Star Finder du 30 juillet au 6 août 2017

Les participants de cette semaine sont peu nombreux mais motivés à braver les turbulences atmosphériques. Voir descriptif détaillé

Star Finder du 30 juillet au 6 août 2017

Les participants de cette semaine sont peu nombreux mais motivés à braver les turbulences atmosphériques. Voir descriptif détaillé

5 participants de 13 à 17 ans
Comprendre pourquoi la lumière est si cruciale aux astronomes.
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 30 Juillet

Chers lecteurs, nous savons que vous portez un intérêt des plus démesurés à notre aventure scientifique qu’est l’astronomie ; nous allons donc, pendant une semaine, relater avec des détails truculents, opulents et succulents notre magnifique aventure en Suisse, le pays du chocolat, de la fondue,de l’horlogerie et des comptes en banque peu scrupuleux.

***

Nous débuterons cette haletante aventure par le récit abracadabrantesque d’Altaïr (Léo), jeune vétéran exilé mais toujours plein de savoir, de joie de vivre et de gâteaux. Il commença sa splendide randonnée à travers l’espace et le temps par sa découverte du territoire d’une vache noire sacophage (mangeuse de sacs pour les intellectuellement restreints). Sur une presque île au milieu d’un déchaîné torrent, il dégusta des mets des plus savoureux. Guidé par le cri d’alarme annonciateur d’une marmotte invisible, il débusqua avec stupéfaction des chamois aux ravageuses cornes, puis y est rentré dans sa chambre.

***

Nos trois courageux explorateurs Bételgeuse (Martin), Hercule (Vincent) et Petit Ours (Joey) expérimentèrent quand à eux une épopée des plus pharamineuses. à travers un avion à roue et sans ailes appelé plus communément TER ainsi que dans un BUS ; ils traversèrent à travers des monts et vallées comprenant des falaises sans fond et des pluies torrentielles un paysage d’enfer pour arriver au paradis, leur salut, l’OSI.

***

Our dear friend Finn, who is one of the most british germans, took a car on his back and came by foot through the mountains. That trip was one of the most thrilling that humanity has ever been through...

***

SALUt

Lundi 31 Juillet

Bonjour à tous,

Nous avons débuté cette belle journée de lundi par le montage d’une lunette solaire.

Tout le monde la main à la pâte pour monter la lunette. On rigole bien grâce aux excellentes blagues de Léo !

Nous avons ensuite observé le soleil et pu apercevoir pour certains une éruption solaire avant que les nuages ne viennent interrompre notre capital travail. Nous avons pu observer l’humour titanesque (donc orbitant autour de Jupiter) de chacun. Nous sommes ensuite rentrés pour découvrir comment prévoir la météo astronomique grâce aux coordonnées, puis pour apprendre à se servir du logiciel Stellarium.

Léo en train d’observer le Soleil.

Et on explique tout à Pierre, le directeur du centre.

***

L’après midi, nous avons appris à différencier les différents types de lunettes et télescopes, tel que les Newton, les Dubson, Les Schmitt cassegrain... Nous avons commencé l’écriture d’une SURPRISE. Pour les activités extra-scientifiques, nous avons attendu sans succès un cracheur de feu, mais cette attente s’est transformée en jeu du Ninja géant (vous trouverez les photos ci-dessous).

Deux ninjas en pleine action.

Et le ninja le plus effrayant de tous !

**

La nuit est sans aucun doute le milieu naturel des astronomus couchotardus (élevépasasseztardus). Nous avons donc attendu la nuit grâce à diverses activités telles que la marche en forêt, les contes et le brûlage de barbe du cracheur de feu (qui était enfin revenu). Nous sommes ensuite redescendus pour entrer en action. Nous avons dégainé le télescope, et nous sommes élancés pour observer les diverses merveilles nocturnes. Nous avons pu naviguer sur la Lune, raquette en main (la raquette permet de diriger le télescope) ; mais nous avons aussi vu Saturne et ses anneaux, des amas ouverts et globulaires, et même la galaxie voisine.

Le cracheur de feu, avant qu’il ne brûle sa barbe.

Nous conclurons ce journal par une p’tite devinette, pourquoi est-ce dur d’observer le ciel ? Nous vous donnerons la réponse demain.

SaLuT

Mardi 1er aout

Avant de commencer, la réponse de la devinette précédente était : Il est dur d’observer le ciel parce que Saturne ! *chuchotement discret* parce que le ciel ça tourne, t’as compris ?

***

Tout le monde s’est réveillé assez difficilement, à l’exception de Léo. Nous avons ensuite remonté la lunette solaire, pour réaliser que le soleil n’avait pas d’activité extraordinaire, aujourd’hui.

***

L’après midi, nous sommes montés pour la première fois à l’observatoire, nous avons donc pu réaliser des observations plus précises sur le soleil en H alpha et en visible, avant que le mauvais temps nous consigne dans la salle de projection de l’observatoire, où nous avons visionné un diaporama des plus fascinants sur le soleil et le spectre de la lumière. Pour redescendre, nous avons couru de toutes nos forces pur réussir à prendre le funiculaire (qui ne passe qu’une fois par demi-heure) mais en vain, nous l’avons raté de quelques secondes. nous avons donc utilisé ce temps libre pour observer le soleil sur le chemin des planètes, une randonnée à l’échelle.

L’observatoire.

Il est beau, hein ?

***

La météo restant mauvaise, nous avons décidé de rester à l’intérieur après diner, pour, après la veillée, regarder une conférence des plus intéressantes sur la vie extraterrestre. Et après une petite dégustation de saucisson suisse, nous sommes allés nous coucher.

Les feux d’artifice de la fête nationale suisse.

Nous conclurons ce journal par une p’tite devinette, pourquoi est ce que Kuiper (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ceint...) est un winner (un gagnant pour les purs francophones) ? Nous vous donnerons la réponse demain.

sALUt

Mercredi 2 aout

Avant de commencer, la réponse de la devinette précédente était : Kuiper est un winner parce Kuiper jamais ! (y perd jamais t’a compris ?)

***

Arès avoir petit-déjeuné, nous avons continué la préparation de la retransmission (la présentation de l’astronomie aux autres thèmes, qui nous présenteront eux aussi leurs thèmes).

***

L’après midi, nous avons fait la randonnée des planètes : une randonnée aux échelles, c’est à dire que la taille des planètes et du soleil étaient proportionnelles entre elles, et que les distances entre les planètes étaient aussi proportionnelles entre elles. Cela donne donc deux échelles de longueurs. Nous avons pu enrichir notre connaissance personnelle sur les planètes grâce aux plaques présentes tout le long du sentier, mais étant donné que le sentier date de 1985, certaines informations étaient erronées, nous avons pu les corriger à l’oral. Après avoir voyagé sur un chemin tortueux, nous avons fait une pause au bord d’une falaise pour manger du saucisson. Nous avions ensuite deux options : faire demi-tour et retourner au funiculaire, ou descendre à pied (mauvais choix que nous avons évidemment fait).

Vénus, sur la randonnée des planètes.

Les montagnes du chocolat et des nonantes horloges.

Uranus, la fin de notre périple planétaire.

***

Le soir venu, nous avons d’abord joué au saboteur (un jeu de société), puis la nuit tombée, nous sommes montés à l’observatoire, où nous avons observé la lune, saturne et ses anneaux et un amas globulaire. Nous avons ensuite assisté à la fin de la présentation de Michael aux touristes, puis nous sommes redescendus. Il n’était que minuit et quart, et nous devions garder le rythme astro, nous sommes donc restés éveillés un peu plus longtemps, en révisant les « air » constellations sous une uniforme couche de nuages.

Photo prise par Joey à l’observatoire.

L’observatoire, encore et toujours.

***

Nous conclurons ce journal par une p’tite devinette, quelle est la différence entre le soleil et l’océan ? Nous vous donnerons la réponse demain.

SAlut

Jeudi 3 aout

Avant de commencer, la réponse de la devinette précédente était : Le soleil et l’océan sont différents parce que l’un contient des photons, et l’autre des vrai thons. (t’as compris ? vrai ton et fo ton mdr)

***

Après avoir effectué notre petite routine matinale, nous avons continué de faire les diaporama pour la retransmission. La veille, nous avions préparé nos sacs pour le bivouac, nous avons donc eu le temps de bien avancer.

***

L’après midi, après avoir mangé, nous sommes partis dans la mistery machine de Pierre pour nous rendre au point de départ de la randonnée (pour aller au bivouac). Nous avons donc marché, surchargés de sacs et de nourriture (pour le ravitaillement). Après une véritable épopée dans la foret, nous sommes finalement arrivés au bivouac. Nous avons expérimenté des jeux des plus sportifs.

***

Le soir venu, nous avons mangé une grillade géante. nous avons ensuite fait une petite soirée autour du thème de la musique, puis nous nous sommes fait emmener à la torche au fin fond de la foret, tout ça pour entendre une histoire qui fait (pas) peur. Une fois de retour, nous avons expliqué le nom des constellations mais sans constellations (merci les nuages). Puis on a fait dodo sous le ciel.

***

Nous conclurons ce journal par une p’tite devinette, quel est le comble pour un astronome ? Nous vous donnerons la réponse demain.

SaLUT

Vendredi 4 aout

Avant de commencer, la réponse de la devinette précédente était : le comble pour un astronome est d’être mal luné (parce qu’il observe la lune, t’as compris ?).

***

Nous avons commencé cette journée en se faisant réveiller par des moutons, à 7 heures du matin (les cloches pour le réveil, vraiment parfait). Nous avons petit déjeuné autour du feu. Nous sommes ensuite partis du bivouac, puis nous avons marché pendant des jours et des jours (une heure et demie) pour arriver à Chandolin, où nous avons pris un bus pour rentrer au bercail. Nous étions tous exténués, sales et fatigués, nous nous sommes donc précipités sous les douches.

Les moutons et le bivouac.

La vue au réveil.

***

L’après midi, nous avons finalisé la retransmission, puis nous avons eu un peu plus de temps libre étant donné l’épopée que nous avions traversée les deux jours précédents.

***

Après diner, nous avons fait une BOUM D’ENFER, WAOUH ON ÉTAIT AU MOINS 15 !!! Même si nous étions déjà crevés, nous sommes quand même sortis faire la dernière observation de la semaine ( :’-( ) mais le ciel n’avait rien d’exceptionnel a part une lune extrêmement gênante à cause de sa luminosité.

***

Nous conclurons définitivement ce journal par une devinette de Léo (c’est Léo hein) , à laquelle vous devrez trouver la réponse tous seuls : où stocke-t-on son café nucléaire ?

***

salut

Auteur du journal : Moi (Joey).

Samedi 5 Août

Joey étant déjà parti, ce n’est pas lui qui rédigera le journal de bord ce matin.

Hier matin, nous avons finalisé la présentation pour les retransmissions et appris à utiliser des spectroscopes pour analyser un spectre lumineux. Nous avons ainsi vu le spectre du Soleil, des néons de la cuisine et des néons de la salle astro (qui n’ont pas la même composition au vu des raies observées). Ensuite, nous avons tenté de prendre le spectre de Conan et de Manon, les animateurs. Mais contrairement à nos attentes, ils n’émettaient rien (dans le visible en tout cas car bon on se doute bien qu’ils doivent émettre des infrarouges s’ils sont bien vivants).

Ensuite, l’après-midi nous avons aidé à ranger la salle astro (pour certains seulement car bon, certaines personnes sont moins serviables que d’autres). Puis nous avons dégainé la lunette solaire et les spectroscopes pour permettre aux parents venus et aux autres participants des camps d’analyser le Soleil.

L’atelier spectroscope, il est de bon ton si on veut avoir l’air très intelligent.

Vincent qui prend la pose !

Observation du Soleil en public. On pouvait voir trois grosses éruptions et unne tache, on avait bien de la chance !

Enfin, nous avons fait notre présentation sur la lumière, sobrement intitulée « Quand Gaston rencontre Gaston ».

Le début de la présentation.

Et la fin !

Le soir, nous avons fait un bilan de la semaine et avons aidé Pierre et Manon les animateurs à charger tous les télescopes dans la voiture de Pierre car c’est la fin des camps astro pour cette année (le meilleur pour la fin tout ça tout ça...).

Ceci signe la fin de notre journal de bord.

CiaO.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également