Envoyer à un ami

Séjour Star Finder - 19 au 26 février 2022Niveau 1 à 4

La montagne l'hiver nous sera favorable pour skier et observer au télescope ce qui peuple notre univers. Voir descriptif détaillé Niveau 1 à 4

Séjour Star Finder - 19 au 26 février 2022Niveau 1 à 4

La montagne l'hiver nous sera favorable pour skier et observer au télescope ce qui peuple notre univers. Voir descriptif détaillé Niveau 1 à 4

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Nos Actions > Journal de Bord des Opérations > Vacances Scientifiques > Séjour Star Finder - 19 au 26 février 2022

Ajouter à ma liste de souhait

Introduction

Bienvenue à Chandolin, petit village d’altitude du Valais ! Pendant une semaine, nous irons profiter du Soleil sur les pistes de ski le matin et étudierons l’après-midi l’astronomie et plus particulièrement les exo-planètes, ces petits corps qui tournent autour d’autres étoiles que la nôtre ! Tous les soirs, à la tombée de la nuit, nous installerons les télescopes sur la terrasse du gîte pour observer les constellations et les différents objets que nous aurons choisis !

Le Journal de Bord

Samedi 19

L’essentiel du groupe est arrivé juste à temps pour le repas à 19h30. Après un gratin dauphinois et un gâteau à la banane, nous sommes aller nous installer dans les chambres. Une fois nos affaire rangées et avoir pris possession des lieux, nous avons quelques jeux pour faire connaissance et bien retenir les prénoms.

L’heure déjà bien avancées nous a poussé ensuite vers nos lits. Les discussions se sont poursuivi tout bas pour certains, puis, le sommeil a fait son œuvre pour être en forme pour la journée de ski de demain.

Dimanche 20

Ce dimanche nous profitons du beau temps pour skier toute la journée. Mais cela commence par la location du matériel à St Luc. Le temps de se lever, de petit déjeuner, de préparer son sandwich et ses affaires, de faire l’aller retour à St Luc, il est déjà 11h bien passée.

La journée se déroule sans accrocs malgré l’absence d’entraînement pour beaucoup d’entre nous. Dès fois 2 ou 3 ans sans skier ! Cela excuse les quelques petites chutes en début de journée, mais finalement c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas.

Tout le monde prend grand plaisir et apprécie ces paysages de montagnes enneigées à perte de vue. Mais la fatigue finissant par se faire sentir, nous sommes tous content de rentrer au centre à 17h.
Cependant nous n’aurons pas vraiment le temps de nous poser, car nous avons rendez-vous à 19h avec Michaël, qui nous ouvre les portes de l’observatoire de St Luc.
Montée en funiculaire, petite marche dans la neige et nous y sommes.

A quelques passages nuageux près, la nuit est claire. Michaël peut nous montrer quelques unes des plus belles nébuleuses du ciel d’hiver, des amas ouverts... le tout avec du matériel très performant. Nous prendrons le temps dès demain de revenir sur ces observations, afin que tout le monde puisse appréhender les merveilles que nous avons vu ce soir.
Au bout d’une heure le froid se fait fortement ressentir, et il est temps de rentrer.
Deux courtes parties de loup garou plus tard, tout le monde est couché et peut récupérer de cette journée bien chargée.

Lundi 21

Comme prévu, le temps d’aujourd’hui ne permettra pas de sortir skier. Il a déjà neigé une bonne partie de la nuit, ça ne s’arrêtera pas de la journée, et le vent souffle très fort en altitude. La station sera d’ailleurs en partie fermée toute la journée.
Après la belle journée d’hier, les participants se lèvent un peu plus tard et la journée démarre réellement à 9h30 par un forum dédié aux règles de vie en communauté, indispensables à la bonne entente du groupe cette semaine.

Enfin à 10h nous attaquons les activités scientifiques. Le but de la matinée est d’évaluer les connaissances de chacune et chacun en astronomie, en décrivant et en classant par catégorie des images des différents corps observables dans le ciel nocturne. En prenant le temps de s’arrêter plus particulièrement sur les observations d’hier soir à l’observatoire. Exoplanètes, trou noir, amas globulaires, galaxies spirales… tout y passe.

Cette activité d’introduction aborde les caractéristiques de l’ensemble des objets, les différents moyens à notre disposition pour les observer (tant dans un observatoire professionnel qu’ici au centre) et leurs tailles respectives.
Par la suite, en plus de faire des observations et de l’astrophotographie avec notre propre matériel, le séjour se concentrera plus particulièrement sur l’étude et la détection des exoplanètes.

Quelques exemples d’astrophotos que nous avons pu faire cet été, on espère avoir au moins une soirée assez dégagée pour réitérer ça cette semaine. (Normalement mercredi soir).


Après un déjeuner bien montagnard, nous ne pouvons pas résister à sortir profiter de cette neige bien fraiche qui a tout recouvert depuis ce matin. Les 30cm prévus sont bien tombés, mais le vent n’est finalement pas au rendez vous (en tout cas pas à notre altitude). Après l’inévitable bataille de boules de neige, il est temps de tester les luges, ce qui n’est pas forcément très concluant dans 30cm de poudreuse. Quoique certains arrivent à prendre pas mal de vitesse. Anton et Alexandro tentent même quelques courtes descentes à ski juste au-dessus de l’hôtel, pour se rendre compte assez rapidement que les remontées mécaniques, c’est quand même vachement pratique.





Puis étant donné que tout le monde est bien motivé, nous enchaînons sur des olympiades en coopération. Traverser la grande salle sans toucher le sol, deviner au toucher seulement multitudes d’objets... Le but est évidemment de continuer à tisser des liens au sein du groupe. Groupe qui s’entend particulièrement bien soit dit en passant.





Enfin, après un temps calme et le dîner, nous finissons ludiquement la journée avec des mimes (jeu de l’ambassadeur), de l’agilité et de la rapidité (singe/noix de coco) et de la réflexion en équipe (code names).




Mardi 22

La neige s’est arrêtée pendant la nuit, et nous nous réveillons sous un ciel bleu annonciateur d’une bonne journée. Et effectivement quand nous descendons enfin notre première piste vers 9h30, la neige fraîche tient toute ses promesses.

Nous avons profité de cette journée et skié jusqu’en début d’après midi.

De retour à l’hôtel, après une bonne douche et un goûter, nous abordons plus en détail les méthodes de détection d’exoplanètes. Grâce à un documentaire basé sur les découvertes de Michel Mayor (astronome suisse prix Nobel de physique) nous évoquons les méthodes des vitesses radiales et des transits planétaires.

- Le documentaire « Chasseurs de mondes » : https://www.youtube.com/watch?v=yVt...

Après le dîner, une veillée « planétarium » est organisée grâce au logiciel stellarium. Idéal pour mieux se repérer dans le ciel, apprendre les constellations ainsi que certains mythes qui y sont associés.
Le but est de mettre tout ceci en application demain soir.

Mercredi 23

La matinée de ski se passe sans soucis, le soleil étant encore fortement au rendez vous. On commence sérieusement à voir des couleurs apparaître sur les joues de tout le monde.
Mais nous rentrons tôt car l’après midi est destinée à préparer la veillée d’observation de ce soir.
Ainsi après une petite heure de théorie il est temps de mettre en pratique la mise en station des télescopes.
Il y en a trois à notre disposition : un Newton de 200mm motorisé, une lunette de 120mm également motorisée, et un Dobson 250mm manuel en monture azimutale.

Il nous faut bien 2h30 pour obtenir nos premières images, mais quelles images...

Ci dessus la nébuleuse d’Orion. Une des plus belles et des plus grande de notre ciel.

Ci dessus les galaxies M81 et M82.

Mais si le ciel d’hiver est plus beau qu’en été, il est aussi beaucoup plus froid. Et à 22h tout le monde s’était réfugié au chaud, voire sous la couette.

Jeudi 24

La météo nous gâte franchement, et malgré un léger voile nuageux nous partons encore pour une belle matinée de ski. Alexandro ne nous suit pas ce matin, il apprend le snow de son côté. Avec le reste du groupe nous allons jusqu’au sommet de la station, la Bella Tolla à presque 3000m d’altitude.

Nous rentrons à l’hotel aux alentours de 14h, et après un peu de repos et une sortie dans Chandolin pour faire quelques emplettes, il est temps de parler astronomie. Cette après midi nous revenons sur les clichés d’hier soir. Au programme : comment rendre nos photos plus jolies tout en restant scientifiquement correct (pas de photoshop, pas de fausses couleurs...).

Nous abordons donc la théorie et la pratique du traitement d’image : comment retirer de nos clichés les aberrations optiques dues au télescope et à l’appareil photo ? Comment additionner entre elles toutes nos photos pour obtenir une meilleure résolution ?

Finalement nous obtenons ceci pour la nébuleuse d’Orion :

Cette image a vraiment une belle résolution. On peut dire merci aux conditions d’observations d’hier soir qui ont été royales. Pas d’humidité dans l’air, pas de lune, peu de pollution lumineuse.

Puis après du temps libre, un ben repas et quelques jeux, il est temps de se coucher pour attaquer en forme la journée qui sera (déjà) la dernière du séjour.

Vendredi 25

Pour cette dernière journée nous skierons sous la neige qui tombe légèrement, et surtout dans le froid. La température ressentie en haut de la station doit descendre sous les -10°C. Deux groupe se forment alors à peu près spontanément : la team « La fraîcheur est un état d’esprit » qui reste sur les pistes, opposée à la team « Le ski c’est bien, le chocolat chaud c’est mieux ».

A 11h il est malheureusement temps d’écourter notre matinée pour aller rendre le matériel loué, et dire définitivement au revoir aux pistes de Chandolin (jusqu’à l’année prochaine ?).

Après un pique nique au soleil en attendant le bus, l’heure est à la préparation des bagages. En effet demain nous nous réveillerons à 6h, mieux vaut que tout soit prêt en avance.

Une fois que tout est empaqueté, l’activité scientifique peut commencer. Et aujourd’hui elle consiste en un bilan et un court exercice de restitution orale des connaissances. Chacun choisi ce qui lui plaît parmi les sujets abordés cette semaine et prépare une courte intervention, présentée devant le groupe « astro » ainsi que les participants du thème biodiversité avec qui ils ont passé la semaine.

Pour beaucoup c’est un premier passage à l’oral, ce qui est forcément assez stressant, d’autant plus que rare sont ceux à l’aise dans l’exercice à 15 ans.
Mais la retransmission (comme toujours) se passe sans encombres, quand on ne se découvre pas carrément des talents d’orateurs ou de conteurs (de conteuse en l’occurrence, encore félicitation à Jeanne pour son récit du mythe de Callisto).
Les vidéos des retransmissions sont visibles ici
Anton puis Jeanne : https://youtu.be/heQgLRJ4r_M

Alexandro et Zoé : https://youtu.be/Ds88abvUZxc

Emilien puis Sylvia : https://youtu.be/xhChjPzM6JE

C’est au tour des activités scientifiques de prendre alors fin. Après un peu de temps libre nous passons tous à table pour la traditionnelle fondue de fin de séjour (obligatoire pour un séjour ski en Suisse).

La dernière soirée se fera en musique, avec un blind test « filles vs garçons ». 71 morceaux pour finir avec seulement 1 point d’écart ! Puis Maxime (animateur biodiversité) nous montre quelques pas de bachata, histoire de danser un peu pour la fin du séjour.
— -
Vous pouvez voir toutes les photos prises pendant le séjour sur ce lien
https://www.osi-photos.org/thumbnai...

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également