Mines et Cristaux Alpes Suisses niveau 1 du 26 Juillet au 8 Août 2015

De nouveaux explorateurs nous ont rejoints à St-Luc dans le Val d’Anniviers pour découvrir les techniques de prospecteurs de mine ou (...) Voir descriptif détaillé

Mines et Cristaux Alpes Suisses niveau 1 du 26 Juillet au 8 Août 2015

De nouveaux explorateurs nous ont rejoints à St-Luc dans le Val d’Anniviers pour découvrir les techniques de prospecteurs de mine ou (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Le monde des cristaux vous attire ? Vous voulez aller dans les Alpes pour découvrir d’anciennes mines oubliées et parfois même disparues. Alors rejoignez-nous dans le Valais où vous pourrez pratiquer de la géologie, de la chimie et différentes techniques de prospection minière pour aller jusqu’à percer les mystères des nombreuses mines du Val d’Anniviers où se situe le séjour. Du cuivre, du plomb, de l’argent, du nickel, du cobalt et de nombreux cristaux vous attendent sur ce séjour situé parmi les sommets les plus fascinants de la Suisse (Cervin, Dent Blanche…). Nous chercherons également de l’or dans la vallée, à la batée, tel les chercheurs d’or de l’Alaska. Il y aura de quoi rêver pour les petits et les grands.

Le Journal de Bord

Dimanche 26 juillet

Arrivée

Tout le monde est bien arrivé. Étienne, Thomana, Elie, Côme et Stanislas ont été déposés par leurs parents. Le soir, après le souper nous établissons tous ensemble les règles de vie : chacun participe. Après, nous avons joué au jeu de la pyramide. Ce jeu permet d’apprendre les prénoms et les goûts de chacun.

Lundi 27 juillet

1. Phase contact

Ce matin nous allons ensemble apprendre à observer les roches.

Pour ce faire nous avons à notre disposition des loupes, des loupes binoculaires et un microscope.

JPEG

Merci Stanislas pour le beau schéma de la loupe binoculaire. Il sera très utile à tous les séjours MINEO, je vais le conserver soigneusement.
C’est l’occasion de décrire et de commencer à nommer les roches et les minéraux. A partir d’un petit jeu nous apprenons les principales roches et minéraux, en particulier ceux que nous rencontrerons au cours de nos excursions.
Stanislas et Côme retiennent déjà tous les noms. Nous écrivons sur notre tableau ces nouveaux termes et les critères de distinction.

Aujourd’hui il fait beau : donc, ce midi nous partons pique-niquer. Nous allons au terrain de jeu dans le village. En chemin, les garçons ramassent toutes les roches qu’ils trouvent et arrivent à les nommer. BRAVO. Nous mangeons tranquillement dans l’herbe et à peine la dernière bouchée avalée les garçons sont en piste pour jouer à la tyrolienne et au football. Nous nous sommes bien amusés.

A 14h, nous sommes de retour à l’hôtel pour apprendre à maîtriser d’autres outils du géologue : la boussole et la carte. Chacun, munis d’une boussole, nous tentons de nous repérer : où est le Nord, le pôle Nord, la France ? Et sur la carte, où est le Nord ? Mission réussie chacun arrive à se repérer. Nous en profitons pour regarder le magnifique paysage visible depuis la terrasse de l’hôtel avec une vue imprenable sur le Cervin et autres 4000m enneigés.
Ensuite les garçons veulent absolument casser de la roche avec les marteaux. Donc équipés des casques et des lunettes de sécurité nous voilà partis dans la forêt. Les garçons mettent beaucoup de cœur à l’ouvrage et respectent les règles de sécurité.

Après un bon gâteau préparé par Marie et un petit temps de discussion que nous appelons le forum, tous les enfants du centre partent découvrir le village de St-Luc et les spécialités culturelles et architecturales de la région grâce à un rallye photo. Les enfants du séjour MINEO sont en binômes avec des enfants de BIODIVERSTA et ceux de Drone avec les Astronomes. Le but est de trouver certains lieux et objets, de les photographier et de répondre à des questions. Nous débutons le jeu place de la marmotte :

Maintenant les enfants savent pourquoi les maisons sont construites sur des piliers et des pierres plates et à quoi correspondent les bisses et les mayens. Cela a également permis de réutiliser la boussole et nos connaissances sur les pierres locales utilisées pour la construction.

Après le souper, les 25 enfants du centre jouent tous au VAMPIRE autour de l’hôtel.

Chacun se couche content de sa journée. Nos géologues forment une belle équipe.
Nous voilà prêts pour découvrir une mine.

Mardi 28 juillet

2. Phase Découverte

Découverte de la mine de Gollyre :

Ce matin les garçons étaient impatients de découvrir les mines. Ils étaient déjà prêts avec leurs casques, les marteaux et les lunettes de sécurité dans l’hôtel. Ils ont une passion pour leur marteau qui est assez drôle :

Nous avons pris le bus puis grimpé dans la forêt. Après 20 minutes de marche nous arrivons devant un couloir escarpé. Les garçons étaient prévenus et motivés pour faire de l’escalade. Thomana a trouvé la première galerie de la mine de Gollyre. D’après les écrits historiques il y aurait 13 entrées… A l’intérieur, la galerie est petite et l’air est glacial.

Ensuite chacun notre tour nous débutons la grande ascension. Pour s’aider nous avons une corde à disposition. Arrivé en haut, Stanislas trouve rapidement la seconde entrée.

Dans la mine {JPEG}

Cette fois-ci, la mine est profonde et impressionnante. Nous nous aventurons à l’intérieur équipés de nos casques et de nos lampes. Les galeries sont rouges, blanches et jaunes à cause du fer et du soufre présents dans la mine. Certaines parois brillent à cause de petits minéraux blancs. Il est l’heure de manger, donc nous pique-niquons devant l’entrée de la mine. Notre salade finit nous recommençons à grimper. Nous trouvons une troisième entrée effondrée et Côme en trouve une quatrième. La mine n’est pas profonde. Les mineurs se sont vite arrêtés de creuser car ils n’ont pas trouvé de minerais.
Il est déjà l’heure de redescendre. Chacun descend tranquillement en lacet puis avec la corde.

En rentrant, Étienne aide Marie à préparer le souper, d’autres jouent au Loup-garou tandis que les derniers se relaxent avant la douche.
Au souper c’est burger maison et potatoes.
Pour la veillée tous les enfants du centre sont allés jouer à la balle au prisonnier et à la tyrolienne dans le terrain de jeu communal.
La journée était sportive et pleine de découvertes.

Mercredi 29 juillet

3. Phase Approfondissement

Ce matin nous allons apprendre à orpailler tels des chercheurs d’or du Klondike en Alaska. L’objectif est de leur apprendre à orpailler pour pouvoir ensuite, le reste du séjour, tester la présence d’or dans les ruisseaux de la région. Et pourquoi pas, par la suite, tester les ruisseaux à côté de chez eux. Tous munis de nos batées nous allons retourner le sable qu’Emilie a ramené du Rhône. Mais ce n’est pas n’importe quel sable ….
Les garçons sont très enthousiastes. Nous nous installons à côté de l’hôtel. Emilie fait une démonstration pour expliquer la technique et leur prouver que oui il y a plein d’or. Les garçons commencent à orpailler et rapidement les sourires et les cris de joie arrivent. « J’ai de l’or ! »

Tous les garçons trouvent beaucoup de paillettes d’or qu’ils conservent dans un récipient. Chacun fait 2 ou 3 batées, mais il est déjà l’heure de faire son sac. A 11h nous allons préparer nos sacs pour partir en bivouac l’après-midi. Il est prévu que le soir les géologues de MINEO et les naturalistes de BIODIVESITA dorment sous les étoiles au Lac de la Bayenna, à Moiry. A 12h, météo suisse change encore ses prévisions et maintenant ils annoncent de la pluie. Le bivouac est remis au lendemain.

Donc les chercheurs d’or en profitent pour faire sécher leurs concentrés de minéraux obtenus à la batée. Il reste encore plusieurs étapes à faire pour isoler les grains d’or. Côme et Elie m’aident à réaliser ces étapes ainsi qu’à préparer du matériel scientifique nécessaire pour la suite. Pendant ce temps, Stanislas fait un schéma du microscope optique, et Tomana et Etienne jouent et font des dessins.
Avant le goûter, Emilie réunit tout le monde en salle d’activité pour une surprise. Chacun repartira à la maison avec une batée. Les garçons sont super contents.

Après le goûter Elie et des enfants d’autres séjours orpaillent : il y a Nathan, Louison, Marguerite, Basile et Clément. Chacun récupérera son or. Clément qui est aveugle a réussi avec un petit peu d’aide à orpailler et trouver de belles paillettes. C’était la première fois que je le voyais si heureux. Décidément l’or fait rêver… Pendant ce temps les autres enfants jouent à Sportz qui une version différente du loup-garou ou des mutants contaminent les astronautes d’un vaisseau spatial.
Après le souper nous organisons un concours pour élire le meilleur planeur. Aujourd’hui les enfants des séjours drone et astronomie ont créés en équipe 4 planeurs. Le jury est composé du public, d’Emilie, d’Anosone et de Valentin. Nous notons le look, l’originalité et le vol.
Pour finir la veillée, les enfants continuent sur un autre jeu en extérieur.

Jeudi 30 juillet

Aujourd’hui c’est le grand jour, nous partons en bivouac.
Le matin, nous avons trié l’or que nous avons orpaillé en enlevant la magnétite à l’aide d’un aimant très puissant puis avec un pinceau nous avons séparé l’or du sable.



Après manger, nous sommes partis au bivouac au glacier de Moiry. Nous avons pris le bus pour Vissoie puis Grimentz. Arrivés au lac du barrage de Moiry nous avons fait de la randonnée pour accéder à notre endroit pour bivouaquer. Cet endroit était joli ; il y avait une belle vue sur le glacier et un petit lac. Au souper nous avons mangé un plat traditionnel suisse : de la FONDUE !!!!! Le soir la fraîcheur tombe vite. Emilie, Sylvain, Iacopo et Konan préparent et installent les enfants pour dormir : une couverture de survie en dessous, un matelas, le duvet, le tout bien recouvert par une couverture de survie qui nous protègera de la rosée. Avant de dormir nous avons joué au loup garou emballés dans nos duvets. Et la nuit, nous avons bien dormi malgré le froid.

Vendredi 31 juillet

Au matin, les affaires sont gelées nous sommes descendus en dessous des 0°C. Heureusement le soleil ne se fait pas attendre ; donc après un bon chocolat chaud et une séance de bronzage au soleil la science nous appelle.

Ce matin nos géologues vont apprendre sur la biodiversité de la région. Deux groupes se lancent sur les insectes guidés par Sylvain et Konan et réalisent des comptages de papillons ; un autre groupe commence l’inventaire des plantes en partant du lac pour arriver sur un rocher isolé où des touffes d’edelweiss, la « star des alpes », nous attendent.
Tous contents de nos découvertes, on retourne au campement pour manger des pâtes au pesto avant de partir avec nos bagages en direction du bus qui nous mènera à St Luc.
Toute proposition d’activité avant le dîner n’est pas la bienvenue par les jeunes randonneurs qui, après deux jours d’activité « into the wild », prennent leur douche et tombent endormis pendant une heure avant de descendre pour manger.

Le soir c’est match d’impro. Les participants doivent mimer des situations absurdes pendant qu’un jury très méchant (tellement méchant qu’il n’arrive pas à s’arrêter de rire) vote les improvisations les plus captivantes.

samedi 1 août

C’est donc le grand jour ! Le dernier jour avant le départ de Thomana, Elie et Étienne et donc le jour où on récapitule ce que l’on a appris. C’est également le jour de la fête nationale. Malheureusement le temps est mauvais donc les festivités organisées par la commune sont en partie annulées, en particulier les feux d’artifice.

Le matin, nous avons préparé l’arrivée des parents des enfants qui partent en leurs préparant une présentation et un jeu pour leur montrer ce que l’on a fait cette semaine.

(jeudi 30 juillet, vendredi 31 juillet et samedi 1 août ont été écrits par Côme et Emilie).

Au cours du séjour, chaque participant qui découvre une entrée de mine obtient une copie des concessions minières de l’époque.

Cette semaine, Côme, Tomana et Stanislas ont découvert des galeries et obtenu un titre de propriété.

Ils vont pouvoir les remettre en jeu dans un Monopoly spécial Val d’Anniviers conçu par Emilie. Nous jouons le midi après le repas. Le jeu traditionnel a été modifié pour que chaque propriété devienne une mine du Val d’Anniviers où un des trois hôtels de St-Luc ou les usines hydroélectriques de la région ou encore les moyens de transport locaux. Comme carte CHANCE, on peut aussi bien trouver une grosse pépite d’or dans le Torrent des Moulins ou devoir payer car sa mine est inondée.


Stanislas, Elie, Étienne et Tomana ont préparé une course d’orientation ou il faut se repérer à la boussole et répondre à des questions sur des roches et des minéraux pour arriver jusqu’à la mine d’Anniviers trois étages plus bas. Au fond de la galerie se trouve des bonbons. Le jeu fonctionne bien, les enfants et les parents vont jusqu’au bout.
Stanilas présentent également le fonctionnement des loupes binoculaires et du microscope optique, ainsi que la technique de l’orpaillage.

Côme présente une carte topographique de la région, une carte hydrographique du Valais de 1991 montrant les concentrations en or dans les alluvions ainsi qu’un schéma qu’il a fait pour expliquer pourquoi il y a des chances que le Torrent des Moulins à St-Luc contienne de l’or.
La retransmission se finit à 18h30, les garçons ont été super. BRAVO.

Le soir le boulot ne manque pas pour Marie la cuisinière qui doit préparer 50 couverts pour participants, parents, éducateurs et derniers arrivés !

Après le repas c’est Maxime l’astronome qui fait le DJ. Tout le monde est en piste et s’amuse. Comme il s’agît du dernier soir pour certains, on fait une exception sur l’horaire et on va se coucher vers 23h30 bien épuisés par la fatigante et amusante semaine passée ensemble.


Dimanche 2 août

Aujourd’hui la journée commence tard puisque on dort jusqu’à 9h30-10h. Elie, Tomana et Étienne nous quittent. Ce fût un grand plaisir de passer une semaine avec eux. Nous avons formé une bonne équipe de géologues, d’explorateurs, de casseurs de cailloux et de chercheurs d’or.
Après avoir dit au revoir avec un peu de tristesse aux enfants qui partent on s’organise pour une journée pas trop chargée en attendant l’arrivée des nouveaux participants.
On se retrouve donc tous devant l’hôtel pour jouer au ping pong, au badminton ou pour faire un peu d’orpaillage en compagnie d’Emilie. En alternative, Valentin le « droniste » nous propose un cours de monocycle et de diabolo.




De l’or !!!

Après une journée de forte pluie, ce dimanche semble être le bon moment pour partir tous ensemble à la piscine à Vissoie. Avec dans le sac à dos le maillot de bain, la serviette, la crème solaire et les lunettes de soleil on est donc tous prêts pour aller nager !

Cet après-midi Nicolas, Raphaël, Nans, Néo, Alessandro, Dalai et Augustin ont rejoint Stanislas et Côme. Christelle vient aussi de rejoindre l’équipe comme éducatrice scientifique. Tout le monde s’installe dans les chambres, dit au revoir aux parents et commence à faire connaissance avec ses camarades.
Après le repas nous nous réunissons pour établir ensemble les règles de vie.

Nous finissons la veillée par un jeu qui permet de connaître nos prénoms et nos goûts personnels.

La nouvelle équipe de géologue est prête.

Lundi 3 août

Aujourd’hui, c’était la phase contact pour les nouveaux arrivants au site. Nous avons débuté la journée par une initiation à la reconnaissance des roches et par la découverte du matériel du géologue (microscope, loupe binoculaire, marteau, carte, boussole…).

Les outils du géologue


Observation à la loupe binoculaire


Observation au microscope optique

Puis nous avons passé un après-midi commun avec les participants du séjour « à l’affût de la biodiversité ». Nous avons découvert la mine de fusette. Cette mine fait 73 mètre de long et a été construite en 1854. C’est une mine de cuivre, d’argent et de plomb. Les enfants ont pu aussi découvrir les différents minéraux présents dans cette roche : la chalcopyrite (minéral de couleur jaune avec un éclat métallique), la malachite (minéral de couleur vert pomme, c’est un carbonate de cuivre issu de l’altération de la chalcopyrite), l’azurite (minéral de couleur bleu azur, c’est aussi un carbonate de cuivre issu de l’altération de la chalcopyrite.
Nous avons aussi observé la galène qui est un minéral de plomb de couleur gris bleuté, avec un bel éclat et contenant quelques pourcentage d’argent.










Le soir, nous avons pris le funiculaire Tignousa pour monter jusqu’à l’observatoire astronomique François-Xavier Bagnoud de Saint-Luc. Nous avons commencé l’observation du ciel en utilisant un téles­cope. Nous avons ainsi pu observer Saturne, une nébuleuse (où naissent les étoiles) ou encore la mort d’une étoile avec son disque de gaz en expansion (une nébuleuse planétaire).

Puis, Simon (un participant du séjour astronomie) nous a appris à reconnaitre quelques constellations. Ce fut une soirée très enrichissante.

Mardi 4 août

Ce matin nous allons visiter les Moulins de St-Luc datant du XVIIIe siècle. Sur place un vrai Anniviard nous accueille. Nous découvrons le moulin à maïs, le foulon à lin, la maison du meunier, le moulin à orge et froment et le pressoir à noix. Comme si on retournait dans le passé, le jeune meunier a dévié l’eau du Torrent des Moulins. Soudainement les rigoles se sont remplies d’eau et les moulins se sont mis en marche. C’était très impressionnant. Nous avons même moulu de la farine de froment que Marie utilisera pour cuisiner un gâteau.




L’après-midi, Raphaël, Nicolas, Néo, Alessandro, Nans, Stanislas et Côme se sont transformés en chimiste. Nous allons apprendre à cristalliser des minéraux synthétiques.

JPEG


JPEG

Le soir, nous avons fait une veillée Fort Boyard.

Mercredi 5 août

Aujourd’hui nous partons en randonnée pour visiter la vallée la plus érosive d’Europe, l’Illgraben ou le Trou de l’Enfer, située entre le Val d’Anniviers et la vallée de Tourtemagne. Les dernières mesures montrent que plus de 100’000 m3 de roches sortent annuellement de ce vallon.

Nous prenons le bus pour Chandolin, un peu serrés comme des sardines. Arrivés au village nous grimpons dans un sentier au milieu de la forêt de mélèzes, d’épicéas et de cembros. Le casse-noix moucheté a laissé ses pommes de pin sur le chemin. Il fait un temps merveilleux, nous avons une vue imprenable sur la vallée du Rhône, avec Sierre et Sion en fond. Nous observons des calcaires et des quartzites avec des quartz roses en chemin. Les garçons parfairent leur technique de cassage de roche au marteau. Nous arrivons tous devant le gouffre. Il est réellement impressionnant :

Après nos observations, nous nous installons à l’ombre tranquillement pour nous reposer et prendre le goûter. Emilie nous lit des légendes sur l’Illgraben et autres curiosités du Valais. Ces légendes sont extraites du Guide des lieux mystérieux de Suisse Romande de Stefan Ansermet. Celle sur l’Illgraben nous raconte l’histoire d’un alpage disparu où dorme les gnomes, les forces ténébreuses.



Ce soir c’est l’anniversaire de Simon qui fête ses 18 ans. Marie lui a préparé un couscous et un gâteau au chocolat, comme il le souhaitait.

Pour la veillée, certains orpaillent avec Emilie, d’autres jouent à des jeux avec Christelle et d’autres encore jouent dehors au ping pong.

Jeudi 6 août

Aujourd’hui nous partons en bivouac au lac de l’Armina devant le Mont Touno. Avant de partir nous devons bien nous organiser pour ne rien oublier. Christelle et Emilie vérifient que tout a été pris. Nous répartissons la nourriture et nous nous mettons en route car l’équipe de BIODIVERSITA et les drones sont au bivouac et nous attendent pour manger ce midi.
A 11h nous prenons le funiculaire de Tignousa. En chemin nous passons devant le sentier des planètes. Nous observons les petites planètes rocheuses dont la Terre, puis Jupiter.

Arrivé à la ferme blanche nous bifurquons pour grimper un petit chemin. C’est une randonnée sportive mais nos petits scientifiques sont courageux. Le paysage est magnifique, ce qui les motive encore davantage. Les garçons fatiguent, il fait chaud mais l’effort n’est pas vain, nous atteignons le lac isolé. Il est splendide.



Nous pique-niquons avec les enfants du séjour BIODIVERSITA et drone qui viennent de passer une nuit à la belle étoile.

Après le repas nous avons eu le plaisir de voir le drone voler. Les enfants du séjour drone, Benjamin, Timothé et Kerian ainsi que Valentin leur éducateur décident de faire une vidéo depuis le ciel. On décide de tous poser pour former « OSI ». Le résultat en image :

L’après-midi est sous le signe de la détente, tout le monde enfile son maillot de bain pour se baigner dans le lac. Au milieu du lac se trouve une île qui flotte et sur laquelle on peut sauter, courrir, plonger. C’est vraiment drôle.


JPEG

Après le goûter les enfants ont observé la carte géologique. Il faut d’abord se localiser puis retrouver dans la légende le nom des roches. C’est le moment idéale pour aborder la notion de moraine glaciaire. Cette formation de roches broyées par le passage du glacier est visible partout autour de nous. C’est même la couche géologique où se situe St-Luc. Ceci fait, nous allons vérifier et observer les roches qui nous entourent. Avec nos marteaux nous prélevons quelques échantillons pour les comparer. On a identifié deux types de roches différentes : du gneiss et de l’amphibolite.

Pour le diner, Emilie nous a préparé une fondue savoureuse : un vrai régal !

La nuit arrive vite : après un jeu de société et un conte raconté par Emilie, nous nous endormons à la belle étoile, bien enveloppés dans nos duvets et nos couvertures de survie …

Vendredi 7 août

Nous nous réveillons aux pieds de ces majestueuses Montagnes et assistons à un superbe lever du soleil.

Après un bon petit déjeuner, les enfants se mettent à construire un super barrage dans la rivière. Ils auraient pu y rester des heures mais il a fallu ranger le camp car il était temps de prendre le chemin du retour.
Nous sommes repartis plus chargés qu’à l’aller car nous avons dû porter les duvets, les matelas et les couvertures de survie, ainsi que le reste de nourriture. Nous sommes cependant arrivé à l’hôtel pour le déjeuner, fier d’avoir réalisé cette magnifique randonnée !

Après une bonne douche, nous avons entrepris de confectionner des boites pour conserver les cristaux que nous avions fabriqués. Après le goûter, Emilie a offert une bâté à chacun des petits géologues. Puis, certains sont repartis orpailler avec leurs nouvelles batés alors que d’autres ont joué au Monopoly spécial mines.


Le soir, nous avons fêté l’anniversaire d’Ilyes : il a aujourd’hui 8 ans ! Bon anniversaire Ilyes.

Puis un tee-shirt et une casquette OSI est offert à chaque participant.

Pour la veillée, Maxime nous a préparé une soirée « fureur » : trois équipes se sont affrontés pour des défis et des tests musicaux.

Samedi 8 août

Ce matin, Nicolas, Raphaël, Nans, Néo, Alessandro, Dalai et Augustin nous quittent. C’est avec un peu de tristesse mais des souvenirs plein la tête que nous les regardons partir...

Pendant ce temps, Côme et Stanislas préparent la retransmission pour « L’apéro des Sciences ». Stanislas a choisi de présenter comment s’utilise un microscope et une loupe binoculaire et Côme présentera une carte topographique de la région et une carte géologique du Valais. Il expliquera la présence de moraine dans le Val d’Anniviers et aussi pourquoi il y a des chances que le Torrent des Moulins à St-Luc contienne de l’or.

La veille, Marie et quelques enfants ont préparé des cakes apéritifs pour cette occasion.

15H00 : Départ pour la place près du funiculaire afin d’installer les stands de présentation avec les participants des séjours biodiversita, astro et drône.

16H30 : Nous sommes près pour la retransmission. Chacun y met du sien pour faire une superbe présentation. Stanislas présente le fonctionnement du microscope optique et de la loupe binoculaire ainsi que la particularité de la magnétite à attirer les aimants. Côme présente la géologie locale à partir de la carte géologique et les cartes topographiques. Il explique parfaitement comment se sont formées les moraines. Les passants sont très intéressés et curieux. Bravo à nos petits scientifiques en herbe !




Le soir, c’est la boom. Tout le monde se déchaine et s’amuse pour cette dernière soirée tous ensemble.

Dimanche 9 août

Voilà, cette fois, tout le monde s’en va : les derniers participants et les éducateurs. C’est la fin de l’ensemble des séjours. Ils se sont tous très bien passés, dans une ambiance conviviale. Les enfants ont été curieux et motivés. Alors, peut-être à l’année prochaine car ils nous reste encore beaucoup de mines à visiter et des torrents à orpailler !

Juste pour le plaisir, encore une dernière vidéo montée par Valentin, voici vue du ciel, ce que l’on a pu admirer pendant ce séjour :

4. Bibliographie

Cartes :

Atlas géologique de la Suisse 1 :25 000. Feuille 1307 Vissoie.

Atlas géologique de la Suisse 1 :25 000. Feuille 1287 Sierre.

Carte des matières premières minérales de la Suisse 1 : 200 000. Feuille 2 Valais – Oberland bernois. 1998.

Carte géologique de la Suisse 1 : 500 000. 1980.

Cartes national de la Suisse 1 : 25 000. Feuilles 1307 Vissoie, 1287 Sierre, 1327 Evolène.

Carte pédestre. Val d’Anniviers Sierre – Vercorin 1 : 25 000. Edition mpa.

Géologie locale :

Guide des lieux mystérieux de Suisse Romande de Stefan Ansermet. Edition Favre. 2014.

Les fahlbandes et les veines polymétalliques du Val d’Anniviers et du Val de Tourtemagne. G. Della Valle. Matériaux pour la géologie de la Suisse, Bulletin n°81. 1992.

Val d’Anniviers. Mineria Helvetica 23b/2003. Bulletin de la Société d’Histoire des Mines. 2003.

Contribution à l’étude pétrographique et minière de la partie inférieure du Val d’Anniviers et plus particulièrement de la région Saint-Luc – Bella-Tola. Jean Sigg. Matériaux pour la géologie de la Suisse, Bulletin n°21. 1944.

Informations historiques locales :

Parcours historiques d’Anniviers. Edition monographic. 2014.

Les bisses du Valais. Johannes Gerber et Jean-Henry Papilloud. Edition monographic. 2013.

Le Val d’Anniviers. Edouard Desor. Edition à la carte. 1855.

Géologie générale :

Dictionnaire de Géologie. 6e édition. Alain Foucault et Jean-François Raoult. Edition Dunod. 2005.

Initiation à la géologie et à la topographie. Manuels & Méthodes. Jean-Bernard Chaussier. Editions BRGM. 1989.

Ce que disent les pierres. Maurice Mattauer. Edition Pour la Science. 1998.

Les pierres qui brûlent, qui brillent, qui bavardent. Martial Caroff. Edition Gulf Stream. 2012.

Pétrologie et Minéralogie :

Atlas photographique des minéraux d’alluvions. Pierre Devismes. Mémoire du Bureau de recherches géologiques et minières N°95. 1978.

Roches et minéraux. Hervé Jacquemin et Hervé Sider. Editions S.A.E.P. 1990.

Mines et minéraux du Valais. Tome 2. Anniviers et Tourtemagne. Stefan Ansermet et Nicolas Meisser. Editions Porte-plumes. 2012.

Les minéraux dans leur environnement (extrait de « Au cœur des minéraux »). J. Deferne et N. Engel. 2009.

Cleusonite, (Pb,Sr)(U4+,U6+)(Fe2+,Zn)2(Ti,Fe2+,Fe3+)18(O,OH)38, a new mineral species of the crichtonite group from the western Swiss Alps. Wülser, P.-A., Meisser, N., Brugger, J., Schenk, K., Ansermet, S., Bonin, M. & Bussy, F. European Journal of Mineralogy. 2005.

Gros plan Minéraux et cristaux. R. Hochleitner. Edition Nathan. 1987.

Métallogénie et prospection minière :

Géologie des ressources minérales. Michel Jébrak et Éric Marcoux. 2008.

Atomes. Theodore Gray. Editions Place des Victoires. 2010.

Gold in Switzerland. F.C. Jaffé. Matériaux pour la géologie de la Suisse, Bulletin n°89. 1991.

Manuel du prospecteur minier. Manuels & Méthodes. Jean-Bernard Chaussier & Jean Morer. Editions du BRGM. 1992.

Guide pratique du chercheur d’or en France. Pierre-Christian Guiollard. Editions du BRGM. 1994.

Contes et légendes :

Mon papa est chercheur d’or. Patricia Marie et Philippe Pauzin. Edition Bayard Poche. 1994.

L’appel de la forêt et autres histoires du pays de l’or. Jack London. Editeur Christian Bourgois. 1974.

La véritable petite histoire de Louise petite ouvrière dans une mine de charbon, Estelle Vidard Emmanuel Picq. 2012.

La mine d’or, Agnes de l’estrade et Claude Cachin. 2006.

Les enfants de la mine, Fabian Grégoire. 2003.

Photos / Vidéos

Repérage sur la carte

Nos partenaires

Voir également