Séjour ski et cristaux de neige du 3 au 9 mars 2013

Ceci est le journal de bord du séjour ayant lieu dans les Alpes, en Haute-Savoie, pour découvrir un peu plus les mystères de la nivologie et (...) Voir descriptif détaillé

Séjour ski et cristaux de neige du 3 au 9 mars 2013

Ceci est le journal de bord du séjour ayant lieu dans les Alpes, en Haute-Savoie, pour découvrir un peu plus les mystères de la nivologie et (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 3 mars

Aujourd’hui, c’est dimanche, le jour où nous allons tous nous retrouvés en Haute-Savoie, à côté de Combloux, au pied de la chaîne du Mont Blanc, pour notre séjour « Ski et cristaux de neige ».
Certains d’entre nous arrivent en train, d’autres en voiture, mais tous étaient présents dès le début de l’après-midi.
Nous nous sommes installés dans nos chambres respectives, puis direction Combloux, la neige et le soleil !

Nous avons fait une petite randonnée à raquettes, en profitant du superbe panorama qui s’offrait à nous : chaîne du mont Blanc, Aiguille de Varan et chaîne des Aravis. Puis, avec les jumelles, nous avons pu observer l’un des glaciers de la chaîne du Mont Blanc : le glacier de Bionnassay.

























Nous nous sommes également essayés à l’élégant mode de déplacement du manchot, suite à l’initiative de Guillaume.

Après le dîner, nous nous sommes réunis dans la salle d’activités pour faire une veillée « contact », lors de laquelle divers jeux nous ont permis de faire plus ample connaissance.

Enfin, une bonne nuit nous attend afin d’être en pleine forme demain pour notre première journée de ski !

Lundi 4 mars

Premier réveil dans la vallée de Chamonix et ce sont les deux filles qui sont prêtes en premières ! Le soleil, lui, s’est levé avant la brume et l’a surprise engourdi au fond de son lit dans la vallée.

Nous avons commencé la journée par le forum. C’est un moment important durant lequel nous échangeons sur les différentes activités que nous voulons faire pendant la semaine et tout ce qui nous passe par la tête de façon générale et qui peut intéresser le groupe.

Ensuite, ce fut le départ pour Combloux.

Nous avons marché un peu avant d’atteindre le quinzee fabriqué par les participants du séjour précédent.
Sur le chemin, une petite photo de groupe avec le Mont blanc s’imposait !

Phase Contact

Nous avons donc décidé de construire un quinzee, pour apprendre à passer une nuit avec quelques degrés de plus au cas où nous nous perdrions un jour dans la montagne (hé oui on ne sait jamais...).

La première étape fut de réfléchir au protocole, puis nous avons choisi notre emplacement. Un tas fut vite créé et vite tassé !















C’était déjà le moment d’aller louer les skis. Une fois fait, nous sommes rentrés déjeuner.

Cet après-midi fut skiante à souhait afin de profiter du beau temps qui risque de ne pas durer. Certains s’essayèrent au snowboard tandis que d’autres apprenaient à skier. La plupart retrouvaient des sensations pour retrouver les pistes dès demain matin.

Notre étoile nous gâta en nous arrosant de sa chaleur toute la journée !

De retour au centre, une session luge avec tremplin s’organisa, tandis que Landry et Maxime faisaient un peu d’exercices musculaires avec un super coach (c’était juste leur éducateur scientifique) !

Le dîner au fond de nos estomacs, nous nous sommes rhabillés pour aller voir les étoiles. Nous pûmes deviner les bandes de l’atmosphère de Jupiter et distinguer nettement ces quatre principaux satellites. Ainsi que des amas ouverts et une étoile super géante rouge.

Pour une première journée, c’est suffisant !
Bien fatigués, nous nous sommes couchés afin de reprendre assez de forces pour le reste de la semaine !

A demain pour notre deuxième journée !

Mardi 5 mars

Le réveil fut un peu dur pour les plus grands, toujours devancés par les filles ! Aujourd’hui, le soleil était un peu fatigué et il est resté caché derrière une pellicule de nuages opaques. Cela ne nous a pas empêché de partir skier dès la fin du forum !


Ce fut une belle matinée, même sans soleil. Chacun skia à son rythme et nous avons conclu cette première partie de journée par un pique-nique en bas des pistes.

Après quelques dernières descentes, nous sommes rentrés nous reposer au centre avant d’approfondir un peu nos connaissances sur l’eau.

Phase Découverte

Nous avons commencé par une lecture de paysage qui consista à représenter ce qu’offrait cette partie des Alpes à notre vue. Chacun d’entre nous le fit d’une manière différente (en 10 traits seulement, par un schéma, par des mots clés…).



Nous nous sommes vite rendu compte que l’eau avait un rôle prépondérant dans la formation de ce paysage.

Ensuite, nous avons observé la neige à côté de notre centre au microscope ainsi que des cristaux de neige capturés les années précédentes. Nous avons pu constater leurs différences évidentes.

Nous avons également pu nous rendre compte que tous les cristaux de neige avaient une particularité en commun, à savoir, leur forme hexagonale.
Puis, nous avons vu que l’eau liquide était plus dense que l’eau solide et que l’eau solide, sous l’effet de compression, retournait à l’état liquide, ce qui nous permet tout simplement de skier !

Après le dîner, la soirée fut une veillée « Alibi ». Chacun invente une histoire abracadabrantesque pour s’innocenter devant l’inspecteur.

Enfin, le sommeil nous appelant de ses mots hypnotisants, nous avons regagné nos lits tranquillement.

A demain pour la suite de nos découvertes !

Mercredi 6 mars

Ce matin, après le petit déjeuner, nous avons regardé des vidéos afin de réussir à différencier les différents types d’avalanches. Il en existe 3 : les avalanches de plaques, les avalanches de poudreuses et les avalanches de fonte. Certaines avalanches sont extrêmement impressionnante car elles évoluent en plusieurs types en même temps. Puis, nous sommes allés voir de plus près comment tout cela fonctionne.

Nous sommes donc retournés du côté du quinzee pour le terminer. Nous avons bien augmenté le tas de neige et nous avons commencé à creuser l’entrée. Comme nous sommes dans la forêt, la place de l’entrée n’a pas beaucoup d’importance que ce soit par rapport au sens du vent dominant ou de l’exposition en fonction du soleil.


Les bras un peu fatigués, nous sommes passés à l’étude des différentes couches de neige. Avant d’aller manger, nous avons eu le temps de compter 4 couches différentes.

Nous avions prévu d’étudier plus en détails les différentes couches après le repas et nous n’avons pu que commencer car Roman avait vraiment mal au poignet suite à une chute de luge. Nous sommes donc rentrés en se séparant en deux groupes, un groupe docteur et un groupe en temps libre car tout le monde était, en plus de cela, épuisé de toutes ces aventures.

De retour de chez le médecin, Roman s’est décollé un petit bout de cartilage, nous nous sommes remis aux sciences.

Phase Approfondissement

Nous avons commencé par revoir les trois états de l’eau et les transformations entre chacun de ces états. Ensuite, nous avons vu le diagramme de formation des cristaux et les deux principaux facteurs qui influencent les formes et la quantité de cristaux, c’est à dire le taux d’humidité et la température.

Le puzzle de ce diagramme nous permit également de trouver la cachette d’un texte à trous à propos du processus compliqué de la formation des cristaux de neige.

Nous avons été interrompus par l’autre groupe qui est hébergé dans le centre car il souhaitait nous inviter pour une sortie nocturne en raquettes.
Nous les avons donc rejoint après le dîner pour nous équiper. Nous avons marché jusqu’à une carrière avec des rochers disposés en cercle pour s’asseoir.
Nous avons raconté une petite histoire puis, nous sommes rentrés.

Voilà encore une belle et grande journée !

A demain pour une journée à Chamonix !

Jeudi 7 mars

Le réveil se fit tranquillement et après le forum nous reprîmes où nous nous étions arrêtés la veille : le diagramme de formation des cristaux de neige.

Phase Approfondissement

Il y a plusieurs types de cristaux qui apparaissent selon la température. Jusqu’à-5°C il se forme des plaquettes et des étoiles. Puis, jusqu’à -10°C ce sont les aiguilles et les colonnes qui se forment. De -10 à -20°C ce sont de nouveau les plaquettes et les étoiles que l’eau choisit de modeler et enfin de -20 à -40°C, les aiguilles et les colonnes réapparaissent. Les mécanismes de ces changements sont encore très mal compris par les chercheurs.

Ensuite, nous avons deviné les mots manquants dans l’histoire de la petite goutte d’eau. Nous apprîmes ainsi que pour passer d’un état à un autre, l’eau a besoin d’un peu d’énergie qu’elle obtiendra d’une petite particule. Sans cette particule, l’eau ne peut pas changer d’état. Il peut donc exister dans un nuage de l’eau liquide à -10°C, appelée de l’eau surfondue.

Au dos de ce texte, nous observâmes un indice qui était lié à la police typographique. Elle avait inséré de minuscules trous dans les caractères (c’est une police dite « écologique » car elle peut amener à des économies d’encre importante) ce qui nous amena à les regarder à la loupe binoculaire. Ici, était dissimulée notre épreuve suivante.

Nous avons eu pour mission de légender une coupe de glacier avec 12 mots dissimulés dans tout l’étage. Séracs, rimaye ou encore moraine nous sont à présent familiers.


Ensuite, nous avons enchaîné avec les menaces qui planent en ce moment sur les glaciers. Nous avons donc approfondi nos connaissances à propos du réchauffement climatique, de l’effet de serre et des changements climatiques. Nous avons également échanger sur les causes, les conséquences et quelques solutions possibles.

Pas d’avantage car il est l’heure d’aller pique-niquer dans le parc des thermes de Saint Gervais.

Une fois que nous eûmes repris des forces, nous sommes partis pour Chamonix.
Fait peu commun en ce qui concerne les glaciers dans le monde, nous pouvons les observer très facilement depuis la ville.

Le glacier zoomé, pour distinguer les séracs, gros blocs de glaces menaçant de dévaler la pente.

Nous nous sommes rendus au musée de la montagne et des cristaux. Nous en avons pris plein les yeux. Il existe une panacée de couleurs et de formes, cachées sous nos pieds, patiemment élaborées par les millénaires et les minéraux. L’autre partie, concernant la montagne et l’alpinisme était également intéressante car voir toutes ces femmes et tous ces hommes gravirent des sommets dans des conditions extrêmes est très impressionnant.


Une fois notre visite terminée, nous sommes partis faire un peu de shopping à Chamonix. Nous sommes ensuite rentrés au centre afin de nous préparer pour la boum.

Vision poétique du Mont Blanc au crépuscule

Ce fut une soirée bien animée car nous étions les deux groupes du centre ensemble sur la piste de danse.

Certains, moins fanatiques de la musique endiablée, purent observer à travers le télescope la nébuleuse du Crabe, quelques amas ouverts d’étoiles, et plusieurs galaxies, dont le triplet de la constellation du Lion. Ce triplet nous offre 3 galaxies en même temps dans l’oculaire.

La nuit avançant, poussant les étoiles vers l’ouest, nous fûmes poussée par Morphée sous nos couettes.

A demain pour la suite !

Vendredi 8 mars

A notre réveil, nous avons découvert que le ciel était caché par un épais manteau blanchâtre et humide, qui dégouliné comme un vieux pot de fleur fatigué.

Le ski était donc fortement compromis. Nous sommes tout de même montés à la station pour retrouver notre quinzee. Nous avions dans l’idée de le terminer et de faire concrètement de la nivologie.

Hélas, la pluie redoubla et la situation devint alors inconfortable, même sous les arbres. Nous avons donc décidé de faire rapidement la nivologie et de se mettre à l’abri.

Nous en avons profité pour rendre notre matériel de ski avant de redescendre déjeuner. Après le repas, une petite sieste s’imposa à nos muscles qui avaient autant besoin de se ressourcer que nos esprits.

Cet après-midi a été consacrée à la visite du centre de la nature montagnarde qui regorge d’informations à propos des Alpes. Nous avons eu un petit exposé sur le gypaète barbu, le plus grand oiseau d’Europe. Il a la particularité de manger uniquement des os. Et bien sûr nous nous sommes attardés dans les salles concernant la formation des glaciers, l’évolution de la vallée depuis la formation des Alpes, le réchauffement et les changements climatique et leurs conséquences.


Phase Projet

Nous avons pu poser toutes nos questions concernant l’évolution de la vallée à travers le réchauffement climatique à un intervenant de ce musée.

Questionnaire

1- Quel est l’impact du réchauffement climatique dans cette région alpine ?

Dans le milieu montagnard, nous observons une fonte des glaciers et donc un recul de ces derniers, ainsi qu’une migration des espèces animales et végétales.

2- Depuis quand observez-vous une évolution due au changement climatique ?

Nous observons que les glaciers fondent et sont entrés dans une phase de recul depuis les années 1980-1990, tandis que les migrations d’espèces animales et végétales ont été relevées depuis une quinzaine d’années.

3- Quelles sont les causes de ce réchauffement climatique ?

Une des causes est le rejet de gaz à effet de serre dans l’atmosphère (vapeur d’eau, dioxyde de carbone, méthane, pour ne citer que les principaux), issu des activités humaines telles que l’industrialisation dans la vallée de l’Arve, ainsi que l’afflux touristique qui génère un important trafic routier et par conséquent une pollution non négligeable dans cette vallée considérée comme l’une des plus polluée de France.
Mais d’autres causes jouent un rôle important dans les changements climatiques, il s’agit de causes naturelles : les cycles astronomiques, comme par exemple le cycle du soleil.

4- Y a-t-il des conséquences sur la biodiversité ?

Oui, nous avons observé des migrations d’espèces (animales et végétales), celles-ci montent plus haut en altitude. Mais il y a également des disparitions d’espèces végétales, celles qui sont moins résistantes et qui n’ont pas le temps de s’adapter au changement climatique.

Nos réponses obtenues, nous l’avons remercié et nous sommes rentrés goûter.
Il était déjà l’heure de se laver avant de déguster notre dîner. Ce soir c’est une raclette au menu !

Pour finir cette journée, nous fîmes une petite veillée durant laquelle nous avons visionné la vidéo de nous-même retraçant le cycle de l’eau.

Nous avons terminé par le jeu de l’alibi car il avait plu à tout le monde.

A demain pour la dernière journée !

Samedi 9 mars

Nous nous sommes réveillés un peu plus tard ce matin afin d’être en forme pour la retransmission. Nous nous y sommes attelés dès la fin de notre dernier forum de la semaine. Nous nous sommes tout d’abord remémorés toutes les activités scientifiques que nous avons réalisées durant la semaine.

Puis, plusieurs groupes se sont formés selon les thèmes développés. Le quinzee, les types de cristaux et leur formation, le cycle de l’eau, les avalanches et le gypaète barbu (grand vautour sur lequel nous avons eu la veille une animation au musée) furent ces thèmes, choisis en fonction des préférences de chacun. L’objectif était de créer un support sur lequel le petit groupe pouvait s’appuyer pour présenter leur thème.


Le travail de groupe fonctionna à merveille et nous terminâmes la préparation de nos retransmissions après le déjeuner, qui une fois de plus fut délicieux. Nous avons commencé la retransmission vers 15h30 et chacun put expliquer aux autres les connaissances qu’il avait assimilé durant le séjour.

Sylvain et Landry nous ont fait un petit jeu sur les différentes formes des cristaux, illustré par Alice



Alice, Maxime et Camille ont retracé le cycle de l’eau


Roman et Guillaume ont choisit le gypaète barbu


Landry, Camille et Alice se sont occupés de la formation des cristaux

Roman nous a expliqué la construction d’un quinzee et pour finir, Maxime nous a fait une présentation via le vidéo-projecteur.

Ceci terminé, nous avons goûté. Puis, nous avons tout rangé, de nos chambres à la salle d’activité.

L’heure du dîné frappait déjà à nos estomac, réclamant quelques aliments pour combler notre appétit.

Pour notre dernière veillée, nous avons joué au fameux loup-garou, éclairés au bougies. Il y avait de l’ambiance...

Et c’est ainsi que prend fin, pour cette année, l’aventure des cristaux de neige !

En espérant vous revoir bientôt sur les pentes montagnardes, enneigées ou verdoyantes !

Nos partenaires

Voir également