Envoyer à un ami

SEJOUR STAR FINDER - du 18 au 25 juillet 2021

Nous partons en balade dans notre galaxie et au-delà, avec nos yeux et quelques outils qui nous permettrons d'aller encore plus loin ! Voir descriptif détaillé

SEJOUR STAR FINDER - du 18 au 25 juillet 2021

Nous partons en balade dans notre galaxie et au-delà, avec nos yeux et quelques outils qui nous permettrons d'aller encore plus loin ! Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Nos Actions > Journal de Bord des Opérations > Vacances Scientifiques > SEJOUR STAR FINDER - du 18 au 25 juillet 2021

Ajouter à ma liste de souhait

Introduction

Selon les envies des astronomes en herbes, nous découvrirons les constellations et la manipulation des télescopes. Nous observerons des objets lointains, comme les planètes de notre système solaire, ou encore plus lointain, comme les nébuleuses, amas et certaines galaxies. Pour les plus motivés nous pourrons les prendre en photos. En parallèle, nous découvririons une technique pour faire de la science : la photométrie, qui nous permettra d’étudier des exoplanètes ou des étoiles variables.

Le Journal de Bord

Dimanche 18 juillet

Les 7 participants « astro » de cette semaine sont tous bien arrivés, même si la journée de convoyage pour ceux et celles qui arrivent en train est toujours longue.

Après un premier repas tous ensemble pendant lequel chacun prend ses marques, il est temps de faire quelques petits jeux pour bien retenir les prénoms de tout le monde.

Le moment du coucher arrive ensuite rapidement, étant donné que tout le monde est fatigué de sa journée de voyage.

Liana :
"Je suis arrivée en train par Junior et Cie et Kévin m’a récupéré là-bas, puis on a rejoint le groupe Astro de la semaine d’avant dans lequel chaque personne prenait son train à des horaires échelonnés pour revenir.
J’ai été impressionnée par eux car c’était des gens vraiment plus âgés et plus grands que moi mais ils ont été gentils.
On a attendu à la gare, et après Loïc, un autre animateur, est arrivé avec 2 enfants : Miku et Akiba. J’ai vite fait connaissance avec eux mais Akiba est un garçon timide, je crois ! Je suis devenue amie avec Miku. Après avoir déposé une personne du groupe d’avant à son train on a rejoint Romain (un autre animateur) qui était avec : Arkady, Alice et Timéo ; j’ai vite été rassurée car je n’ étais pas la plus petite. On a pris un train puis un car pour arriver au chalet. Je l’ai trouvé vraiment super ! J’ai été mise dans la même chambre que Miku, j’étais contente. On a mangé un bon repas cuisiné par Marie et Christelle. Après, veillée avec des petits jeux mis en scène pour apprendre les prénoms, c’était super ! En plus, les animateurs sont gentils et du coup on a été très bien accueillis au chalet. J’étais très contente mais quand j’ai vu les autres personnes du camp Astro j’ai eu peur de ne pas être à leur hauteur car… ce sont tous des ados !!
- Arkady,
- Dorian,
- Pierre
- Theotim
- Alexis
- Alice
- et moi, pas très grande par rapport à eux !
On a passé une bonne première nuit ici. "

Lundi 19 juillet

La journée commence par un temps nécessaire de rappel des règles de vie en commun, mais elles semblent déjà naturellement appliquées.
Le cœur du séjour, les activités scientifiques, peuvent alors commencer.

L’idée ce matin est de « prendre la température » du groupe, les différents niveaux, et de savoir quelles sont les différentes attentes des participants.

Liana :
"Je me suis réveillée tôt puis j’ai pris mon petit déjeuner, très bon, avec Miku, Akiba, Liam, Timéo… ( ils ne sont pas dans le même groupe que moi, il y a aussi les géologues, du séjour Mystère des Alpes ). On a eu un temps libre où j’ai fait des dessins de mes proches et de mes chats que j’ai collés sur le mur près de mon lit. Après, on a fait une petite activité tous ensemble (Géologues et Astros) animée par Romain. Il a raconté une légende (en fait je suis sûre que ce n’en est pas une vraie sans vouloir vexer Romain. C’était drôle.) accompagnée d’origamis. Et à la fin de l’histoire il y a un sage qui nous a lus un parchemin antique où étaient écrites … les règles de vie !! Puis chaque groupe s’est rassemblé chacun de son côté pour les activités de la colo. Nous, les Astros, on a découvert la salle dédiée au thème. C’est très joli, il y a des photos de l’espace prises par les groupes d’avant, des posters, et même 2 lunettes astronomiques et 4 télescopes !!!!

On a fait des activités pour se « mettre dans le bain » : déjà, classer des images de corps célestes par catégories (comètes, étoiles, nébuleuses etc). Je trouve que c’est un travail sympa à faire au début, en plus c’était collectif ! Et en plus, les moniteurs Kévin et Romain nous expliquaient quand on ne comprenait pas donc moi en tous cas j’ai appris PLEIN DE CHOSES en particulier sur la physique quantique et les choses comme ça que je n’ai pas encore étudiées à l’école. Après, on a classé les images par taille. Là aussi, plein de nouvelles connaissances sur notre passion commune : l’astrophysique !! Puis on a mis des vignettes représentant les manières d’observer le ciel (œil nu, télescope d’amateur, Hubble…) sur les images. Par exemple : la Lune est observable à l’oeil nu et aux jumelles, la grande Ourse est observable seulement à l’oeil nu… Puis, Kévin a jeté des vignettes « plus » partout et a dit : il pleut des plus !!! Là, tout le monde a rigolé.
Dès le premier jour, il y a une super ambiance !! On les a placés (les plus) sur les images qu’on voudrait observer ou étudier. On a fait pleuvoir des plus sur le trou noir. Je crois que ça passionne tout le monde !! Malheureusement, on ne peut pas observer un trou noir… mais Kévin nous a dit qu’il nous en parlerait. J’ai très envie d’en savoir plus mais il garde une part de mystère pour la semaine !

On a vu l’image du jour (APOD est un site de la NASA qui publie des photos chaque jour) . Elle représentait la Voie Lactée vue de l’Australie et on a parlé des galaxies et de plein d’autres choses supers. On a même appris comment fonctionne une étoile ! Après, on est sortit de la salle Astro remplis de nouvelles connaissances et d’envie d’y retourner !"

L’activité finie, il est temps de se mettre à table. Puis les activités de l’après midi reprennent.

Liana :
"On a mangé un plat original très bon : cake aux tomates et à la feta ! Avec une salade tomate-mozzarella-concombres-olives et tartelettes au chocolat. Et après… temps libre de 1H20 (en gros, le temps de faire une sieste et d’ailleurs j’en avais bien besoin), mais j’ai continué mes dessins. Ensuite, on a pris le télésiège (qui est vraiment juste derrière le chalet) pour aller s’installer en montagne à plus de 2 km d’altitude pour apprendre à monter et démonter un télescope. Là encore, de superbes explications font qu’on apprend plein de choses.

On est rentrés pour le goûter. Quand on a vu le gâteau, voici ma pensée (sûrement aussi celle de tous les autres) : « c’est pour moi, toutes ces parts de gâteau ? ».
Après avoir retrouvé le groupe Géo, on est partis dans le village de Chandolin qui est à un quart d’heure de marche pour faire nos achats ( cartes postales, souvenirs, timbres… et pour les gourmands du chocolat suisse !).
On a aussi pris nos douches parce que une fois par an, ce n’est pas assez …
Après, au menu pour le dîner : riz-petits pois, et sauce au choix au lait de coco : soit champignons, soit crevettes-saumon. Et glace pour le dessert.
Pour le groupe Astro, soirée d’observation avec le super matériel sur place ! On va même prendre en photo ce qu’on verra. J’ai hâte.

Je suis rassurée car je comprends les explications même si je suis la plus jeune. En plus, cette nuit, je vais voir ce dont on a parlé de mes propres yeux.
Je crois que je vais passer une semaine vraiment géniale !« Pierre et Dorian : »Vers 21h30, nous avons commencé à observer la lune et Venus, puis les premières étoiles comme Arcturus et l’étoile polaire. Une fois la nuit bien tombée vers 23h, nous avons utilisé un télescope motorisé pour prendre des photos de la galaxie des Chiens de Chasse (M51), la nébuleuse de la Lyre (M57) et l’amas d’Hercule (M13). Mais le ciel s’est couvert autour de minuit, donc nous sommes allés nous coucher plus tôt que prévu."

Mardi 20 juillet

Ce matin les participants ont la possibilité de dormir un peu plus tard étant donné la soirée d’observation de la veille. La matinée passe alors assez vite, d’autant plus qu’il faut prendre le temps de préparer les sacs pour le bivouac de ce soir. Nous allons dormir avec vue sur le glacier de Moiry, la nuit sera donc plutôt froide. Vérification de la qualité des sacs de couchage, des différentes couches à empiler, répartition du pique nique etc. . . sans oublier la récolte de bois à amener sur place. Et oui pas d’arbres à 2500m d’altitude, mais il faudra bien un feu pour se réchauffer et manger chaud.

Après le repas Romaine Theler, ancienne astrophysicienne et actuellement enseignante et vulgarisatrice à Sion est venue nous parler de son sujet d ‘étude : les galaxies et leur formation. Deux heures ont même été trop courte pour un tel sujet.

Alice :
« L’après-midi, nous avons pu écouter une présentation de Romaine (astrophysicienne), sur les galaxies et les galaxies naines notamment. C’était très intéressant, et cela m’a permis d’en apprendre plus sur la physique, l’univers en général et les différents types de galaxies, bien que la référence à la spectroscopie était un peu plus délicate. Nous lui avons aussi posé des questions sur l’astronomie et sur son métier, que je ne connaissais pas bien. »

Mais 17h arrive et il est temps de partir en bivouac. Le groupe étant peu nombreux, nous montons à Moiry en voiture, quel luxe. Une fois arrivé au parking, il faut marcher une grosse demi heure et grimper 100m de dénivelé pour accéder au petit lac surplombant le glacier et la vallée de Moiry jusqu’au barrage. La vue est magnifique. Mais dès que le soleil se cache derrière les hauts sommets, la température baisse drastiquement.

Alice :
« Après cette rencontre, nous avons rejoint en voiture le groupe géologie en bas du glacier Moiry, où nous allions bivouaquer. Le lieu était magnifique, avec un lac de barrage en contrebas et le glacier en haut des montagnes qui correspondaient à la zone de collision entre les plaques eurasienne et africaine. Nous sommes montés à pieds au lieu de bivouac pendant 45 minutes environ, puis nous avons mis nos affaires sous des couvertures de survie. Il y avait un petit lac très joli, rempli de tétards. »

Le feu est rapidement allumé (il faut bien profiter de tout ce bois transporté) et le repas commence en suivant. Tomate/feta, pommes de terre dans l’alu avec fromage frais, cervelas suisse (cuits à la valaisanne), puis banane/chocolat fondu en dessert suivis des incontournables chamalows grillés… Le tout sous la lune qui se lève et le ciel qui se pare de rose et de cuivre, personne ne se plaint. D’autant plus que le froid n’est par particulièrement mordant. Tout ceci n’empêche pas d’être bien content de retrouver la chaleur son sac de couchage une fois les parties de Loup Garou terminées. Pas un nuage à l’horizon, la nuit sera particulièrement claire. La lune aux trois quarts pleine nous empêchera de voir la plupart des constellations, à tel point que nous n’avons presque pas besoin de lampe frontale pour nous déplacer. Mais ne se suffit elle pas à elle même ?

Alice :
« Nous nous sommes installés pour manger un repas, très bon, cuit (ou brûlé) au feu de bois, grâce à des brindilles taillées, ou un poteau pour Kévin. Nous avons fait un loup garou auprès du feu (avec un peu trop de fumée), puis nous nous sommes installés pour la nuit sous les étoiles (j’ai pu voir l’ISS, certaines constellations et des planètes avant de dormir). »

Théotim :
"Nous avons préparé le bivouac de ce soir, en commençant par faire nos sacs et ramasser du bois car il n’y avait pas de forêt a brûler la haut.
La route jusqu’au campement n’était pas très longue et nous l’avons rejoint en moins d’une heure sans se faire attraper par le grizzli au rendez-vous.
Le feu a pris sans trop de soucis et nous avons donc pu faire cuire des saucisses et des patates sans problème sur nos piques que nous avons taillé au préalable, mention honorable à Kévin et son cure-dent préhistorique. La nuit a été tranquille avec nos couvertures de survie, mais la mienne s’étant décrochée, laissant une partie de mon sac de couchage trempé."

Mercredi 21 juillet

Réveil au petit matin, dès 5h30 pour certains, à 7h pour les autres.

Alice :
« Avec le froid, nous nous sommes réveillés tôt, nous avons fait un feu très appréciable et nous avons déjeuné en attendant le lever du soleil (très beau, par dessus les montagnes). Nous avons rangé les affaires et nous sommes descendu pour prendre un bus à 9h. J’ai pu en apprendre plus sur la géologie très variée de la région grâce à Amandine et Romain. Nous avons joué à nouveau au loup garou dans le trajet jusqu’à Chandolin (il y avait 3 bus à prendre). Le bivouac était très chouette, et j’aime beaucoup la montagne mais j’étais contente de rentrer et de prendre une douche. »

Retour à 11h au chalet, le temps de se doucher et de ranger les sacs, nous nous mettons à table. Le début d’après midi est dédié à une sieste méritée et nécessaire, étant donné le programme de ce soir (observatoire et retour au chalet vers 1h).

Alice :
« L’après-midi, nous nous sommes reposés pour être en forme pour aller à l’observatoire le soir. Nous avons fait de la pyrogravure (faire des dessins sur du bois grâce au soleil et à une loupe). J’ai pu également découvrir le logiciel Stellarium et poser des questions sur l’astronomie à Romain et Kévin »


A partir de 18h30, une partie (motivée) du groupe se met en marche pour descendre jusqu’à St Luc, où nous attend Mickaël pour monter jusqu’à l’observatoire en funiculaire.

Alice :
« Nous sommes ensuite parti à l’observatoire à pieds pour les volontaires. Le trajet était sympa : nous avons tenté de résoudre des énigmes, Kévin a fait rouler des rondins de bois et nous avons vu 2 chevreuils dans la forêt. Nous nous sommes rejoint avec ceux qui venaient en voiture à Saint-Luc, où nous avons lu des panneaux sur l’astronomie, par exemple sur la formation de la Terre et l’apparition de la vie, puis nous sommes montés en funiculaire à l’observatoire. Les paysages étaient magnifiques, nous avons pu voir le coucher de soleil sur les montagnes. »


Le télescope sous la coupole avait malheureusement un défaut optique dû au remplacement très récent de son miroir secondaire n’ayant pas encore été corrigé. Nous nous sommes alors « rabattu » sur un télescope de type « Dobson » de 600mm de diamètre (plus du double du plus grand présent au chalet !).

Alice :
« Le guide de l’observatoire nous a montré les télescopes : nous avons observé le ciel avec celui de 600 mm (qui est vraiment grand !), car l’autre avait un problème de réglage. Nous avons vu beaucoup d’objets célestes, malgré la Lune très brillante : Saturne, Jupiter, des amas globulaires, des nébuleuses (de la Lyre par exemple), la Lune… C’était très impressionnant d’être dans un observatoire ! Nous sommes redescendu en funiculaire, puis nous sommes rentrés en taxi-bus de luxe. »

Jeudi 22 juillet

Alice :
« Nous avons pu nous lever plus tard, et apprendre l’utilisation du logiciel Stellarium, qui permet par exemple de voir les constellations et certains objets célestes dans le ciel à un temps et un lieu donné. J’ai essayé avec Liana d’apprendre certaines constellations et de noter des noms de galaxies et d’amas rigolos. »

Liana :
"Voici une série de noms étranges et rigolos que l’on a trouvé en nous baladant sur le logiciel Stellarium :
Les Nébuleuses :
- nébuleuse variable de Hubble,
- le poulet qui court,
- les croissants qui s’embrassent,
- du cheeseburger,
- Pacman,
- la tête de cheval bleu,
- le casque de Thor
Les Galaxies :
- le cigare
- la crosse de fougère
Les Amas :
- l’amas globulaire vacillant,
- du buisson fantôme,
- la Tour de refroidissement,
- le trou dans un amas,
- sel-poivre de Cassiopée,
- la tondeuse à gazon,
- la licorne volante

PS : on vous jure que ce sont des vrais noms !!!"

Vendredi 23 juillet

Samedi 24 juillet

Le samedi est consacré à la retransmission. Le matin nous préparons une présentation de ce que nous avons fait la semaine, puis, l’après-midi, nous présentons tout ceci aux participants des autres séjours. Ci-dessous voici le lien de la retransmission du séjour Star Finder.
https://youtu.be/mAbB7x2C6ug

Nos partenaires

Voir également