Star Finders Alpes Suisses du 26 Juillet au 09 Août 2015

8 jeunes de 8 à 17 ans ont décidé de mieux comprendre les astéroïdes en venant sur le Centre de Séjours Scientifiques de St Luc Voir descriptif détaillé

Star Finders Alpes Suisses du 26 Juillet au 09 Août 2015

8 jeunes de 8 à 17 ans ont décidé de mieux comprendre les astéroïdes en venant sur le Centre de Séjours Scientifiques de St Luc Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Si c’est la chute d’une météorite qui a éradiqué les dinosaures, nous savons également aujourd’hui qu’une météorite tombée sur Terre il y a seulement 13’500 ans au moment du néolithique a créé une forte chute de température et a bien failli faire disparaître… l’homme.

Sous la coupole d’un télescope professionnel situé en pleine montagne, sous le soleil et les nuits claires du Valais Suisse, venez pister les météorites qui frôlent la Terre et apprenez à calculer leur position et leur trajectoire !

Le Journal de Bord

26 juillet 2015

Arrivée

Tout le monde est bien arrivé à St Luc. Pour cette première journée, découverte de la salle d’activité au décor astronomique, repas en commun avec les autres camps d’OSI et une activité de veillée destinée à faire connaissance en jouant. La pluie s’est invitée sur St Luc, mais les prochains jours devraient être observables.

27 juillet 2015

1. Phase contact

Pour se mettre dans le rythme, le premier petit-déjeuner s’est pris très tôt : 10h ! Pour la première fois , nous avons fait un point météo, étape indispensable pour savoir si l’observation est possible le soir.
L’après-midi, après un déjeuner des plus originaux, nous avons eu droit à une présentation sur les comètes, astéroïdes et météorites,.... puis nous avons mis ceci en pratique dans un quiz d’identification des météorites.

Pour continuer l’après-midi, nous avons fait une « chasse aux planètes » dans St-Luc ; Yoann et Nédélec sont sortis vainqueurs grâce aux points bonus des drapeaux.
La soirée a débuté par une veillée « Vampire » avant de commencer la soirée astro : au programme, La Lune , Saturne , les étoiles (Arcturus, Vega, étoile polaire....), quelques constellations, et la nébuleuse de la Lyre. Nous avons fait des photos de la Lune et Saturne.

28 juillet 2015

Découverte

Ce matin, après le point météo qui n’annonce pas de ciel dégagé pour ce soir, nous identifions les différents cratères et mers observés à la surface de la Lune la veille au soir. L’occasion de parler de conquête spatial et de voyages sur Mars...
Après une première nuit avec les deux petits télescopes il est temps d’aller voir les plus gros instruments à l’observatoire de St Luc en début d’après-midi !

Nous sommes accueillis par Michael, en charge de l’observatoire, qui nous propose une observation des éruptions solaire ! (en toute sécurité).

Basile et plusieurs autres participants s’essayent même à quelques prises de vues.

Puis nous découvrons le télescope « Dobson » de 60 cm que nous utiliserons pour chasser les astéroïdes.

Nous rentrons ensuite dans l’observatoire pour voir les taches et le spectre solaires avant de parler technique et organisations de nos observations.
Puis direction la coupole où se cache de nouveau un télescope de 60 cm !

Celui-ci sera également utilisé pour imager le ciel en « lucky imaging » une technique de prise de vue qui sera un véritable challenge.

Après un nouveau retour sur la terrasse pour regarder le Soleil et faire des images souvenirs devant les instruments...

...direction le gouter à deux pas de l’observatoire avec un paysage de montagne typiquement Suisse :

Puis retour au centre pour un « Loup Garou » avant le repas

Malheureusement le point météo du matin était juste et le ciel se couvre de nuages. Pas d’observation pour ce soir. Nous passons la soirée à découvrir le ciel de façon virtuelle avec Stellarium et débattre des mystères de l’Univers et de la science.

29 juillet 2015

Pause

Aujourd’hui pas d’astronomie. Mais ce n’est pas grave car les nuages d’hier soir se sont transformé en pluie. Alors ce fût une journée drone. Au programme concours de planeur, avec construction, design, test pour amélioration.

Le concours s’est basé sur trois critères : le look, l’originalité du plan et la distance de vol. Au départ 4 planeurs, à l’arrivée les gagnants sont ceux du planeur « BAV » Basile, Aurèle, Victor. Bravo à eux !

Basile s’est essayé à l’orpaillage avec le camp Mineo et à même trouver de nombreuses paillettes (peu mais l’important est la trouvaille).
Puis les activités extra-scientifiques sporz (une variante du « Loup Garou ») et une veillée « Zagamore ».
Malheureusement pas d’observations pour cette soirée non plus.

30 juillet 2015

Approfondissement

Aujourd’hui nous accueillons l’équipe des drones.
Après le point météo matinal, distribution des astéroïdes. Au programme : découverte des paramètres utiles pour pointer les astéroïdes et fabrication des cartes de champ qui seront utiles à l’observation.
En début d’après-midi introduction au traitement d’images astrophotographiques, avec la présentation des différentes étapes nécessaires (dark, flat, bias).
Puis observation des éruptions Solaires et illustration du danger d’observer ce dernier sans filtre avec la mise à feu d’un bout de bois.

Nous avons ensuite fait quatre équipes, dont chacune était responsable de la prise de vue d’un quart du Soleil.
Pour continuer nous avons fait une première approche pratique du traitement des images fraichement prises.

Et voilà le résultat : un Soleil complet prit dans la longueur d’onde émise par l’hydrogène.

L’atelier du jour concernait la fabrication de pizza ! Chaque participant a pu préparer sa propre pizza pour la déguster ensuite.

Après un bon repas, retour à l’observatoire de St Luc pour la veillée astro.

Malheureusement, la Lune et la couverture nuageuse nous ont empêché d’observer correctement. Nous avons malgré tout pu voir l’amas d’Hercule, Saturne, l’étoile double Albiréo, la nébuleuse de l’émeraude et la Lune.

Pour finir la soirée Michael nous a fait un tour du ciel virtuel avec Stellarium.
De retour à l’hôtel les plus courageux, voire téméraires, ont continué la soirée avec des tentatives d’observations et de prise de vue sous un ciel blanc éclairé par une Lune de plus en plus pleine.

31 juillet 2015

Début de journée classique avec le point météo (qui n’était pas très optimiste) et carte de champ des astéroïdes.
Après le repas, direction l’observatoire pour une après-midi d’apprentissage à la réduction d’images astronomiques.

A cause de la météo des jours précédents, nous avons dû utiliser des images d’archives. Michael nous a fait une démonstration pratique de l’utilisation des Biais, Darks et Flats.

Surprise ! Sur l’image finale nous avons trouvé un objet non identifié ! L’hypothèse la plus probable est que cet objet soit un astéroïde. Problème : comment savoir de quel astéroïde s’agit-il ?

A l’heure du goûter nous avons pu échapper aux drones (grâce à Yoann !) pour faire la pause à l’hôtel.
Puis un long temps libre jusqu’au repas en attendant le retour de tous les autres groupes partis en bivouac.
Le repas du soir était typiquement montagnard avec une raclette !
La soirée s’est poursuivie par une veillée d’impro. Deux équipes s’affrontaient sur un sujet tiré au sort. Après 30 secondes, place à l’action pendant une minute. Puis vote du jury...au final victoire des « truc bidule chouette ».
La météo, comme prévu, ne nous a pas permise de monter à l’observatoire et nous avons passé le reste de la soirée à chercher à identifier ce mystérieux asteroïde...à 1h30 5000 astéroïdes étaient éliminés (alors que plusieurs participants étaient dans les bras de Morphée), mais l’énigme demeurait.
A suivre...

1er aout 2015

Retransmission et fête nationale Suisse

Aujourd’hui est le jour des retransmissions pour Basile et Ouriel qui ne restent avec nous qu’une semaine.
Mais avant de préparer cet événement nous passons la fin de matinée à percer le mystère de l’astéroïde non identifié. Avec l’aide de forum d’astronomie nous trouvons enfin une piste sur le site de l’Union Astronomique Internationale.
A la manière de détectives nous recensons les astéroïdes passés dans la zone du ciel pour la date et l’heure des prises de vue. Et bingo ! Un astéroïde du nom de 2000 SW352 se trouve (quasi) au bon endroit. Mission accomplie !

Nous pouvons nous concentrer sur la retransmission. Alors que les participants se relaient pour aider à la conception des posters, une introduction à la spectroscopie est faite en parallèle.
Et enfin place aux retransmissions !

La fin de journée se passera en activités détentes avant de faire la traditionnelle « boom » du samedi soir. Le 1er aout étant également la fête nationale Suisse la soirée s’est passée dans la salle des repas redécorée pour l’occasion aux couleurs helvètes.

2 aout 2015

Relâche

Aujourd’hui c’est journée de relâche. Plusieurs enfants partent pendant que de nouveaux venu arrivent. La fin de matinée est classique : point météo, optimiste, et carte de champs pour préparer les observations du soir. L’après-midi ballade jusqu’à la piscine de Vissoie pour laisser le temps aux nouveaux de s’installer à St Luc et pour les ’anciens’ de souffler un peu après cette première semaine menée tambour battant. La fin de journée sera d’ailleurs très rythmée : entre la préparation du thé, celle des vêtements et le repas, on a couru dans tous les sens pour finalement passé la nuit à l’observatoire.

Pour cette première nuit d’observation, nous avons d’abord eu des problèmes de communication entre la monture de la lunette et l’ordinateur.

Une fois ces problèmes résolus, les nuages sont arrivés, ce qui nous a forcé à faire une pause au chaud avec un paquet de biscuits pour combler notre malchance... Les nuages ayant décidé de nous laisser enfin observer, nous avons pu identifier deux astéroïdes sur quatre et M16, la nébuleuse de l’aigle que nous avons pu photographier.

Pour finir nous devons faire les pause de calibration. Les flats se font en mode artisanal : feuille blanche, lampe de bureau, Quentin et Simon pour maintenir la feuille sur le pare buée de la Lunette et Michael aux prise de vues.

La soirée s’est terminée très tard, 2h30 du matin, mais avec une grasse matinée en perspective.

3 aout 2015

Une bonne soirée d’observation

Journée décalée : nous n’avons pas eu de matinée. Préférant se reposer de la longue nuit passée à l’observatoire, nous avons commencé la journée avec le repas de midi. Après l’heure de la sieste, nous nous sommes lancés dans le traitement des images prises la veille (ou très tôt le matin). Malheureusement, les flats qui nous auraient permis de retoucher en partie nos images n’étaient pas exploitable avec Iris, notre logiciel de traitement d’images. Nous avons ensuite entamé la construction de spectroscopes qui permettent de voir le spectre de lumière des choses que nous observons (soleil, néons...).

Après le goûter, une moitié d’entre nous est partie marcher tandis que l’autre est restée finir les spectroscopes. Après le repas, veillée astronomie : tous les camps sont montés à l’observatoire regarder les étoiles.

Nous avons continué les observations de notre côté pendant que les autres regardaient saturne et d’autres astres à travers le télescope. La soirée nous a réservé quelques petits soucis. Comme dis dans le journal de bord de dimanche, nous avions identifié deux astéroïdes sur quatre. Nous avons donc essayé de trouver les deux derniers, mais ils sont impossibles à pointer. En effet, ils se trouvent trop à la verticale et la lunette, gênée par son propre socle, ne pouvait pas y arriver... Nous avons donc fait une série de poses sur l’astéroïde de Simon et Quentin pour mettre en avant son déplacement dans le ciel.

La soirée s’est terminée avec des photos des galaxies des chiens de chasse avant de rentrer tous ensemble à l’hôtel à minuit, beaucoup plus tôt que la veille.

4 aout 2015

Pour ce mardi , nous nous sommes familiarisés avec Iris que ce soit en bien ou en mal. On a pu traiter les images prises le dimanche.
La nébuleuse de l’Aigle (M16) en H alpha est un des résultats esthétiques des prises de vues, entièrement traitée par Matilde et Nédélec.

Presque tout le monde a réussi excepté Yoann et Aurele qui ont rencontré de nombreux problèmes avec tous les appareils qu’ils ont touchés. On a cherché à faire des images de spectro mais l’appareil photo avait du mal à faire la mise au point. Pour l’activité extra-scientifique on pouvait choisir entre un cours de secourisme et plusieurs activités sportives. Le soir nous sommes remontés à l’observatoire pour pouvoir observer nos astéroïdes et même en prendre des images.

Résultat du soir : deux astéroides dont 2000 FL10 qui devient de l’astéroide le plus faible détecté lors du camp avec une magnitude de 18.56 ! Nous avons également imagé l’amas globulaire M15, la nébuleuse Oméga (M17) en H alpha et la galaxie Ngc3276.

5 aout 2015

Mercredi fut une journée sportive, nous avons bravé une rando de 6 heures. Après une montée en funiculaire, nous avons tout de suite perdu le sentier en pensant qu’il était au sommet de la montagne, nous sommes donc montés jusque-là haut hors du sentier pour ne pas trouver le lac que l’on cherchait.

Nous avons dû tout descendre et changer l’itinéraire pour aller vers l’hôtel du Weisshorn.

Le soir, nous avons mangé un magnifique couscous suivi d’un brownie géant pour les 18 ans de Simon. Bon anniversaire !

Pour la veillée, nous avons eu le choix entre de l’observation, de l’orpaillage et des jeux de société. Pour les moins courageux c’était activité dodo.
La session d’astronomie s’est à côté du funiculaire de St Luc (que nous avons vu passé à minuit après une soirée publique) et s’est consacrée à la photographie du grand amas globulaire d’Hercule (M13) et de l’amas du canard sauvage (M11) dans l’Aigle.

6 aout 2015

Après une matinée normale avec le point météo qui paraît assez optimiste, l’après-midi nous avons continué avec le traitement d’images. Une partie du groupe a fait une activité avec Clément, qui consistait à reproduire les constellations avec des cailloux pour qu’il les visualise à la fois comme nous pouvons les voir dans le ciel et suivant la distance des étoiles dans l’espace.

L’autre partie du groupe continuait le traitement d’images avec deux astéroïdes, la nébuleuse Oméga (M17) et la galaxie des chiens de chasse (M51). Pour l’anniversaire de Simon, nous sommes allés à un petit concert à Vercorin. Puis nous avons eu l’occasion de dilapider tout notre argent (faux heureusement) pendant une soirée casino. Pas d’observation pour ce soir à cause de nuages mais surtout parce que demain quelques-uns d’entre nous ont eu l’idée saugrenue d’aller observer le lever du soleil.

7 aout 2015

Ce matin, trois d’entre nous, les plus courageux, décident de se réveiller très tôt, 4h30 du matin, pour aller escalader la montagne dans le but de voir le lever du soleil.

Seulement deux personnes ont eu assez de force pour atteindre le sommet et admirer la magnifique aurore.

Une fois la course contre le Soleil gagnée,

nous retournons au funiculaire non sans avoir fait une dernier coucou à l’Observatoire François Xavier Bagnoud.

Puis nous sommes redescendus à l’hôtel pour prendre le petit déjeuner et dormir encore un peu. L’après-midi, nous avons essayé de faire de l’astrométrie mais malheureusement les ordinateurs ne voulaient pas coopérer. Le soir, grande veillée de la Fureur (compétition qui consiste en plusieurs défis musicaux comme du blind test, de la chorégraphie et du air band). Les trois courageux du matin ne voulaient toujours pas se coucher et décident donc d’aller observer le ciel devant l’hôtel. Mais puisqu’il avait des nuages, nous avons joué avec des gadgets volants et lumineux.

En fin de compte, le ciel se dégagea et nous avons décidé de prendre des photos de la voie lactée.

Samedi 8 aout

Retransmission

C’est le jour des retransmissions !
La journée commence plus tôt que d’habitude avec la remise de souvenirs de la part d’OSI pour chaque participant aux camps de St Luc.
Nous filons ensuite à la salle d’activité pour préparer les sujets et les images qui seront utilisées pour la retransmission. La météo, ensoleillée toute la semaine, annonce de la pluie pour l’après-midi...
Après le repas c’est l’heure de préparer ses bagages en prévision du départ matinal du dimanche.
La retransmission doit se faire au pied du funiculaire de St-Luc, mais la pluie arrive rendant incertain l’organisation de l’évènement.
En attendant nous finissons les préparatifs : impression des images, discussions, rassemblement du matériel.
Finalement la pluie s’arrête et nous partons. Images, lunette solaire, dobson, tout est installé. Les parents, VTTtistes et touristes de passage peuvent ainsi voir les travaux réalisés et poser des questions aux participants qui répondent à la perfection !

En fin de journée : démontage, rangement et retour à l’hôtel du Cervin. Le repas du soir se fait avec les parents présents, qui n’auront pas le droit de rester pour l’activité du soir : la boom ! Dans une très bonne ambiance, avec de la musique des années 60 jusqu’aux derniers hits radio tout le monde fête la fin du séjour...tout le monde ? Non, car pour une poignée d’irréductibles il reste encore une dernière activité : light painting ! Nous nous mettons juste devant l’hôtel avec des LEDs et laissons notre imagination faire le reste. Le ciel se joint même à la fête avec quelques beaux éclairs.

La dernière nuit se fera sous forme de bivouac un peu particulier...



Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également