie de pizzas et de mousses au chocolat ! Il faut en prendre des forces ! Ce soir c’est veillée astronomie ! A nous les étoiles !

Dès 20h30 nous sommes allés nous installer dans la salle d’activités. Nous avons eu une présentation du logiciel Stellarium qui nous permit de voir le ciel à l’endroit où nous sommes et de nombreuses constellations. Cela nous a permis de nous préparer pour mieux les reconnaitre lorsque nous les aurons sous les yeux.

Dès lors nous avons formé deux ateliers : l’un sur le terrain avec un télescope pour observer les cratères de la lune, Jupiter ou encore Venus, ainsi que les constellations révisées préalablement ; et l’autre dans la salle d’activité pour jouer avec Anne au Memory avec les noms des constellations et leurs représentations.

Nous avons fini cette veillée couchés sur les matelas de la salle d’activité à écouter la légende des constellations de la Grande Ourse, la Petite Ourse et le Dragon racontée par Maxime et avec les images de ces constellations projetées sur le mur.

Nous sommes rentrés nous coucher et c’est plein d’étoiles dans les yeux que nous avons posé nos têtes sur les oreillers !

Vivement demain !


Vendredi 2 Mars 2012

Petit à petit nous nous sommes levés pour le petit déjeuner avant les coups de 9h. Le soleil est une fois de plus au rendez-vous. Une feuille a été mise à notre disposition sur la table pour noter nos chansons préférées afin de réaliser une Play List pour la Boom de ce soir !

Phase Projet (2)

Commençons par la phase projet ! La salle d’activités a été aménagée pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Le matériel nécessaire a été disposé sur les tables de travail.

Nos scientifiques ont formé 3 groupes de 3 pour réaliser les tests. Anne nous a fait une présentation du matériel et particulièrement de la carboglace. Celle-ci ayant une température de -80°c, il nous est totalement déconseillé de la toucher !


Pour récapituler, l’objectif de l’expérience est de simuler un nuage avec une boîte construite pour cet effet. Nous allons tenter de percer le mystère de l’origine des différentes formes de cristaux. Ainsi, nous avons testé l’hypothèse suivante : la taille, la croissance et la forme des cristaux sont-elles influencées par la concentration de différents minéraux dans le nuage ?

Pour ce fait, nous avons à notre disposition trois boîtes en bois verni, isolant ainsi l‘intérieur de la boîte, de l’extérieur.

L’intérieur, quant à lui, est compartimenté par des parois d’aluminium conductrices. Une éponge est imbibée de l’eau minérale voulue (Volvic, Hépar, ou Contrex), produisant l’humidité nécessaire à la formation de ces fameux cristaux. Une ficelle y est suspendue, reproduisant les poussières dans le nuage qui constituent les noyaux de condensation (ou de cristallisation).

Chaque participant de chaque groupe s’est vu attribuer un rôle. Un maître du temps équipé de son chronomètre, un secrétaire avec sa tablette et son tableau pour répertorier les résultats et un observateur muni d’une lampe de poche.

Après plus d’une heure d’expérience, nous avons observé des cristaux en forme de « petits poils » sur les trois ficelles. Toutefois, seules deux des expériences ont abouti à la formation de cristaux conséquents (environ 5 mm).



L’eau de Contrex semble ne pas favoriser leur formation, contrairement aux deux autres. Le sodium est le seul minéral, sur quatre pris en compte, qui permettrait d’expliquer ce résultat. En effet, cette eau est beaucoup plus pauvre en sodium que les deux autres. Aux vues de nos résultats, nous pouvons conclure qu’un élément important dans la formation de ces cristaux est le sodium. Ceci devrait cependant être vérifié par d’autres expérimentations car de nombreux biais sont toujours possibles.



Après cet effort de concentration, notre ventre criait famine. Nous sommes donc allés déguster une salade de tomate aux herbes, suivie de boulettes de bœuf accompagnant des pommes dauphines. Ce repas fut conclu par des fruits.

Après nous être rassasiés, nous sommes partis à Lus, sur un grand terrain de l’association, pour nous détendre de cette matinée prenante. Nous avons fait un jeu de piste sous un soleil radieux.

De retour au quartier général, nous avons fait un point sur nos expériences matinales. Nous l’avons ensuite élargi à un bilan général des activités scientifiques de la semaine car la retransmission se profile à l’horizon. Chaque scientifique a choisi de présenter le projet de son choix. Nous avons alors commencé à réaliser les supports nécessaires à la retransmission.











L’heure du dîner retentit déjà dans nos estomacs. Nous nous sommes mis à table devant une assiette de rizzoto-tomato accompagné de poissons panés et succédant au plateau de charcuterie en entrée.

Concernant la veillée, elle était sous le signe de la musique ensorcelant les corps, et nous dansâmes jusque 22H30, reprenant des forces avec des cocktails esthétiques.

Nos lits et oreillers nous attendaient avec impatience et nous les retrouvâmes fatigués, les jambes usées par la danse.

La semaine se termine bientôt, à demain pour notre dernier récit !


Samedi 3 Mars 2012

Le soleil pointe le bout de ses rayons au-dessus des montagnes, l’heure de se réveiller approche. Quelques lèves-tôt sont déjà debout.

Aujourd’hui est un jour particulier, nous fêtons le neuvième anniversaire d’Adrien, qui pût découvrir ses cadeaux sur la table du petit déjeuner, mais c’est également le jour de la retransmission !

Une fois la table débarrassée, tout le monde s’affaira à préparer son stand avec soin. Les équipes formées la veille s’organisèrent. A nos stylos et feutres !

Retransmission

L’heure étant au peaufinage des posters récapitulatifs. Juliette, Marylou et Joseph préparèrent leur stand cartographie et pièges-photos, Romain et Adrien celui sur le cycle de l’eau et les nuages, Sylvain maîtrisa à lui seul et comme un chef le stand des microscopes pour présenter les trésors récupérés, puis vint le stand « fabrication de cristaux de neige » composé d’Alexandre, François et Hugo.

Investissement, concertation et conseils furent les piliers de la matinée (on s’investit, on se concerte et se conseille) sous le regard admiratif des éducateurs. L’effervescence était à son comble dans la salle d’activités car cet après-midi des visiteurs assoiffés de connaissances viendront voir nos travaux et leurs présentations.

La salle et les stands prêts, nous allâmes nous restaurer.

Au menu : salade d’endives et tomates en entrée, gratin de quenelles de volaille et champignons et pour finir un large choix de desserts en l’honneur de l’anniversaire d’Adrien : tarte aux pommes, flan ou encore gâteau au chocolat.

En attendant l’arrivée de nos visiteurs, nous nous détendîmes en jouant dehors au soleil ou dans la salle d’activités. Puis, nous rejoignîmes nos stands et nous réglâmes les derniers détails.

Ce jour, nous eûmes l’honneur d’accueillir les parents de François qui firent le déplacement pour la retransmission. C’est avec Alain, Anne, l’un des voisins du gîte, Maxime et Hélène qu’ils s’avancèrent vers les stands pour entendre les présentations de chacun.


Les questions et réponses fusèrent. Nous montrâmes avec fierté nos schémas et découvertes et tout le monde y trouva son compte !

Pour marquer une fois de plus le coup, Anne nous concocta (surtout pour Adrien !) un délicieux fondant au chocolat et c’est en chantant tous à l’unisson « Joyeux anniversaire » qu’elle s’avança vers Adrien pour qu’il souffle ses neuf bougies ! Nous nous désaltérâmes tout en savourant le fondant au chocolat dont la douceur nous rappelait la chaude lumière de l’astre solaire qui caressait nos visages... (...?!..?!!)

Nos assiettes de gâteau terminées, nous partîmes nous promener et nous en profitâmes pour montrer l’emplacement d’un de nos pièges-photos aux parents de François.

Vers 18h30 nous étions de retour au gîte pour prendre les douches. Impatients, nous attendîmes que tout le monde soit prêt pour commencer la raclette tant attendue !

Le succès retentissant de ce plat d’hiver nous rassasia et une salade de fruits vint clôturer notre dîner. Nous fûmes invités par la suite, par les habitants du hameau, à nous joindre à eux près d’un feu de camp. Nous eûmes le privilège d’assister à un spectacle de bâton de feu hypnotisant.






























La soirée se continua avec la projection d’un documentaire sur le programme Panthera au Kirghizstan, dirigé par Anne et porté par OSI.

Après quelques questions à la fin de la projection, nous sommes allés nous coucher, nos songes emportés au grès de nos émotions vers le Kirghizstan ou, plus proche, vers nos récents souvenirs de cette semaine intense.

C’est avec une larme à l’oeil que se termine ici le récit de nos pérégrinations. Nous espérons que vous avez lu ce récit avec autant de plaisir que nous l’avons vécu.

Nous vous souhaitons une bonne continuation et à bientôt pour de nouvelles expériences OSI !

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également